Noël contre la faim

Publié le 22 janvier 2013

Des choix pour la paix

Fiche 3 : Dossier enseignant en primaire

Faire découvrir aux enfants, ce qui dans leur vie de tous les jours, et plus généralement dans le monde, est cause et/ou conséquence des situations de conflits
- Montrer les actions possibles de prévention et de résolution de ces conflits.
- Mettre en évidence l’importance de bâtir un monde plus juste, plus solidaire, plus respectueux des différences, des droits humains fondamentaux et les conditions nécessaires à l’établissement d’une paix durable.

Étape 1 : Lancement du jeu (5 mn)
Les enfants sont invités à se mettre par groupe de 3 ou 4.
Chaque élève reçoit son tableau (annexe 3), et l’équipe reçoit ses 16 cartes ‘’solutions’’ qui sont placées sur la table devant elle, en une pile avec les images retournées (annexe 2).

Étape 2 : Déroulement du jeu (3 fois 15 mn = 45 mn)
L’enseignant présente le jeu et les règles/consignes : il faut trouver des solutions à des situations de conflit individuellement, puis en groupe et enfin en classe entière.
En premier lieu, l’enseignant choisit et lit tout haut une situation de conflit dans sa fiche et propose à la classe 3 ou 4 solutions possibles (annexe 1).
Chaque équipe retourne les 3 ou 4 cartes solutions proposées par l’enseignant et chaque élève choisit la carte ‘’solutions’’ qui lui paraît la plus adaptée pour prévenir ou résoudre ce conflit ; il indique le numéro de cette carte dans la première colonne de son tableau (annexe 3).
Ensuite, les élèves doivent se concerter par équipe pour trouver la carte solution qui convient à toute l’équipe.
Un débat s’engage dans la classe ; l’enseignant demande les réponses des différentes équipes et les interroge sur les raisons de leur choix. Il doit amener l’ensemble des élèves à se mettre d’accord sur une carte solution.
L’enseignant ou l’animateur choisit une nouvelle situation de conflit et on recommence la même démarche. Il faut prévoir environ 15 mn par situation de conflit.

Étape 3 : Conclusions de l’enseignant (5 mn)

Point d’attention
Pour une séance d’une heure, choisir 3 ou 4 situations maximum afin de laisser le temps au débat.
Il peut être intéressant pour l’enseignant de choisir des situations qui font appel à des événements vécus en classe ou à l’école. On peut commencer par une première séance sur les situations de conflit proches des élèves (situations A à D), et une deuxième séance sur des situations de conflits dans le monde (E à H).
On peut aussi en une seule séance choisir deux situations de proximité et deux situations de contexte international.

PDF - 836.9 ko
Fiche 3 : Des choix pour la paix

Nos projets

16 novembre 2016

La COP22 dans l’œil de jeunes reporters méditerranéens

Âgés de 18 à 30 ans, de jeunes algériens, marocains, français et tunisiens posent un regard neuf et original sur les enjeux de la COP 22 à (...)

28 octobre 2016

COP22 : "l’Odyssée des alternatives Ibn Battûta", une flottille pour la justice climatique

Plusieurs associations et mouvements citoyens d’Afrique et d’Europe ont choisi de faire de l’avant-COP22 un temps fort de la mobilisation (...)

7 octobre 2016

Ouragan Matthew, solidaire avec le peuple haïtien

Alors qu’Haïti se relevait péniblement de l’impact du terrible séisme de 2010, le pays vient d’être frappé les 3 et 4 octobre 2016 par le (...)

S’informer

1er décembre 2016

L’Assemblée Générale de l’ONU doit d’urgence « s’unir pour la paix » en Syrie face à la catastrophe à Alep

Alors qu’Alep-Est pourrait tomber dans les prochains jours et est le théâtre d’une catastrophe humanitaire sans précédent, plus de 220 ONG (...)

30 novembre 2016

Devoir de vigilance des multinationales : un pas de plus vers l’adoption définitive de la loi

Le 29 novembre 2016, les députés ont adopté en nouvelle lecture, la proposition de loi sur le devoir de vigilance des sociétés mères et (...)

30 novembre 2016

Union européenne : l’accord sur les « minerais du conflit » conclu mais insuffisant

Les institutions européennes ont conclu, le 22 novembre 2016 à Bruxelles, les négociations relatives à une législation sur les « minerais (...)