Publié le 19.02.2007 • Mis à jour le 05.11.2015

Guinée Conakry

Au bord du golfe qui porte son nom, le « château d’eau » de l’Afrique de l’Ouest n’a jamais connu de démocratie depuis son indépendance.

Mots-clés :

La population civile a eu du mal à se construire durant les vingt-six ans de dictature de Sékou Touré, mort en 1984 puis sous la présidence de Lansana Conté. Au décès de ce dernier, fin 2008, une junte militaire conduite par le capitaine Massa Dadis Camara -le Conseil national pour la démocratie et le développement ou CNDD- s’est emparée du pouvoir, sans provoquer d’effusion de sang ni de remous. Le CNDD s’est engagé à «  achever la transition en 2009 en organisant des élections crédibles, libres, justes et transparentes  ».

Deuxième producteur mondial de bauxite ou minerai d’aluminium, la Guinée-Conakry abrite des réserves étendues d’or, diamants, cobalt, pétrole, uranium, cuivre…
Musulmans à 85 %, ses 10 millions d’habitants ne profitent pas de cette manne peu exploitée, à l’exception de la bauxite. Ils vivent principalement de cultures vivrières.

En Guinée le CCFD-Terre Solidaire cherche à contribuer à l’avènement d’un état de droit, de démocratie et de paix.

Cela passe par l’appui à la structuration de la société civile afin qu’elle soit force de propositions sur les politiques publiques et par des actions d’amélioration du revenu des populations et de cohésion sociale.

Un vecteur principal de notre action est la participation à un Programme Commun Pluri Acteurs, avec d’autres ONG françaises et guinéennes, et le Ministère des Affaires étrangères. Il a pour objectif le renforcement de la société civile guinéenne, en terme d’élargissement, acquis de compétences, dialogue avec les pouvoirs publics. Il viendra appuyer l’effort de structuration important de la société civile, entamée depuis quelques années par les acteurs eux-mêmes, notamment avec la création du CNOSC, Conseil National des Organisations de la Société Civile.

Par ailleurs le CCFD-Terre Solidaire a un partenariat ancien dans le pays. Nous appuyons deux grandes organisations et deux structures plus modestes.

-  * La Fédération des Paysans du Fouta Djallon a développé des systèmes de production et de commercialisation de la pomme de terre et de l’oignon, qui ont permis à 20 000 membres d’augmenter leurs revenus dans un contexte de crise alimentaire récurrente. Elle a surtout réussi, de façon unique en Afrique de l’Ouest, à imposer une filière locale contre une filière d’importation, à instaurer de nouveaux rapports de force avec des commerçants et à exporter dans la sous région.

Elle est à l’origine de la création de la Plate Forme des Organisations Paysannes de Guinée.

  • L’Association de Coopération et de Recherche pour le Développement a développé un programme de soutien de la paix original en Guinée forestière. Elle travaille avec les communautés transfrontalières en vue de restaurer des pactes de non agression anciens et qui ont refait leurs preuves en 2000-2002, lors de l’agression du Liberia. Ils sont très présents dans l’organisation du forum social guinéen.
    - 

Nos projets

15 avril 2016 Patrick Piro

Guinée : La patate chaude des paysans

FDM n°289

Dans la région du Fouta-Djalon, le dérèglement climatique aggrave les difficultés des paysans, très dépendants de la culture de pomme de (...)

24 février 2016

Une caravane ouest-africaine pour le droit à la terre, à l’eau et aux semences

La Convergence ouest-africaine, qui rassemble notamment le CCFD-Terre Solidaire et plusieurs de ses partenaires, organise une caravane (...)

4 décembre 2014

La Guinée face aux conséquences de l’épidémie d’Ebola

Amadou Dieng et Mamadou Diallo de la Fédération des paysans du Fouta Djallon, ainsi qu’Isabelle Manimben, chargée de mission au CCFD-Terre (...)

S’informer

28 avril 2015

Guinée : les dimensions sociales et économiques de la lutte contre le virus Ebola

Acord Guinée, partenaire du CCFD-Terre Solidaire dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, continue de lutter contre toutes les dimensions de la (...)

18 novembre 2014

Ebola : isoler le virus, pas le pays

Paris, Conakry, communiqué du 6 novembre 2014. La plus grande menace pour les pays touchés par Ebola aujourd’hui n’est pas le virus, (...)

10 décembre 2011

Les paysans du Fouta Djalon vers l’autosuffisance alimentaire

FDM n°262

Porté par le CCFD-Terre Solidaire, financé par la Communauté européenne et mis en œuvre par la Fédération des paysans du Fouta Djalon, le (...)

Nos alliés