Noël contre la faim

Publié le 05.02.2009 • Mis à jour le 30.08.2016

Renforcer la société civile pour la démocratie et des alternatives économiques et sociales

Un programme rassemble dix huit associations des cinq pays du Sud l’Amérique latine pour renforcer la société civile, la démocratie et les alternatives économiques et sociales dans le cadre de l’intégration économique du Mercosur.

Le programme concerne dix huit partenaires dans les cinq pays suivants : le Chili, l’Argentine, le Brésil, le Paraguay, l’Uruguay.

Le contexte
Ces pays ont vécu de profondes transformations politiques et économiques. Après des années de dictatures, la démocratisation y fait des progrès importants. Mais dans le même temps, les phénomènes de dérégulation, l’intégration des économies dans des filières transnationales, l’accroissement de la compétition internationale ont mis les sociétés à l’épreuve et accentué les écarts sociaux. La démocratisation institutionnelle est ainsi fragilisée par une régression en termes de droits, de responsabilité sociale des Etats, de perte de confiance dans les instances de représentation politique. Pour peser dans la mondialisation, le Brésil, l’Argentine, l’Uruguay et le Paraguay ont créé un espace d’intégration régional, le Mercosur, dont la vocation est avant tout économique et dont la principale réalisation est un marché commun. Le Chili est membre associé. Cette intégration n’apporte pas de réponse aux déficits de démocratisation.

Le projet
Depuis 1994, le CCFD soutient ses partenaires latino-américains engagés dans la réflexion et la pratique d’une citoyenneté active et du développement local, en lien avec le processus de démocratisation de la région. Ce travail en partenariat a abouti à la mise en place de 2 dynamiques :

• l’une nationale qui concerne l’Argentine avec la mise en place d’un espace de réflexion et d’échanges d’expériences entre huit associations locales, l’espace Amuyen

• l’autre régionale qui s’appuie sur la constitution d’un groupe de 13 associations dans les 5 pays.

Elle a pris corps en 1995 avec la préparation d’un séminaire à Montevideo, soutenu par l’Union européenne, sur le thème « Démocratie, Citoyenneté et Développement local » auquel a fait suite un second séminaire, réalisé à Asunción en 2000. Le groupe s’est formalisé à l’issue d’un atelier de suivi en juillet 2000. Ces deux dynamiques ont convergé en 2003 en une seule proposition de dimension régionale. Le projet qui en résulte, intitulé Vers plus de citoyenneté active pour la construction d’un Mercosur social : s’approprier le local pour vivre l’intégration régionale associe aujourd’hui 18 associations partenaires du CCFD dans cinq pays et plus de 120 organisations communautaires. Il vise à l’amélioration de l’exercice de la citoyenneté des groupes sociaux marginalisés à travers des stratégies diverses d’incidence dans le cadre du processus d’intégration régionale du Mercosur et dans la perspective de la consolidation du processus démocratique en cours dans ces pays.

Pour un Mercosur social et solidaire. Reportage de Jean-Claude Gerez. Juillet 2007 L'Amérique latine possède quelques-unes des plus grandes réserves de matières premières stratégiques, des sources d'énergies bon marché, des possibilités optimales de production agricole et d'élevage, ainsi que d'énormes richesses touristiques... Cependant, 44% de ses 505 millions d'habitants sont pauvres. Une pauvreté telle que les neuf pays les plus inégalitaires au monde sont latino-américains. D'après l'Organisation Internationale du travail (OIT), le continent compte 10 millions de jeunes sans aucune activité professionnelle. Et parmi les 48 autres millions sur le marché du travail, 62,5% travaillent dans l'économie informelle, sans aucune stabilité de l'emploi, ni droits sociaux. Autre indice inquiétant, la mortalité des mères à l'accouchement est plus de vingt fois supérieure à celle des pays industrialisés. Entre 2000 et 2002, le nombre de pauvres a ainsi augmenté de 15 millions et leur pourcentage est aujourd'hui plus élevé qu'en 1980. Quant à l'exclusion, elle continue d'augmenter. La raison centrale réside dans la distribution inégale de la richesse sur le continent, l'un des records de la planète. Ainsi, les 20% les plus riches de la population latino américaine reçoivent 60% du revenu total, et les 20% les plus pauvres reçoivent seulement 3% de ce revenu. Dans le domaine de la santé, les chiffres sont également inquiétants. En 2003, les maladies associées à la pauvreté ont causé la mort de 190 000 enfants en Amérique latine. Principale explication de la pauvreté, la population rurale, considérable sur le continent, n'accède pas au bien de production le plus élémentaire. Source d'exode rural et d'expansion des bidonvilles, la mauvaise répartition des terres constitue en effet l'un des problèmes majeurs du continent. Un phénomène qui n'a fait que s'amplifier depuis les années 80 et les tentatives échouées de réformes agraires dans différents pays. Des échecs largement dus à la résistance des grands propriétaires. Ce déséquilibre foncier ne fait d'ailleurs qu'empirer avec l'essor de l'agrobusiness et en particulier le développement des agro-carburants. D'où l'existence de nombreuses tensions sociales autour des choix de modèles économiques adoptés par les différents pays latino-américains. Des choix auxquels la société civile entend participer à travers des mobilisations régulières, notamment lors des réunions des chefs d'Etats composant le Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay et Venezuela, ainsi que Bolivie et Chili comme membres associés) L'un des enjeux du Programme Mercosur Social et Solidaire (PMSS) consiste d'ailleurs à demeurer vigilant sur les choix économiques et sociaux du continent.

La plate forme Mercosur Social et Solidaire vient de lancer sa première campagne régionale sur la jeunesse, avec pour slogan "Si ça te touche, ça nous touche". Cette campagne interpelle l’opinion publique et les décideurs sur la participation des jeunes à l’élaboration des politiques publiques, et sur la question de la criminalisation de la jeunesse. http://juventudes.mercosursocialsolidario.org/

Nos projets

24 février 2016 CSAPR

Protestation et indignation populaire au Tchad

Bruno Angsthelm, chargé de mission Afrique, revient d’une mission au Tchad. Avec Abderamane Ali Gossoumian, Coordinateur national du (...)

16 septembre 2015 In Media , Justice pour tous

Chine continentale et Hong Kong : les liaisons dangereuses de deux sociétés civiles

Dans le contexte de fragilité économique de la Chine, les ONG chinoises sont plus que jamais dans le collimateur du régime de Pékin et la (...)

8 avril 2015

Un rapport togolais décrit une démocratie « à double vitesse »

Six organisations de la société civile du Togo publient, avec l’appui du CCFD-Terre Solidaire, un rapport sur le Togo intitulé « (...)

S’informer

10 novembre 2016

La société civile centrafricaine sous pression

Les ONG signataires ont été informées de l’arrestation lundi 7 novembre à Bangui d’un leader de la société civile centrafricaine, M. Gervais (...)

17 octobre 2016

Edito : Le pouvoir des citoyens pour changer le monde

295- Septembre/Octobre 2016

Au moment où Guy Aurenche me transmet le service de la présidence du CCFD-Terre Solidaire, je tiens à lui dire notre gratitude et notre (...)

1er octobre 2016

Israël : Les ONG dans la tourmente

295- Septembre/Octobre 2016

Faim et Développement - Découvrez notre dossier : Les ONG dans le collimateur des gouvernements. Les pressions et menaces s’accentuent (...)