Accueil > Des motivations pour un projet > Un voyage au coeur du monde

Fiches pédagogiques

Fiche 12

Un voyage au coeur du monde

Objectifs de l’animation

  • Réfléchir sur ses propres motivations ;
  • Réfléchir en particulier sur « partir pour rencontrer » / « partir pour aider » ;
  • Réfléchir sur ce que le groupe veut et ne veut pas dans son projet de voyage.

Ressources nécessaires

Utiliser un film, un « montage diapos », ou tout reportage réalisé par des groupes de jeunes déjà partis.
Exemples de supports vidéo :

  • Projet à Sao Gonçalo (Brésil) du Lycée agricole de Douai – 2008, une vidéo a été réalisée dans le cadre de ce projet.
  • Solidarité Vidéastes, réalisé par Esprit d’ébène Formation, distribué par le FONJEP et France Volontaires.
    Chaque année, depuis 2008, 5 ou 6 reportages (10 à 15 mn) de groupes de jeunes sur leur séjours « solidaires » sont sélectionnés et regroupés sur un seul DVD. Une bonne manière, à la fois d’imaginer la diversité des destinations et des « thèmes » de séjour, mais aussi de mesurer certains enjeux et difficultés.
  • Humanitudes, Vincent Froehly, documentaire, 62 mn, 2000, disponible auprès d’Atlantic Télévision, atv@atlantic-television.fr, Regard (im)pertinent porté sur le séjour d’un groupe de jeunes étudiants au Togo. Comme tous les autres thèmes évoqués dans Un visa pour le voyage, celui des motivations des acteurs, jeunes comme « accueillants », est abordé très concrètement.

Temps nécessaire

1 heure 30

NOTIONS CLÉS ABORDÉES

Se reporter à la fiche Caravansérail de la présente étape ainsi qu’à celle de La rencontre interculturelle.

POINTS D’ATTENTION POUR L’ANIMATEUR

Cette animation propose de partir d’un projet effectué par un autre groupe et ainsi faire réfléchir les jeunes sur le fait que cela leur correspondrait ou s’ils ont des attentes différentes.
Cela nécessite que l’animateur ait analysé au préalable le support utilisé, afin de faire ressortir de la discussion les axes forts du projet, et s’en servir comme base de réflexion sur les motivations personnelles et collectives des jeunes.
Le support utilisé peut volontairement être choisi car il apporte un regard critique sur un voyage solidaire. Cela doit alors être travaillé avec un groupe capable d’analyser et prendre du recul sur les projets solidaires.

DÉROULEMENT DE L’ANIMATION

1. Écrire chacun sur une feuille la ou les motivations qui l’animent à entreprendre ce voyage. Chacun les énonce ensuite, sans encore entamer de débat (en remplacement de cette étape, on pourra reprendre le travail effectué avec la fiche 1 de l’étape « Des motivations pour un projet ».

2. Présenter à l’oral le film, puis le visionner ensemble une première fois.

3. Lancer un débat sur le vif à partir de la question : « Ce voyage aurait-il répondu à vos attentes ? » L’animateur peut classer sur un panneau les réponses selon 3 colonnes :

  • OUI Ce voyage correspond à ce que j’attends de notre projet
  • NON Il manque dans ce voyage une dimension que je veux vivre
  • PLUS Ce voyage fait apparaître de nouvelles motivations que je n’avais pas avant

4. Constituer des groupes de 3 ou 4 personnes. Chaque groupe choisit un des 2 thèmes suivants : « Rencontrer » ou « Aider ». À chacun de ces deux thèmes correspondent des questions dont le groupe prend connaissance :
• Rencontrer : Quels moyens le groupe de jeunes de la vidéo s’est-il donnés pour rencontrer le plus vite possible les habitants du village ? Et pour le logement, le travail, les loisirs ? Et nous, qu’allons-nous mettre en œuvre ?
• Aider : S’agit-il de la préoccupation première du groupe ? Qui aide qui dans le film ? Quel est le projet soutenu ? Vous semble-t-il intéressant ? Pourquoi ?

5. Dans chaque groupe on met en commun les réponses proposées par
chacun et on tente de définir trois points d’attention prioritaires pour
ce projet de voyage (on pourra alors visionner le fi lm une nouvelle fois).

6. Inviter chaque groupe à exprimer les priorités retenues et les noter sur un panneau. Imaginer la manière de concrétiser ces priorités : entreprendre une formation, rencontrer des personnes connaissant le pays, des associations.