Publié le 17.08.2010 • Mis à jour le 14.02.2013

Le soutien aux indigènes du Chiapas, un enjeu

La province du Chiapas, au sud du Mexique, est l’une de celles où les communautés indigènes sont les plus nombreuses. Ces populations de paysans pauvres concentrent des difficultés économiques et sociales importantes.

Les Indiens du Chiapas cultivent du maïs et des haricots pour leur consommation mais leurs terres s’épuisent en raison de la contamination par des intrants chimiques. Ils subissent par ailleurs de mauvaises conditions de santé et d’éducation et les femmes souffrent particulièrement de discriminations.

Cependant, depuis 1994 et l’émergence de l’Armée zapatiste de libération nationale, la population indigène du Chiapas s’organise pour faire reconnaître ses droits économiques et sociaux et conquérir une autonomie politique.

L’association DESMI, née en 1999, s’inscrit dans cette dynamique.

Le projet

DESMI appuie 28 communautés indigènes du Nord Chiapas. Celles-ci travaillent au sein de 91 collectifs ou coopératives porteurs de projets économiques modestes liés à l’agriculture et à l’élevage.

L’accent est mis notamment sur la maîtrise de la production alimentaire, la promotion de l’agriculture biologique, l’organisation collective et un rééquilibrage des relations hommes-femmes.

Les réalisations

Les collectifs de paysans du Nord Chiapas se forment aux techniques de l’agriculture biologique et augmentent les surfaces cultivées en bio pour le café, le maïs et le haricot. Ils ont l’intention de créer une nouvelle coopérative de commercialisation du café.

Les éleveurs améliorent leurs connaissances relatives à la santé des animaux et changent l’alimentation du bétail en privilégiant des végétaux de la région.

Les membres des coopératives travaillent aussi sur la gestion de leurs organisations et la planification de nouvelles activités.

JPEG - 37.5 ko

Lire l’entretien avec Jose Antonio Melendez

Nos projets

18 avril 2016 RHK

Mali : Mariam Sissoko, sainte matrone des maraîchères

Engagée depuis l’adolescence auprès des femmes maliennes de sa région - en lutte incessante pour accroître leur autonomie et leur bien-être (...)

15 avril 2016 Patrick Piro

Guinée : La patate chaude des paysans

FDM n°289

Dans la région du Fouta-Djalon, le dérèglement climatique aggrave les difficultés des paysans, très dépendants de la culture de pomme de (...)

16 mars 2016 WORD

Inde : du droit des femmes aborigènes au développement local

WORD (Women’s organization for rural developpement), soutenu par le CCFD-Terre solidaire, est une ONG initiée par des femmes pour le (...)

S’informer

22 septembre 2016

Monsanto sur le banc des accusés d’un tribunal international

294- juillet/août 2016

Afin d’ouvrir l’accès à la justice aux victimes de l’agrobusiness et de lutter contre l’impunité des multinationales, des figures de la (...)

22 août 2016

Au Mexique, la violence instrument du contrôle de la migration

FDM n°293

Raúl Vera, évêque de Saltillo au Mexique, travaille au quotidien auprès des migrants d’Amérique latine. Il dénonce avec virulence un système (...)

26 mai 2016

L’agriculture, un sujet qui dérange dans les négociations climat

Six mois après la COP21 et l’adoption de l’Accord de Paris, les 196 Parties à la Convention Climat se sont retrouvées à Bonn (16 - 26 mai (...)