Noël contre la faim

Publié le 22 janvier 2013

Manger équilibré au Nord et au Sud

Fiche 1 - Dossier enseignants au primaire

Faire découvrir aux élèves, sur le mode de la comparaison, les habitudes alimentaires (contenu du repas) d’un pays du « Nord » et d’un pays du « Sud »
- Montrer qu’il existe différents types de repas équilibrés en fonction des ressources agricoles.
- Faire découvrir que les risques de la malnutrition (carences ou obésité) existent au Nord et au Sud.

Cette activité invite les élèves à composer un repas équilibré en France et un repas équilibré au Sénégal à partir de la liste d’aliments proposés.

Étape 1 : Découvrir les aliments (15 mn)
L’enseignant présente les 20 aliments de l’annexe 1, un par un. Pour se faire, il peut faire une photocopie A3 de celle-ci ou faire une recherche de photos de ces aliments sur Internet. Il présente chaque dessin/photo d’aliment à la classe entière et demande aux élèves d’en donner le nom. Pour rendre l’activité plus vivante, on peut aussi apporter les produits d’origine sénégalaise pour les faire découvrir aux élèves à partir des différents sens : vue, goût, toucher, odorat.

Étape 2 : Équilibrer un menu (20 mn)
L’enseignant demande à chaque élève de choisir 5 éléments dans chaque menu pour former des repas équilibrés. Cocher les cases correspondantes.
Reprise avec toute la classe : l’enseignant propose à quelques élèves de présenter les menus composés.
Puis il lance une discussion sur le sujet suivant : qu’est-ce qu’une alimentation équilibrée ?

Étape 3 : Classer les aliments (15 mn)
L’enseignant demande aux élèves de classer les 20 aliments des menus d’Alice et Aminata au sein des 6 groupes d’aliments (annexe 2).
Reprendre ensuite les menus composés pendant l’étape 2 : quel regard portent les élèves sur les choix réalisés ?

Étape 4 : Les inégalités des choix alimentaires (10 mn)
L’enseignant propose un débat avec la classe à partir des questions suivantes :
- > Quels sont les risques d’une alimentation déséquilibrée ?
- > Pourquoi n’a-t-on pas toujours une alimentation équilibrée ?
Dans le débat, il peut introduire les notions de sous-alimentation et de malnutrition ; le fait que les besoins alimentaires varient suivant l’âge et l’activité. Il pourra aussi aborder la question des causes : manque d’éducation sur les questions alimentaires, mauvaises habitudes alimentaires liées à des questions culturelles, pas d’accès à certains produits pour des raisons financières ou de disponibilité de ces produits selon le lieu où l’on habite…
Enfin, l’enseignant pourra mettre aussi en valeur certains points positifs : dans les pays en développement, beaucoup de gens produisent encore leur propre nourriture (l’autoconsommation par les paysans et jardins potagers des familles).

PDF - 1.3 Mo
Fiche 1 : Manger équilibré au Nord et au Sud

Nos projets

30 janvier 2017 Assesoar

Le rêve agronomique d’Ayrton au Brésil

Issu d’une famille de petits agriculteurs brésiliens dits "conventionnels", Ayrton Luis Rodrigues Freiré a choisi de se former à (...)

23 janvier 2017 Assesoar

Au Brésil, des agriculteurs familiaux résistent depuis 50 ans à un agro-business destructeur

Alors qu’elle a fêté en 2016 son demi-siècle d’existence, l’association Assesoar, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, peut s’enorgueillir (...)

10 janvier 2017 ITECA , Concert’Action

Trois mois après l’ouragan, des nouvelles d’Haïti

Les 3 et 4 octobre 2016, l’ouragan Matthew a dévasté Haïti. Vous avez été nombreux à manifester votre solidarité avec les Haïtiens en (...)

S’informer

6 février 2017

Colombie : Les assassinats menacent la construction de la paix

Dans un contexte de démobilisation de la guérilla des FARC - Forces Armées Révolutionnaires de Colombie - et de mise en application de (...)

3 février 2017

Colombie : La mort malgré la paix

Alors que les accords de paix entre le gouvernement et les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC) ont été signés en novembre (...)

2 février 2017

Devoir de vigilance : Nouveau rejet du texte par le Sénat avant l’adoption définitive

Sans surprise, le Sénat a rejeté en nouvelle lecture la proposition de loi sur le devoir de vigilance des multinationales. Déposée par le (...)