Un avenir sans faim

Publié le 26.05.2007 • Mis à jour le 23.03.2016

Diocèse de Torit améliore la condition des éleveurs

Le Diocèse de Torit est situé à l’extrême sud du Soudan, à la frontière avec le Kenya. Depuis le début de la guerre civile, en 1983, le territoire a été le théâtre d’affrontements entre les forces gouvernementales et le SPLA (l’armée de libération du Sud-soudan).

Enclavée et divisée entre les zones sous contrôles de la rébellion et celles sous contrôle de Khartoum, la province de Torit (l’Equatoria orientale) est particulièrement pauvre. C’est une région semi-aride d’élevage pastoraliste. Les éleveurs vivent au rythme de l’alternance des saisons sèches et des saisons des pluies. Le contexte de guerre civile, l’insécurité liée aux vols de bétail entre groupes différents, ont créé une situation de grande pauvreté. Une partie de la population dépend de l’aide alimentaire distribuée par le Programme alimentaire mondial (PAM).

Le partenaire
Sous l’impulsion de Mgr Parid Taban (évêque de Torit de 1983 à 2004), le diocèse de Torit a déployé une intense activité de développement et de réglement des conflits ethniques. Pendant les années de guerre, le Diocèse est resté la seule institution capable de fournir des servicdes fondamentaux à la population (éducation, santé, pompes à eau...).

Le projet
Le CCFD a soutenu un volet d’activités de soutien aux éleveurs, en particulier vétérinaire pour prévenir les maladies qui déciment le bétail. Le bétail constitue en effet le capital économique et social des familles. Ce programma a été lancé suite à une épidémie de peste bovine en 1990. L’amélioration de l’état de santé du cheptel permet une amélioration de la situation économique et alimentaire des éleveurs.

Les réalisations
Grâce à des vétérinaires ambulants, plusieurs dizaines milliers de bêtes ont été vaccinées (plus de 50 000), des soins prodigués. le Diocèse a également appuyé la constitution de pharmacies communautaires et les éleveurs formés aux techniques vétérinaires de base à l’identification des maladies. Par ailleurs, des séances de résolutions de conflits entre groupes d’éleveurs ont permis de désamorcé des tensions.

Nos projets

21 juin 2017 Gwénaëlle Lenoir , Adel

En Cisjordanie, l’agroécologie porteuse d’alternatives

299 Juin

En Cisjordanie l’agriculture paysanne palestinienne est entravée par le poids de l’occupation, l’accaparement des terres les plus fertiles (...)

6 janvier 2017 RTI , KPA

En Indonésie, une riziculture écologique et deux fois plus productive pour les paysans

Grâce à une méthode de riziculture intensive mise au point à Madagascar, les cultivateurs de riz parviennent à augmenter considérablement (...)

16 décembre 2016 BEDE , IRPAD

Au Mali, protéger et valoriser les semences paysannes, vitales pour la souveraineté alimentaire

Au Mali la "modernisation" agricole soutenue par des projets internationaux et les politiques nationales (promotion des monocultures, (...)

S’informer

9 juin 2017

Etats Généraux de l’Alimentation : tous concernés par le contenu de notre assiette

En vue des annonces attendues du président de la République sur ce sujet, le CCFD-Terre Solidaire, la Fondation pour la Nature et (...)

9 juin 2017

Des paysannes et paysans en marche pour leurs droits

294- juillet/août 2016

Accaparement des terres, accès à l’eau, disparition des semences paysannes : « mêmes causes, mêmes luttes » ont plaidé près de 300 (...)

8 juin 2017

Agriculture en Afrique : les investissements privés aggravent l’insécurité alimentaire (rapport)

A l’occasion du G20 Africa Partnership qui se tiendra les 12 et 13 juin 2017 à Berlin, Action contre la Faim, le CCFD-Terre Solidaire et (...)