Publié le 25 février 2004

Campagne d’information à destination des agriculteurs

Jacob Duarte est membre de la direction technique de FENACOOP, Nicaragua
Fédération nationale des coopératives agricoles

Suite à la découverte de cultures expérimentales transgéniques dans le nord du Nicaragua, notre organisation a lancé une campagne d’information à destination des agriculteurs. Il faut s’imaginer que les agriculteurs n’avaient aucune connaissance des recherches menées par les laboratoires de biotechnologies. La stupéfaction a donc été totale. Expliquer la modification des gènes d’un être vivant fut un peu difficile… Mais les agriculteurs doivent absolument connaître une autre version des OGM que celle vantée par les firmes de biotechnologies.

Nous leur expliquons qu’il est impossible de prédire à long terme les effets qu’auront les OGM sur l’environnement et aussi sur notre santé. Il existe un risque de « pollution génétique » de notre maïs, une plante native et traditionnelle en Amérique centrale. Des mauvaises herbes encore plus résistantes pourraient naître si elles récupéraient du matériel génétique issu des plantations d’OGM.

Pour l’homme, qui sait quels sont les risques de la consommation de transgéniques ?
Nous évoquons les allergies et la résistance aux antibiotiques.Et surtout, nous tâchons de démonter quelques mythes : les OGM ne seront pas un bienfait pour l’humanité. La concentration économique féroce dans la domaine de la biotechnologie laisse les pays du Sud à la merci de quelques transnationales qui seraient alors les maîtres de la sécurité alimentaire de nos pays. Le contrôle et la privatisation des semences auraient des conséquences graves sur les économies traditionnelles des pays moins développés.

Un des éléments fondamentaux fut tout simplement d’inviter Percy Schmeiser (1) à raconter son histoire… Une histoire que nous avons écrite et faite circuler. C’est un cas qui illustre parfaitement les enjeux et donne de nombreuses informations. Pour beaucoup, l’histoire de Percy a fonctionné comme une bonne introduction au thème des OGM. Cela a permis de dissiper plus facilement le rideau de fumée qui entoure cette thématique. L’impact a été fort et une des réactions a été une mobilisation plus forte pour la sauvegarde des semences traditionnelles et une réflexion autour de la souveraineté alimentaire.

Propos recueillis par Raphaele Bail

1) Percy Schmeiser, producteur de colza au Canada, est en conflit avec Monsanto. Ses champs furent accidentellement pollués par des semences provenant de cultures transgéniques voisines. Lors d’un premier procès, Schmeiser a été déclaré coupable de s’être approprié illégalement une technologie breveté par Monsanto

Nos projets

15 juin 2016 RNSCM

Nicaragua : Sheila Reyes, au plus près des migrantes

Dans un pays étranglé depuis des années par la crise économique, de nombreux Nicaraguayens ne trouvent d’issue à leur situation personnelle (...)

10 février 2016

La FAO distingue le travail de Cantera au Nicaragua

Deux acteurs du centre de Communication et d’éducation populaire Cantera, partenaire du CCFD-Terre Solidaire au Nicaragua, ont été (...)

4 mars 2015

Mgr Blaquart, accompagnateur du CCFD-Terre solidaire, en visite au Nicaragua

Il y a un an Mgr Blaquart était élu par les évêques de France président du Conseil national de la solidarité, et à ce titre évêque (...)

S’informer

22 juillet 2012

Crise alimentaire au Sahel, que fait le CCFD-Terre Solidaire

Le CCFD-Terre Solidaire a une longue histoire et une bonne connaissance des contextes et des enjeux de cette partie de l’Afrique et (...)

27 avril 2012

« Face à la volatilité des prix, les vieilles recettes ne permettront pas de lutter contre la faim »

Paris, le 27 avril 2012 Alors que les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), et en particulier l’OMD 1 visant à réduire (...)

5 mars 2012

Crise et insécurité alimentaire au Sahel

Un déficit céréalier provoqué par le manque de pluies. Des prix des produits vivriers orientés à la hausse sur les marchés. Des conflits (...)