Un avenir sans faim

Publié le 24.02.2009 • Mis à jour le 11.02.2013

Assistance aux refugies tchadiens à Kousseri

Le 1er février 2008, les rebelles ont attaqué la capitale tchadienne, N’Djamena, afin de renverser le pouvoir en place. Ces attaques ont conduit des milliers de Tchadiens à fuir la ville et à se réfugier dans le nord du Cameroun. Selon les chiffres du HCR (Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies), entre 30 000 et 50 000 personnes se sont déplacées. La plupart des familles vivent dans les rues et environ 10 000 personnes se sont regroupées dans la paroisse de Kousseri. Les hommes retournent timidement à N’Djamena pour constater les dégâts et retrouver des parents perdus. Actuellement on dénombre encore plus de 2 500 personnes dans la paroisse, essentiellement des femmes et des enfants. Ces familles souffrent essentiellement : du manque de nourriture, d’eau et de soins.

Objectifs :

  • Répondre aux besoins basiques et urgents des réfugiés.
  • Permettre au BASC de conduire une étude poussée afin d’estimer les besoins à long terme des populations tchadiennes affectées par le conflit, sachant qu’une partie des réfugiés restera à Kousseri tandis que l’autre s’installera dans la ville de N’djamena dévastée.
  • Renforcer les équipes Caritas du Cameroun sur la gestion des urgences.

Activités :
Dès le début de la crise, la paroisse de Kousseri a accueilli les familles réfugiées et les premiers soins ont pu être prodigués. Les principaux domaines d’intervention sont :

  • Abris (La paroisse de Kousseri prévoit de construire des abris temporaires pour les 2 500 réfugiés),
  • Alimentation (compléter les distributions de nourritures distribuées par le Programme Alimentaire Mondial),
  • Eau (traitement de l’eau pour éviter les maladies),
  • Assainissement (construction de latrines au niveau de la paroisse),
  • Santé (il faut renforcer les stocks de médicaments).

Nos projets

2 juin 2017

En Palestine, soigner une société traumatisée

Cinquante ans après la conquête par Israël de la Cisjordanie, de Jérusalem Est et de la Bande de Gaza, et près d’un quart de siècle après (...)

19 avril 2017

Victimes de la sécheresse et de Boko Haram, les éleveurs du lac Tchad appellent à la solidarité

Dossier : La faim guette les populations fragilisées par les crises politiques en Afrique

Dans un environnement déjà fortement fragilisé par la sécheresse, les populations de la région du Lac Tchad sont soumises aux violences et (...)

28 octobre 2016

COP22 : "l’Odyssée des alternatives Ibn Battûta", une flottille pour la justice climatique

Plusieurs associations et mouvements citoyens d’Afrique et d’Europe ont choisi de faire de l’avant-COP22 un temps fort de la mobilisation (...)

S’informer

9 juin 2017

Crise oubliée : la guerre fait rage dans le nord de la Birmanie dans les Etats Kachin et Nord Shan depuis six ans (CP)

Six ans après la reprise du conflit dans l’État Kachin (le 9 juin 2011), nos organisations se solidarisent avec le peuple Kachin pour (...)

8 juin 2017

A lire "Un royaume d’olives et de cendres" par 25 grands écrivains

L’ONG israélienne « Breaking the Silence », partenaire du CCFD-Terre Solidaire, a demandé à 25 écrivains du monde entier de se rendre dans les (...)

1er juin 2017

En Birmanie, la société civile appelle le gouvernement à coopérer avec la mission d’enquête des Nations unies

Soixante organisations de la société civile birmane, dont plusieurs partenaires du CCFD-Terre Solidaire – CYSH, Humanity Institute, KWAT (...)