CCFD-Terre Solidaire

Publié le 20 juillet 2006

République démocratique du Congo

Les ONG européennes (dont le CCFD est membre) déploient 125 observateurs auprès de la société civile congolaise à l'occasion des élections du 29 juillet.

Bruxelles / Kinshasa, le 20 juillet 2006.

La République démocratique du Congo organise le 30 juillet ses premières élections démocratiques depuis plus de 40 ans (législatives et premier tour des présidentielles). Ce sera l’occasion de rendre la parole au peuple congolais et de tourner la page de la guerre la plus meurtrière dans le monde depuis la 2ème guerre mondiale. Les ONG européennes actives en Afrique Centrale réunies au sein d’EurAc déploient 125 observateurs internationaux pour renforcer le dispositif mis en place par la société civile congolaise coordonnée par le Cadre de concertation de la Société civile pour l’observation des élections (CDCE) en vue de garantir des élections libres, équitables et transparentes.

Les membres d’Eurac rendent hommage au travail de terrain de la société civile congolaise, tout au long de la guerre puis du processus électoral - de l’éducation civique et électorale à l’observation des scrutins. Après avoir participé à l’observation du référendum constitutionnel en décembre dernier aux côtés de leurs partenaires congolais, les ONG européennes souhaitent contribuer à une mission d’observation qui soit indépendante des missions internationales officielles.

Le CDCE veut contribuer à garantir des élections libres, équitables, démocratiques et transparentes : cette plate-forme, qui regroupe les principales organisations de la société civile congolaise ainsi que les confessions religieuses, et qui déploie plusieurs milliers d’observateurs sur l’ensemble du territoire congolais, a souhaité que ce dispositif soit renforcé par la présence d’observateurs internationaux indépendants. Selon son responsable Rigobert MINANI, « la variété d’origine des observateurs concourt au crédit et à la confiance accordés par la population à la mission d’observation. Grâce à sa nature mixte, la mission d’observation prendra en compte les perceptions locales et aura une légitimité particulière auprès de la population congolaise d’une part, tandis que la présence en son sein d’observateurs issus de la société civile européenne lui donnera un retentissement international d’autre part ».

La mission coordonnée par EuRAC est composée de 125 observateurs internationaux de 11 pays différents (Belgique, Burundi, Danemark, Espagne, France, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni, Suède, Suisse et Canada). Ils arriveront à partir du 22 juillet en RDC pour deux semaines et seront déployés dans les onze provinces du pays, notamment dans les 64 Bureaux de Liaison de la Commission Electorale Indépendante. Un Centre d’appel localisé au Centre d’études pour l’action sociale (CEPAS, Kinshasa) centralisera les rapports des observateurs nationaux et internationaux le jour du scrutin et les jours suivants.

Les objectifs spécifiques de cette mission mixte sont de :

  • contribuer à prévenir toute tentative de fraude ou de perturbation du processus électoral ;
  • contribuer à l’observation des différents scrutins en collaboration avec la société civile congolaise ;
  • évaluer de manière indépendante le processus électoral ;
  • renforcer la confiance du public dans le processus électoral.

Pour plus d’informations contacter

  • à Bruxelles : diane.sheinberg@eurac-network.org, + 32.2.213.04.00 - Secrétariat d’EuRAC
  • à Kinshasa : Jacques Miaglia (+234/999906965) ; Johan Cottenie (+234/810637272) ou Arnaud Gorgemans (+243/999302358)

Nos projets

15 novembre 2013 Cern

RDC : la lutte pour une gestion équitable et durable des ressources naturelles

La Commission épiscopale pour les ressources naturelles (Cern) travaille depuis six ans à sensibiliser, de la base au sommet, pour une (...)

13 novembre 2013 UMUSEKE

Rwanda : l’éducation à la paix, vingt ans après

L’association Umuseke a été fondée six ans après le génocide, en 2000, pour éduquer les jeunes Rwandais à la paix. Elle sensibilise chaque (...)

23 octobre 2012 UMUSEKE , REJA

Témoignage de Mgr Delannoy, évêque de Saint-Denis dans la région des Grands lacs

"Un seul homme peut déclencher la guerre mais il faut-être deux pour faire la paix" (Proverbe africain). A la rencontre des acteurs de (...)

S’informer

2 avril 2014

Cameroun, la société civile s’organise

FDM n°270

En une décennie, la société civile a appris à s’organiser et commence à peser dans le débat public. Cette maturation a été accéléré par sa (...)

13 février 2014

Faim et Développement a besoin de vous !

FDM n°279

Hélène Jullien, la rédactrice en chef, vous l’a annoncé en décembre dernier, Faim et Développement fait peau neuve et lance sa nouvelle (...)

13 février 2014

Afrique : Ils veulent bâtir une société nouvelle

FDM n°279

Il est aujourd’hui possible de parler de la jeunesse africaine sans faire référence aux guerres, à la misère ou à la déshérence de l’élite (...)