Un avenir sans faim

Publié le 13 août 2013

Un collectif mobilisé pour une autre agriculture au Sud et au Nord

À l’occasion de la campagne électorale 2012, treize associations du Finistère ont souhaité sensibiliser les citoyens et les responsables politiques aux questions de la faim et aux modes de production agricole. L’objectif du Collectif 29pour la souveraineté alimentaire dans les pays du Sud et en Europe était que des décisions politiques justes et durables puissent être prises dans l’intérêt commun de ces populations.

La collaboration des associations du Collectif 29 a été favorisée par des liens occasionnels antérieurs et surtout une volonté commune de « frapper un grand coup » auprès de l’opinion et des politiques. Une vraie synergie s’est créée, dans un travail coordonné et suivi, pour montrer l’interdépendance croissante entre l’agriculture du Nord (bretonne, française et européenne) et celle des pays du Sud. Ensemble, elles sont soumises aux lois du marché néolibéral des multinationales, de la financiarisation et de la spéculation. Des alternatives positives sont par ailleurs très probantes au Nord comme au Sud.
En février, une journée de formation régionale du CCFD-Terre Solidaire sur le thème des élections 2012 a lancé le processus. En février-mars, des réunions ont eu lieu entre les membres du collectif pour écrire un texte de référence, rappelant les constats et les demandes à formuler aux instances visées. En avril, des rendez-vous étaient organisés avec vingt-six des cinquante candidats aux législatives du Finistère, en parallèle à une campagne de signatures du texte de référence (près de 4 500 signatures recueillies). En mai, deux soirées publiques ont réuni 240 spectateurs avec la participation de douze candidats.

Deux millions de tonnes de soja en Bretagne

Cette mobilisation a mis l’accent sur quelques problèmes communs au Sud comme au Nord : l’accès à la terre – en Bretagne, l’artificialisation concerne 5 000 ha par an ; la concurrence entre les jeunes agriculteurs et ceux déjà installés qui s’agrandissent ; la dépendance des exploitations d’ici et l’accaparement des terres là-bas – à cause notamment du soja, dont 2 millions de tonnes sont importées par an en Bretagne ; la diminution des emplois agricoles – due à l’absence de revenus, à l’industrialisation des productions et à la volatilité des prix ; les problèmes environnementaux ; l’accroissement de la pauvreté ou encore la nécessité en tout lieu de l’aide alimentaire.
Une autre politique agricole basée sur la souveraineté alimentaire, qui passe par une agriculture paysanne et familiale, est indispensable. En Europe elle doit être portée par la PAC (Politique agricole commune) à l’occasion de son renouvellement en 2013. Une autre PAC est possible, dans l’intérêt des citoyens européens mais aussi des peuples du Sud. C’est pourquoi le Collectif 29 a décidé de poursuivre son action dans les mois à venir avec une journée de formation sur la PAC, l’élaboration d’un texte commun et l’interpellation des décideurs économiques et politiques et autres acteurs.

René Férec

Nos projets

30 janvier 2017 Assesoar

Le rêve agronomique d’Ayrton au Brésil

Issu d’une famille de petits agriculteurs brésiliens dits "conventionnels", Ayrton Luis Rodrigues Freiré a choisi de se former à (...)

23 janvier 2017 Assesoar

Au Brésil, des agriculteurs familiaux résistent depuis 50 ans à un agro-business destructeur

Alors qu’elle a fêté en 2016 son demi-siècle d’existence, l’association Assesoar, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, peut s’enorgueillir (...)

6 janvier 2017 RTI , KPA

En Indonésie, une riziculture écologique et deux fois plus productive pour les paysans

Grâce à une méthode de riziculture intensive mise au point à Madagascar, les cultivateurs de riz parviennent à augmenter considérablement (...)

S’informer

12 mai 2017

Marchons contre Monsanto aux côtés de ceux qui sont exposés aux OGM

Fort de ses engagements de longue date pour la souveraineté alimentaire, le CCFD-Terre Solidaire appelle à se mobiliser à l’occasion de la (...)

9 mai 2017

Climat : premier test international pour Emmanuel Macron

Paris, mardi 9 mai 2017 - Alors que la France vient d’élire son nouveau président de la République, les négociations sur la mise en œuvre de (...)

29 avril 2017

Burkina Faso : La Copagen publie son rapport "Le coton Bt et nous - La vérité de nos champs"

A l’occasion des Rencontres internationales des résistances (RIR) aux OGM, qui se tiennent à Lorient en France du 28 au 30 avril, la (...)