Un avenir sans faim

Publié le 03.04.2012 • Mis à jour le 23.03.2016

Pour le développement et la décentralisation

Deux ans après le séisme en Haïti, le CCFD-Terre Solidaire et Concert-Action s’engagent sur le long terme dans le cadre d’une convention de partenariat pluriannuelle. Ils veulent ainsi renforcer les capacités d’action de la société civile au service du développement rural et de la décentralisation du pays.

Partenaire du CCFD-Terre Solidaire depuis 2001, Concert-Action accompagne des communautés rurales, notamment dans les domaines de la santé, de l’accès à l’eau potable et de l’agriculture. L’association est très mobilisée dans la région de Petit-Goâve et Grand-Goâve, parmi les plus touchées par le séisme du 12 janvier 2010. Face à l’urgence (premiers soins, abris de fortune), la solidarité communautaire a été manifeste. L’implication de Concert-Action s’est révélée déterminante à travers les institutions de santé, la diffusion de directives aux communautés, la coordination de l’aide d’urgence, la distribution de semences, de bâches, etc.

Concert-Action a dû s’investir aussi dans la réparation et la reconstruction de maisons. Cependant, ces nouvelles initiatives ne se sont pas écartées de la logique de développement. Concert-Action poursuit l’ensemble des activités intégrées de santé, d’agriculture et d’hydraulique rurale, articulant l’offre de services avec le transfert de savoir et de savoir-faire.

Suite au séisme, un nouveau consensus national s’est dégagé en Haïti : le besoin de décentraliser l’État et de renforcer sa gouvernance démocratique. Les enjeux sont non seulement de déconcentrer les structures de l’État pour qu’il soit au plus près des citoyens, mais aussi de garantir son fonctionnement démocratique en donnant les moyens d’action aux collectivités territoriales tout en promouvant et assurant la participation citoyenne.

C’est dans cette perspective que se situe la convention de partenariat pluriannuelle qui engage le CCFD-Terre Solidaire et Concert-Action sur le long terme. Ils entendent ainsi contribuer au renforcement des capacités d’action de la société civile et des structures décentralisées, autour de deux projets concrets. Le premier concerne l’amélioration et la pérennisation de la couverture en eau potable de Grand-Goâve. Outre son volet technique, il vise encore à favoriser l’articulation des dynamiques communautaires et l’élaboration d’une stratégie commune. Le second projet porte sur l’accompagnement et la formation des collectivités territoriales de Petit-Goâve.

Inscrite dans la Constitution dès 1987, mais jamais mise en œuvre, la décentralisation de l’État se heurte à de nombreuses difficultés, notamment le manque de moyens et l’impréparation des collectivités locales. C’est particulièrement le cas à l’échelle des sections communales dont les élus méconnaissent souvent les prérogatives et manquent d’expérience en matière de gestion. Trop souvent, ils sont ainsi ignorés ou tenus à l’écart des processus de décision.

Les quatre sections communales de Petit-Goâve et leurs élus (32 au total) sont concernés par ce projet. En plus d’une assistance technique, il comporte un important volet de formations (droit des collectivités et décentralisation, gestion de projets). Ces dernières s’adressent aussi aux leaders communautaires car ils sont susceptibles d’être un jour des élus. L’objectif essentiel est de permettre à ces collectivités de mieux exercer l’autorité qui leur revient de droit et de participer ainsi plus efficacement au développement de la communauté. Leurs élus seront aussi plus reconnus et respectés.

Serge Lafitte

Nos projets

10 janvier 2017 ITECA , Concert’Action

Trois mois après l’ouragan, des nouvelles d’Haïti

Les 3 et 4 octobre 2016, l’ouragan Matthew a dévasté Haïti. Vous avez été nombreux à manifester votre solidarité avec les Haïtiens en (...)

6 janvier 2017 RTI , KPA

En Indonésie, une riziculture écologique et deux fois plus productive pour les paysans

Grâce à une méthode de riziculture intensive mise au point à Madagascar, les cultivateurs de riz parviennent à augmenter considérablement (...)

16 décembre 2016 BEDE , IRPAD

Au Mali, protéger et valoriser les semences paysannes, vitales pour la souveraineté alimentaire

Au Mali la "modernisation" agricole soutenue par des projets internationaux et les politiques nationales (promotion des monocultures, (...)

S’informer

12 mai 2017

Marchons contre Monsanto aux côtés de ceux qui sont exposés aux OGM

Fort de ses engagements de longue date pour la souveraineté alimentaire, le CCFD-Terre Solidaire appelle à se mobiliser à l’occasion de la (...)

9 mai 2017

Climat : premier test international pour Emmanuel Macron

Paris, mardi 9 mai 2017 - Alors que la France vient d’élire son nouveau président de la République, les négociations sur la mise en œuvre de (...)

29 avril 2017

Burkina Faso : La Copagen publie son rapport "Le coton Bt et nous - La vérité de nos champs"

A l’occasion des Rencontres internationales des résistances (RIR) aux OGM, qui se tiennent à Lorient en France du 28 au 30 avril, la (...)