Fiches pédagogiques

Fiche 1

Lettre à soi-même

Objectifs de l’animation

  • Permettre à chaque jeune d’avoir un outil pour relire son expérience,
    évaluer ce qui a changé en lui (motivations, questionnements, sens critique,
    perceptions…) ;
  • Mesurer le chemin parcouru par chaque jeune entre le temps de préparation
    du voyage et le retour ;
  • Exprimer ses ressentis, les évolutions perçues…

Ressources nécessaires

Feuilles - stylos - enveloppes - timbres (pour le premier temps avant départ).

Temps nécessaire

De 30 mn à 2 heures (une fois pendant la période de préparation/une fois après le voyage).

Notions clés abordées

À partir d’une lettre écrite par chacun pour lui-même, lors de la phase de préparation du projet de voyage, permettre aux jeunes de se rendre compte du chemin parcouru lors du temps de relecture et de bilan.

Points d’attention pour l’animateur

L’animation se déroule en deux temps : avant le départ et au retour. L’écriture de la lettre peut être proposée à la suite d’un temps d’animation ayant permis à chacun de réfléchir sur ses motivations (cf. étape Des motivations pour un projet).
Il est nécessaire de préciser que la lettre n’est destinée qu’à eux-mêmes, personne n’est au courant du contenu sauf celle/celui qui l’a écrite. Dans le cas où les participants ne sont pas à l’aise avec l’écrit, il sera nécessaire de les guider pour l’écriture de la lettre par des questions précises. Cette proposition peut être faite dans le cadre d’un séjour long (volontariat de solidarité internationale…). Dans ce cas précis, la lettre sera envoyée au jeune 3 mois après son départ. Recevoir une lettre durant son expérience est un bonheur ! D’autant plus à un moment où le volontaire remet souvent en question son engagement.

Déroulement de l’animation

Dans un premier temps, pendant la phase de préparation du projet/du départ : chacun prend un temps pour écrire sa lettre à l’écart des autres.

  1. Chacun dispose de feuilles, d’un stylo et d’une enveloppe et se disperse dans l’espace.
  2. Le principe est de s’écrire une lettre à soi-même pour exprimer :
  • Ses motivations (au temps « T » de l’écriture de cette lettre).
  • L’état d’esprit dans lequel on se trouve, ce qu’on attend principalement de ce projet à l’étranger, etc.
  • Toutes les questions que nous pouvons nous poser avant de partir (sur le partenaire, le projet, le cadre de vie…).
  1. Après l’avoir écrite (le nombre de pages n’étant pas limité), la lettre est mise dans une enveloppe sur laquelle sont mentionnés son prénom et son nom.
  2. Remettre la lettre à l’animateur en précisant que personne ne l’ouvrira.

Le second temps est la réception de la lettre, écrite auparavant.
Si le projet ne dure que quelques semaines, la lettre est remise lors d’un temps prévu au retour pour un bilan.

  1. Un temps individuel est laissé à chacun pour la lecture de sa lettre, l’imprégnation, l’émergence de remarques.
  2. Puis vient celui du ressenti à partager avec le groupe : qu’ai-je ressenti en recevant une lettre, ma lettre ? Ai-je évolué(e) par rapport au départ, par rapport à ce que j’affirmais ? En quoi ? Le projet a-t-il évolué ? Qu’est-ce qui me fait dire ça ? Ai-je trouvé des réponses aux questions que je me posais ? Comment ai-je vécu la relation de partenariat dans ce projet ? Qu’est-ce qui me touche le plus dans cette lettre ?
  3. Points communs dans tout ce qui a été exprimé par chacun(e) – qu’en retire-t-on ?

Si le projet se déroule sur une longue période (1 à 2 ans), une personne se chargera d’envoyer la lettre dans la période de 3 à 6 mois (attention aux endroits où le courrier peut mettre un certain temps pour arriver…).