CCFD-Terre Solidaire

Publié le 23 mars 2011

Retour sur le déroulement d’une mission institutionnelle co-organisée par le CCFD–Terre Solidaire et le Secours Catholique – Caritas France

Les résultats sont sans appel : 98,3% des Sud-Soudanais (qu’ils vivent au Sud-Soudan, à Khartoum ou soient issus de la diaspora) ont voté pour l’indépendance de la région autonome.

Mots-clés :

Ce sont des défis d’une importance aussi grande que le respect de l’accord de paix qui attendent aujourd’hui les Nord et les Sud-Soudanais, les mois qui viennent sont cruciaux : le Sud-Soudan ne sera indépendant que le 9 juillet 2011 lorsque toutes les négociations liées au partage seront achevées. D’ici là c’est donc aux organisations de société civile qu’il incombe de mobiliser à l’échelle nationale comme - relayés en cela par leurs partenaires du Nord - de maintenir la pression sur les gouvernements étrangers pour que (re)naissent deux Nations, respectueuses des populations qui en font leur essence et de dessiner les contours de sociétés où la pluralité de pensée et d’agir ne sera pas une énième fois bafouée.

Dans cette perspective et malgré les violences constatées ces dernières semaines sur la zone frontalière à Abyei comme dans les Etats de l’Upper Nile et du Blue Nile, le CCFD-Terre Solidaire, le Secours Catholique Caritas France et leurs partenaires du Nord et du Sud-Soudan (l’Archevêché de Khartoum, ACORD Nord-Soudan et le Diocèse de Torit au Sud-Soudan) ont co-organisé et mené une mission institutionnelle de haut-niveau dans les deux pays du 24 février au 4 mars 2011. L’objectif était bien de sensibiliser hommes politiques et membres éminents des différentes communautés religieuses en France, et présentes au Soudan, aux enjeux post-référendaires c’est-à-dire aux défis colossaux qui attendent les deux pays aujourd’hui quasi-séparés.

Au Nord, grâce à l’appui de l’Archevêché de Khartoum comme de notre partenaire ACORD Nord-Soudan - qui travaille dans le champ de la justice sociale en appuyant des programmes d’éducation et de sensibilisation aux droits (et surtout aux droits des femmes), de prévention du VIH-Sida et au renforcement des capacités des communautés locales dans les faubourgs et camps de réfugiés de Khartoum et à l’Est du Nord-Soudan - la délégation a pu rencontrer et s’entretenir avec les instances dirigeantes politiques comme religieuses, les organisations de la société civile qui travaillent dans le champ politique tant au règlement des questions post-référendaires Nord/Sud qu’aux conflits internes latents ou ouverts (Darfour/Front de l’Est) et les membres de la diplomatie étrangère présente au Nord (Ambassade de France/Nonciature apostolique).

Au Sud, le CCFD-Terre Solidaire et le Secours Catholique ont un partenaire conjoint, le Diocèse de Torit (CDOT), qui a largement aidé nos deux organisations à préparer au mieux rencontres et visites de terrain pour les membres de la délégation. Le CDOT est engagé dans de nombreux domaines car il est le seul opérateur de projets de développement de l’Eastern Equatoria State . Avec l’appui du CCFD-Terre Solidaire, le Diocèse mène notamment un vaste programme de prévention des pandémies animales grâce à des campagnes de vaccinations, l’approvisionnement de pharmacies relais et la formation d’assistants vétérinaires au sein des communautés pastorales nomades qui sont majoritaires à l’Est de cet Etat. Ce travail très ancré dans les communautés de base a permis à la délégation - au-delà des rencontres avec les autorités du Sud-Soudan (GoSS ) et les instances étrangères présentes à Juba (UNMIS-OCHA , Consulat général de France) - de se rendre dans un village sud-soudanais afin de mieux appréhender les réalités de la vie quotidienne des populations locales qui, pour beaucoup, ont été déplacées ou un temps réfugiées au Kenya ou en Ouganda et qui tentent maintenant, dans un climat de paix retrouvé, de reconstruire leur vie dans leur pays maintenant indépendant.

Ont participé à cette aventure :

Guy Aurenche, Président du CCFD-Terre Solidaire
Christian Bonnet, Secrétaire général du Service protestant de mission - Fédération protestante de France
Xavier Breton, Député de l’Ain, membre du Groupe d’amitié France-Soudan
Mgr Michel Dubost, Evêque d’Evry, Président de la Commission Justice et Paix
Mgr Bernard Housset, Evêque de La Rochelle et Saintes, Président du Conseil pour la Solidarité,
Jean-Pierre Kucheida, Député du Pas-de-Calais, membre de la Commission des affaires étrangères et du Groupe d’amitié France-Soudan
Pr Mohamed Fadhel Lafi, enseignant-chercheur, Institut Al Ghâzali, Grande Mosquée de Paris
François Soulage, Président du Secours Catholique-Caritas France
Franck Prével, photo-reporter, agence CIRIC
Olivier Tallès, Journaliste à La Croix.

Et des membres des services Afrique et Actions et Plaidoyer Internationaux du CCFD-Terre Solidaire et du Secours Catholique - Caritas France.

Mathilde Beuriot,
Chargée d’études Sociétés Civiles d’Afrique
CCFD-Terre Solidaire

Lire l’intégralité de l’article (pdf)

Nos projets

25 juin 2007 ACORD

Sortir le Sud-Soudan d’un sous-développement dramatique

Le Sud-Soudan a été le théâtre d’une longue guerre civile dans lesquelles les infrastructures de base (hôpitaux, routes, écoles...), déjà (...)

S’informer

2 décembre 2013

La question identitaire : une des causes profondes des conflits au Tchad, en République Centrafricaine, au Soudan du Sud et Soudan

Travailler sur la construction d’une paix durable et sur la réconciliation, c’est, pour ACORD et le CCFD-Terre Solidaire, travailler (...)

14 juin 2013

Construire la paix, un engagement à long terme

Travailler sur la construction d’une paix durable et sur la réconciliation, c’est, pour ACORD et le CCFD-Terre solidaire, travailler (...)

16 février 2012

Que devient le Soudan, un an après le référendum

Le 9 juillet 2011, le Soudan du Sud devenait le 54ème Etats d’Afrique. Cette indépendance est le résultat du référendum d’autodétermination (...)

Nos alliés