Accueil > Des motivations pour un projet > Le projet de voyage, étape d’un engagement solidaire sur le long (...)

Fiches pédagogiques

Fiche 9

Le projet de voyage, étape d’un engagement solidaire sur le long terme

Objectifs de l’animation

  • Sensibiliser à la notion d’Éducation au développement et à la solidarité internationale (EADSI) en amont du voyage ;
  • Inviter les jeunes à inscrire leur projet de voyage dans une démarche à plus long terme.

Ressources nécessaires

  • Plusieurs exemplaires de la définition de l’EADSI par Educasol (ci-après) ;
  • Paper-board ou tableau ;
  • Marqueurs.

Temps nécessaire

1 heure

Notions clés abordées

Découvrir l’Éducation au développement et prendre conscience que le voyage n’est qu’une étape d’un projet d’engagement solidaire plus global.

Points d’attention pour l’animateur

Ce travail peut se faire avant le voyage, mais aussi au retour, en préparation des animations et des restitutions qui pourraient avoir lieu.
La plus-value de faire ce temps en amont du voyage permet d’anticiper les thèmes à développer et les outils (photos, vidéos, musique, techniques d’animation…) que l’on souhaite capitaliser pour les restitutions.

Déroulement de l’animation

1. Prendre 10 minutes pour que chacun lise la définition de l’EADSI.
2. Proposer un temps de discussion autour du texte.
3. Noter au tableau les notions fortes de cette définition et essayer de les illustrer de manière concrète et pratique, d’abord à un niveau de généralité, puis en faisant un lien direct avec le projet de voyage.

Par exemple :

  • « Avoir conscience des interactions entre les décisions des acteurs politiques et économiques et de leurs répercussions sur l’ensemble de la population de la planète ». À quel type d’interaction peut-on penser ? En tant que citoyen et consommateur d’un pays riche, ne sommes-nous pas des acteurs politiques et économiques ? Quel peut être l’impact de nos choix sur les autres populations, notamment dans le cadre de ce voyage ?
  • En quoi une expérience de voyage à l’étranger peut permettre de mieux comprendre le monde et sa complexité ?
  • En quoi ce voyage peut-il être un acte pour « la construction d’un monde solidaire » ?
  • etc.

4. Ouvrir la discussion sur comment chacun se voit comme acteur d’éducation au développement : sur quel axe/thème seriez-vous intéressés de mener des actions de sensibilisation ? Quelles méthodes d’animation, quels types d’outils connaissez-vous, imaginez-vous ?

(Définition d’Educasol)
L’ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT ET A LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

L’Éducation au développement et à la solidarité internationale vise à changer les mentalités et les comportements de chacun afi n de contribuer individuellement et collectivement à la construction d’un monde juste, solidaire et durable. Elle informe non seulement sur les causes de la pauvreté et du mal-développement, mais elle éveille également l’esprit critique des citoyens et présente des alternatives et des propositions d’engagement accessibles à chacun.

  • C’est un acte éducatif : l’Éducation au développement et à la solidarité internationale part des représentations mentales des participants et s’appuie sur une démarche pédagogique, participative et réflexive.
  • C’est un acte politique : elle souligne en effet la complexité des processus de développement, l’interdépendance des espaces et des groupes. Elle met l’accent sur le partenariat et sur la dimension collective des enjeux de la solidarité internationale.
  • C’est une valeur partagée : la solidarité est un principe d’échanges entre partenaires décidés à agir ensemble pour la transformation des relations Nord-Sud.
    L’Éducation au développement s’articule autour du triptyque S’informer - Comprendre - Agir.

Educasol est la plate-forme française d’éducation au développement dont le CCFD-Terre Solidaire est un des membres fondateurs.
Source : www.educasol.org