Publié le 28.09.2011 • Mis à jour le 02.10.2015

Oui pour une recherche scientifique indépendante qui valorise les ressources biologiques locales

La Coalition pour la Protection du Patrimoine Génétique Africain (COPAGEN) est un mouvement social et citoyen ouest-africain. C’est un réseau composé d’organisations de la société civile de 9 pays de l’UEMOA (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo), ainsi que la Guinée Conakry et le Tchad.

Elle comprend comme principaux acteurs, des Organisations paysannes, des ONG (dont des partenaires du CCFD-Terre Solidaire, par exemple : Acord Mali, Acord Guinée, Inades Formation, l’AOPP), des associations de consommateurs, des associations de développement, des syndicats, des mouvements des droits de l’homme, des organisations de jeunes, de femmes, des individus etc.

Le mouvement soutient les droits collectifs des communautés locales et des agriculteurs sur le patrimoine génétique africain, et rejette le génie génétique dans l’alimentation et l’agriculture.

La mission de la coalition est d’œuvrer pour la sauvegarde du patrimoine génétique agricole africain, et pour une utilisation durable des ressources biologiques africaines, à travers la protection des droits des communautés locales et des agriculteurs.

Le message de la COPAGEN est : « Oui pour une recherche scientifique indépendante qui valorise les ressources biologiques locales et les connaissances traditionnelles et endogènes dans l’intérêt des petits agriculteurs et des consommateurs africains, non au brevet du vivant et aux OGM face à tous les risques avérés et potentiels actuels qui y sont attachés. ».

La COPAGEN se mobilise autour de 3 axes :
- une mobilisation pour influencer l’avant projet de loi sur la biodiversité prévu par la CEDEAO et le CILLS,
- organiser la résistance paysanne en Afrique de l’Ouest face aux accaparements des terres
- la maîtrise par les paysans de la production et de l’amélioration des semences est un enjeu majeur de souveraineté alimentaire.

La COPAGEN est coordonnée par le secrétariat d’Inades Formation basé à Abidjan. Elle coordonne ses actions avec l’African Biodiversity Network qui organise la mobilisation paysanne en Afrique de l’Est et Australe autour des mêmes enjeux.

Nos projets

29 août 2016 CEDAC

Brésil : l’agriculture au service de l’éducation populaire

Acteur historique de l’Éducation Populaire au Brésil, le Centre d’Action Communautaire – partenaire du CCFD-Terre Solidaire – se sert de (...)

18 avril 2016 RHK

Mali : Mariam Sissoko, sainte matrone des maraîchères

Engagée depuis l’adolescence auprès des femmes maliennes de sa région - en lutte incessante pour accroître leur autonomie et leur bien-être (...)

15 avril 2016 Patrick Piro

Guinée : La patate chaude des paysans

FDM n°289

Dans la région du Fouta-Djalon, le dérèglement climatique aggrave les difficultés des paysans, très dépendants de la culture de pomme de (...)

S’informer

29 septembre 2016

Bernard Pinaud au Timor Leste, "soutenir les paysans et la société civile"

Le Délégué général du CCFD-Terre Solidaire, Bernard Pinaud, était en mission au Timor Leste du 12 au 22 juillet 2016 pour aller à la (...)

22 septembre 2016

Monsanto sur le banc des accusés d’un tribunal international

294- juillet/août 2016

Afin d’ouvrir l’accès à la justice aux victimes de l’agrobusiness et de lutter contre l’impunité des multinationales, des figures de la (...)

21 septembre 2016

FSM 2016 : expérience réussie pour la délégation du CCFD-Terre Solidaire

Dossier : Forum social mondial

Du 9 au 14 août 2016, le CCFD-Terre Solidaire a rassemblé 130 personnes, dont une grande majorité de jeunes, en amont et pendant le Forum (...)