CCFD-Terre Solidaire

Publié le 9 juin 2009

RDC : Rendons le processus des élections locales irréversible


Aujourd’hui, dimanche 7 juin 2009 à 7 heures du matin, la Commission Electorale Indépendante (CEI) de la République Démocratique du Congo (RDC) vient de lancer le processus de révision du fichier électoral à Kinshasa avec l’ouverture de 143 centres d’inscription. A partir du mois d’août, les autres provinces suivront. Il convient désormais de faire en sorte que le processus des élections locales ainsi engagé devienne irréversible.

 

Ces élections locales sont nécessaires pour compléter le cycle électoral initié par les élections nationales et provinciales en 2006, dont tous les observateurs se sont attachés à relever le caractère historique : elles ont constitué des acquis importants dans la mesure où elles ont doté l’édifice, que constitue l’Etat congolais, d’une toiture importante. Néanmoins, tout architecte confirmera que si la toiture n’est pas portée par des murs solides, elle a toute chance de s’effondrer. Ces murs ne pourront être construits qu’à travers la tenue des élections locales et l’aboutissement du processus de décentralisation.

 

Le rapprochement entre le Congo et ses voisins de l’est crée une fenêtre d’opportunités pour une Afrique centrale plus stable, au sein de laquelle les litiges entre les pays pourront être résolus de façon non-violente par le bais de mécanismes régionaux. Néanmoins, il n’y aura aucun dividende de la paix pour la population congolaise si ces mécanismes sont utilisés par les Etats forts de la région pour consolider leur emprise sur les ressources naturelles des Etats faibles. La Troisième République congolaise aura besoin d’institutions démocratiques plus fortes, et cela passe nécessairement par l’organisation des élections locales et par une mise en œuvre concertée du processus de décentralisation. Les élections locales et la décentralisation contribueront à l’introduction de la transparence et de la redevabilité à partir de la base, et créeront l’espace pour l’émergence d’un nouveau leadership.

 

EurAc applaudit le lancement de la révision du fichier électoral par la CEI et plaide auprès de l’Union européenne et de ses Etats-membres afin qu’ils s’engagent à :

1) Fournir l’assistance technique, méthodologique, logistique, matérielle et financière pour la tenue des élections locales. Cette assistance doit être accompagnée et appuyée par une pression diplomatique et politique pour que ces élections soient réellement libres et transparentes.

2) Soutenir et financer, dès maintenant, la société civile dans son mandat de sensibilisation de la population à travers l’éducation civique et électorale et ce d’autant plus que les associations congolaises, en coopération avec les ONG internationales et en partenariat avec la CEI, se sont déjà réunies et mobilisées dans ce sens.

3) Privilégier l’appui au renforcement des capacités des femmes-leaders qui se présentent comme candidates aux élections, ainsi qu’à des programmes d’éducation civique ciblant spécifiquement l’électorat féminin.

4) Veiller à ce que soit préservé l’espace politique permettant à la société civile et à la presse indépendante de jouer leur rôle constructif de contrôle citoyen et de suivi indépendant de la démocratie embryonnaire qu’est la DRC. Ce rôle est mis en danger par le nombre important d’arrestations, d’intimidations et d’assassinats, dont ont été victimes ces derniers mois des journalistes et des activistes de la société civile.

 

Pour plus d’informations :

Kris Berwouts
Directeur EurAc
Rue des Tanneurs, 165 B - 1000 Bruxelles, Belgique
Tel : +32 (0)2 213 04 00

@ : kris.berwouts@EurAc-network.org

www.EurAc-network.org

Communiqué - RDC : Rendons le processus des élections locales irréversible

Nos projets

15 novembre 2013 Cern

RDC : la lutte pour une gestion équitable et durable des ressources naturelles

La Commission épiscopale pour les ressources naturelles (Cern) travaille depuis six ans à sensibiliser, de la base au sommet, pour une (...)

13 novembre 2013 UMUSEKE

Rwanda : l’éducation à la paix, vingt ans après

L’association Umuseke a été fondée six ans après le génocide, en 2000, pour éduquer les jeunes Rwandais à la paix. Elle sensibilise chaque (...)

23 octobre 2012 UMUSEKE , REJA

Témoignage de Mgr Delannoy, évêque de Saint-Denis dans la région des Grands lacs

"Un seul homme peut déclencher la guerre mais il faut-être deux pour faire la paix" (Proverbe africain). A la rencontre des acteurs de (...)

S’informer

21 novembre 2013

Rapport du CCFD-Terre Solidaire, l’impunité du groupe pétrolier PERENCO en RDC

"Pétrole à Muanda : la justice au rabais". Dans son rapport, le CCFD-Terre Solidaire s’appuie sur une étude de cas en RDC (République (...)

11 novembre 2013

République démocratique du Congo : " Halte au pillage des ressources naturelles ! "

FDM n°274

L’archevêque de Bukavu, Mgr François-Xavier Maroy, soutient – à l’instar de la conférence épiscopale congolaise – que la mise en coupe réglée (...)

8 novembre 2013

République démocratique du Congo : Reddition du M23

De retour d’une mission dans la région des Grands lacs avec des parlementaires européens, le CCFD-Terre Solidaire, EuRac, Justice et Paix (...)

Nos alliés