Publié le 28.10.2009 • Mis à jour le 17.07.2012

Manifeste - Afrique des Grands Lacs

La région des Grands Lacs de l’Afrique a été le théâtre de nombreux conflits nationaux qui ont pris des dimensions transfrontalières. Chaque pays de la région connaît une situation interne complexe héritée d’un passé récent violent : les contradictions internes se sont polarisées et interconnectées avec celles des pays voisins.

A la fin de la guerre froide - dans les années 90, cette dynamique régionale s’est accélérée en avalanche meurtrière et destructrice avec pour conséquence une explosion de violences orchestrées à grande échelle : guerre civile au Burundi de 1993 à 2001, guerre civile au Rwanda de 1990 à 1994, deux guerres en RDC (1996-1997 et 1998-2002). Des millions de personnes ont été tuées et un nombre encore plus grand a été déplacé. La RDC, et notamment les provinces à l’Est frontalières avec le Burundi et le Rwanda, sont devenues le champ de bataille de « la première guerre mondiale africaine ». La richesse des ressources naturelles congolaises a joué un rôle prédominant dans ces guerres. Près de quatre millions de personnes y ont perdu la vie, soit le conflit le plus meurtrier depuis la Seconde Guerre Mondiale. 

La conception de « frontières » est jusqu’à aujourd’hui bien relative en Afrique centrale avec des groupes ethniques et culturels vivant de part et d’autre d’une même frontière. Les zones frontalières ont aussi toujours été des zones d’échanges commerciaux. Par cette interconnexion, la situation économique et sociale d’un pays a des répercussions quasi immédiates chez ses voisins, qu’elles soient d’ailleurs positives ou négatives.

Aujourd’hui, le conflit à l’Est de la RDC n’est pas résolu et demeure une tumeur cancéreuse, qui risque à tout moment d’embraser la région des Grands Lacs compte tenu de sa dimension transfrontalière. La priorité reste donc à la sécurisation des deux provinces du Kivu et au renforcement de la coopération régionale notamment dans le cadre de la conférence internationale régionale des Grands Lacs (CIRGL). Cette dernière regroupe 11 pays, dont le Burundi, le Rwanda et la RDC, lesquels se sont liés par un pacte sur la sécurité, la stabilité et le développement dans la région. Ce pacte, signé le 15 décembre 2006, est entré en vigueur officielle, le 21 juin 2008.

Par ailleurs, afin d’instaurer une paix durable, il est nécessaire de s’attaquer aux causes structurelles de la conflictualité dans cette région, lesquelles on trait à la gestion des ressources naturelles, à la problématique foncière et à la gouvernance démocratique. A ce titre, l’année 2010 sera une année importante compte tenu des enjeux électoraux dans les trois pays.

Enfin, le développement de ces trois pays reste un enjeu majeur, la pauvreté faisant le lit de la violence. Le Rwanda, le Burundi et la RDC comptent parmi les pays les moins développés au monde (classés respectivement 161e, 167e et 168e à l’Index de Développement Humain du PNUD (Rapport de Développement Humain, 2007 - 2008).

Partenariat :

Le CCFD-Terre Solidaire s’est massivement engagé dans la région des Grands Lacs à partir de 1995 suite au génocide rwandais. Notre intervention se concentre sur les trois pays les plus en proie à l’instabilité (Rwanda, Burundi, Est du Congo RDC). Notre stratégie sur la zone est essentiellement orientée vers la problématique « Paix et Développement ».

De 2009 à juin 2009, le CCFD-Terre Solidaire a mené un programme régional visant l’amélioration des conditions de vie des personnes et des groupes les plus vulnérables fragilisés par 14 années de conflit.
Il a permis d’appuyer 23 partenaires - organisations de la société civile de ces trois pays - avec pour objectifs de :

1 - Favoriser un meilleur accès à la terre et une meilleure gestion des ressources agraires et foncières de la région.
2 -Contribuer à l’instauration d’une paix durable au niveau local et sous-régional.
3 - Aider les populations les plus vulnérables à être davantage reconnues et insérées dans la société
4 - Contribuer à l’émergence et au renforcement d’acteurs légitimes de la société civile

A l’issue du PDCP (Programme de développement et de construction de la paix), le CCFD-Terre Solidaire poursuit l’accompagnement d’acteurs de la société civile au Burundi, en RDC et au Rwanda avec la volonté de continuer à développer des synergies au niveau sous-régional.

Un plaidoyer à dimension régionale : le réseau EURAC

Dans son soutien aux populations civiles de l’Afrique des Grands lacs, le CCFD-Terre Solidaire mène un plaidoyer actif auprès des décideurs français et européens pour influencer leur diplomatie et leur politique de coopération avec cette région.

Le CCFD-Terre Solidaire privilégie le jeu collectif : il est membre d’un collectif européen - EURAC - et d’un réseau français - REFAC.

Réseau européen pour l’Afrique centrale, EURAC regroupe 46 organisations non-gouvernementales actives en Afrique centrale dans le domaine de la coopération au développement ou de l’aide humanitaire. Ces ONG sont issues de 12 pays européens différents : Misereor (Allemagne), CNCD et 11.11.11 (Belgique), Christian Aid (Royaume-Uni), CORDAID (Pays-Bas)...

EURAC mène un plaidoyer pour l’Afrique centrale sur les thèmes suivants :
(1) paix et sécurité ;
(2) gouvernance démocratique ;
(3) aide européenne.

Membre du conseil d’administration d’EURAC, le CCFD-Terre Solidaire contribue à l’élaboration des positionnements portés par le réseau et par ses membres. Le plaidoyer qu’il mène auprès des décideurs français s’effectue sur la base de ces positionnements.

Elaboré en janvier 2008, le document « Paix, démocratie et développement durable » explicite la vision et les actions d’Eurac en Afrique des Grands Lacs.

Paix, Démocratie et Développement durable en Afrique Centrale : Le document d’orientation de l’EURAC (document pdf)

Le site internet de l’EURAC

Analyses régionales et prises de positions du CCFD-Terre Solidaire :

Juin 2008 : « Bâtir la démocratie d’en bas : vers un nouveau leadership et la bonne gouvernance au niveau local », Mémorandum pour la présidence Française de l’UE, EURAC (document pdf)

31 mars 2009 : « La CIRGL : pour une approche régionale pour la sécurité, la stabilité et le développement », Mémorandum pour la présidence Tchèque de l’UE, EURAC (document pdf) 

Nos projets

27 septembre 2016

En France, les jeunes habitants des bidonvilles privés d’école

Le Collectif pour le droit des enfants roms à l’éducation a réalisé une étude, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire, permettant de mieux (...)

15 septembre 2016

Un rapport pour comprendre la crise en République centrafricaine

Le Réseau des Organisations de la Société Civile Centrafricaine pour la Gouvernance et le Développement (ROSCA-GD), partenaire du (...)

29 août 2016 CEDAC

Brésil : l’agriculture au service de l’éducation populaire

Acteur historique de l’Éducation Populaire au Brésil, le Centre d’Action Communautaire – partenaire du CCFD-Terre Solidaire – se sert de (...)

S’informer

11 novembre 2013

République démocratique du Congo : " Halte au pillage des ressources naturelles ! "

FDM n°274

L’archevêque de Bukavu, Mgr François-Xavier Maroy, soutient – à l’instar de la conférence épiscopale congolaise – que la mise en coupe réglée (...)

5 novembre 2012

L’expertise reconnue de Kambale Malembe

FDM n°269

Partenaire du CCFD-Terre Solidaire depuis son engagement dans la région des Grands Lacs suite au génocide rwandais de 1994, Kambale (...)

11 mai 2012

" L’ombre des urnes et des armes sur les Grands Lacs "

Eléments d’analyse et de réflexion sur la démocratisation en Afrique Centrale après deux années électorales 2010-2011 2010 et 2011 ont été (...)