Noël contre la faim

Publié le 10.04.2013 • Mis à jour le 22.08.2016

Politique sociale et salariale

Depuis plusieurs années, le CCFD-Terre Solidaire intègre une démarche sur les enjeux de la responsabilité sociétale pour le respect et le bien-être de ses salariés.

Agir pour l’égalité hommes-femmes
Le refus des discriminations entre les femmes et les hommes fait partie des principes qui guident l’action du CCFD-Terre Solidaire partout dans le monde. Il serait impensable de ne pas s’astreindre à la même vigilance quand il s’agit de nos salariés. La direction des ressources humaines du CCFD-Terre Solidaire a donc lancé dès 2007 un travail de fond sur la question de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. La signature d’un accord triennal est venue concrétiser en décembre 2011 ces engagements.

L’employabilité et la mobilité
Cela signifie tout d’abord, veiller à l’employabilité et à la mobilité des salariés en poste. En 2010, 76 % du personnel a bénéficié d’une action de formation dans le cadre du plan de formation. Un parcours de formation métier certifiant à destination des chargés de mission de la direction des programmes internationaux a également été développé tout au long de l’année 2010.

Favoriser l’emploi de tous
Cela implique également de prendre en compte et d’anticiper les besoins spécifiques de certains salariés. Le CCFD-Terre Solidaire s’est ainsi engagé à maintenir un taux minimal d’emploi des seniors de 17 % et un taux annuel minimal de formation de ces salariés de 19 %. Objectifs atteints en 2010 : les salariés de 50 ans et plus représentent 28 % des effectifs et 26,5 % des salariés formés. En 2010, dans le cadre de nos actions en faveur de l’emploi des personnes handicapées, nous avons également analysé l’ergonomie et anticipé l’aménagement des postes de travail de deux salariés handicapés.

L’équilibre vie professionnelle/vie privée
Notre approche globale du bien-être au travail vise aussi une bonne articulation vie professionnelle/vie privée.

L’intégration pour les nouveaux arrivants
Au CCFD-Terre Solidaire, l’accueil et l’intégration du nouveau salarié ou stagiaire sont organisés. Les responsables hiérarchiques, en lien avec la DRH, sont chargés de veiller à cet accompagnement.

Cultiver une communication interne riche
Au CCFD-Terre Solidaire, la communication interne est fondamentale : elle permet de mettre en commun un langage, un ensemble de valeurs et concourt à organiser les relations des différentes équipes de travail. Bulletin des salariés, réunions d’information du personnel, temps de rencontre informels à l’heure du déjeuner sont autant d’occasions de partage. Depuis fin 2010, un nouvel intranet à destination des bénévoles et des salariés permet, en plus de nombreuses informations, l’accès à des applications métiers.

La prévention des risques professionnels
Dès 2003, la direction, en lien avec le CHSCT et en s’appuyant sur les services de santé au travail, a mis en place une démarche d’évaluation des risques professionnels au siège et en région sur la base d’enquêtes réalisées en 2003 et en 2009.

L’encadrement responsable

Relais hiérarchique, référent RH, le responsable de service ou le directeur est en charge de l’encadrement des salariés (organisation, contrôle, évaluation), de définir les orientations nécessaires à la réalisation des objectifs de la direction ou du service et d’assurer les conditions d’un esprit d’équipe (intégration, coordination, communication).

Le dialogue social
Le CCFD-Terre Solidaire considère aussi que le rôle des organisations syndicales et des institutions représentatives du personnel est fondamental dans le bon fonctionnement économique et social de l’organisation.

L’organisation
Depuis 2007, le CCFD-Terre Solidaire a entrepris de mettre en place une démarche de contrôle interne pour améliorer son organisation, renforcer sa capacité d’anticipation et faciliter les prises de décision.

Veiller à l’équité des rémunérations
Début 2010, la mise en place de la nouvelle grille de classification est entrée en vigueur. Il s’agissait de formaliser les principaux éléments composant la politique salariale et de donner à chaque salarié l’information relative au classement de son emploi. Le cadre des négociations a permis de proposer au personnel salarié des dispositions sociales empreintes d’équité tout en étant conciliables avec l’objet de l’association et les moyens matériels dont elle dispose. La rémunération de base de la plupart des emplois a été revalorisée, et notamment celle des emplois en entrée de grille. Le rapport entre le plus petit et le plus haut des coefficients de rémunération est de 2,8.

S’informer

9 décembre 2016

Lutte contre l’évasion fiscale : le coup d’arrêt du Conseil constitutionnel

Le Conseil constitutionnel a censuré hier soir une mesure centrale de lutte contre l’évasion fiscale dans la loi Sapin 2 : le reporting (...)

7 décembre 2016

Lutte contre l’évasion fiscale : le nouveau rapport Eurodad révèle un bilan en demi-teinte

Alors que l’Europe est secouée par un nouveau scandale d’évasion fiscale suite aux récentes révélations du Football Leaks, sort mercredi 7 (...)

7 décembre 2016

Procès Luxleaks : la société civile européenne au Luxembourg en soutien aux lanceurs d’alerte

Le 12 décembre 2016 se tiendra au Luxembourg le procès en appel d’Antoine Deltour et Raphaël Halet, les deux lanceurs d’alerte du scandale (...)

Nos projets

16 novembre 2016

La COP22 dans l’œil de jeunes reporters méditerranéens

Âgés de 18 à 30 ans, de jeunes algériens, marocains, français et tunisiens posent un regard neuf et original sur les enjeux de la COP 22 à (...)

28 octobre 2016

COP22 : "l’Odyssée des alternatives Ibn Battûta", une flottille pour la justice climatique

Plusieurs associations et mouvements citoyens d’Afrique et d’Europe ont choisi de faire de l’avant-COP22 un temps fort de la mobilisation (...)

7 octobre 2016

Ouragan Matthew, solidaire avec le peuple haïtien

Alors qu’Haïti se relevait péniblement de l’impact du terrible séisme de 2010, le pays vient d’être frappé les 3 et 4 octobre 2016 par le (...)