Publié le 5 février 2015

Forum Terra lutte contre la pauvreté et la déforestation au Mozambique

L’ONG mozambicaine Forum Terra intervient dans la province de Nampula, afin de promouvoir et défendre les droits des populations relatifs à la terre et aux ressources naturelles. Ce partenaire du CCFD-Terre Solidaire mène des formations sur le terrain, aussi bien sur les lois en vigueur que sur les méthodes de gestion durable des terres.

Forum Terra est une ONG d’envergure régionale, basée à Nampula, qui s’est formée au moment de l’adoption de la nouvelle loi foncière de 1997.

Une législation en faveur de l’accès à la terre des populations locales

Sous la pression de la société civile, cette législation, unique en Afrique australe, reconnaît le droit traditionnel des populations rurales à utiliser la terre. Elle rend leur consultation obligatoire avant toute attribution par l’Etat d’une licence au secteur privé impliquant une exploitation de terres.

Une autre loi sur la gestion durable de la forêt, de la flore et de la faune sauvages ayant aussi été adoptée, le premier objectif de Forum Terra a consisté à informer les communautés rurales sur leurs droits et devoirs, du fait de cette nouvelle législation.

Une action concentrée dans la province de Nampula

L’action de Forum Terra s’est concentrée dans cinq districts de la province de Nampula particulièrement touchés par la mauvaise gestion des ressources naturelles : Mogovolas, Murrupula, Muecate, Mecuburi et Lalua. Tout le long du corridor de développement de Nacala, les terres arables sont convoitées pour de grands projets.

La province, un territoire de 80 000 km2 grand comme l’Autriche, dispose de 4,5 millions d’hectares de terres arables. Cette région du nord-est, située entre les provinces du Zambèze (centre) et de Cabo Delgado (nord), est tournée vers l’Océan Indien.

4 millions de personnes y vivent, soit 15% de la population totale du Mozambique (25,8 millions d’habitants). Ces communautés largement rurales dépendent à 90 % de l’agriculture.

Pour la sécurisation des terres et contre la déforestation

L’action de Forum Terra, porte à la fois sur le droit et la pratique. Sur le plan légal, elle veille à ce que les terres soient dûment délimitées et enregistrées, pour que les communautés rurales bénéficient du “mécanisme 20%” en vigueur au Mozambique. Ce dispositif permet aux populations de recevoir un pourcentage des bénéfices de toute entreprise exploitant ses ressources naturelles – agro-industries, mines, activités touristiques, etc.

Sur le plan pratique, elle informe les petits exploitants sur les méthodes de gestion durable des terres arables, et vise notamment à éradiquer la pratique des incendies de forêt, qui persiste, en vue d’étendre les surfaces cultivées. Forum Terra contribue à la fois à lutter contre la pauvreté, en mobilisant les adultes autour d’activités génératrices de revenus, et contre la déforestation.

Tout au long de l’année, Forum Terra recense les communautés à risque ou en conflit, les informe sur leurs droits et identifie de nouveaux partenaires. L’ONG organise des pépinières d’arbres indigènes et des “forêts communautaires”. Elle propose des formations de producteurs en coopérative, aux techniques de pisciculture ou d’apiculture, propose de l’assistance technique aux cultivateurs d’agrumes, etc.

Renforcer le volet plaidoyer

Forum Terra s’adresse aussi bien aux agriculteurs qu’aux agents de l’administration dans la province et les communes, aux chefs traditionnels et aux associations actives dans les districts concernés. Partenaire depuis 2000, Le CCFD-Terre Solidaire soutient particulièrement son action de plaidoyer face à des méga-projets menés par des investisseurs étrangers dans la province.

L’un d’entre eux vise à lancer une vaste plantation d’eucalyptus. Un autre, dénommé Pro-Savana, est un vaste projet agro-industriel mené depuis 2012 par les gouvernements du Mozambique, du Brésil et du Japon, portant sur 14 millions d’hectares de savane, situés à cheval sur les provinces de Niassa, Nampula et du Zambèze.

Face à ce projet, qui implique un risque d’accaparement des terres, Forum Terra s’est fortement impliquée au sein d’une plateforme de la société civile, le Réseau thématique des ressources naturelles et de l’agriculture.

L’objectif est de limiter les déplacements de populations illégaux dans les zones couvertes par ces projets, et d’intervenir afin de les indemniser.

Sabine Cessou

Nos projets

4 mai 2016 ADHOC

Droits humains au Cambodge, le travail des ONGs sous pression

Partenaire depuis une vingtaine d’années du CCFD-Terre Solidaire, l’association pour les droits de l’Homme et le développement au Cambodge (...)

18 avril 2016 RHK

Mali : Mariam Sissoko, sainte matrone des maraîchères

Engagée depuis l’adolescence auprès des femmes maliennes de sa région - en lutte incessante pour accroître leur autonomie et leur bien-être (...)

15 avril 2016 Patrick Piro

Guinée : La patate chaude des paysans

FDM n°289

Dans la région du Fouta-Djalon, le dérèglement climatique aggrave les difficultés des paysans, très dépendants de la culture de pomme de (...)

S’informer

22 septembre 2016

Monsanto sur le banc des accusés d’un tribunal international

294- juillet/août 2016

Afin d’ouvrir l’accès à la justice aux victimes de l’agrobusiness et de lutter contre l’impunité des multinationales, des figures de la (...)

26 mai 2016

L’agriculture, un sujet qui dérange dans les négociations climat

Six mois après la COP21 et l’adoption de l’Accord de Paris, les 196 Parties à la Convention Climat se sont retrouvées à Bonn (16 - 26 mai (...)

11 mai 2016

De l’Accord de Paris à la COP 22 : quelle place pour l’agriculture ?

Il y a dix jours, Aziz Akhannouch le Ministre de l’agriculture marocain, accompagné de Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture (...)