Publié le 3 janvier 2005

Le CCFD et l’urgence en Asie

Entretien avec Jean-Marie Fardeau, secrétaire général du CCFD

- Comment le CCFD réagit à la situation d’urgence ?

Nous sommes en lien depuis plusieurs années avec plus d’une cinquantaine d’associations locales et régionales : une trentaine en Inde, cinq au Sri Lanka, une dizaine en Thaïlande et en Birmanie, une quinzaine en Indonésie et quelques organisations régionales qui travaillent dans tous ces pays affectés par la catastrophe . Toutes sont aujourd’hui mobilisées sur les conséquences de ces raz de marée. Immédiatement dans la distribution d’aide matérielle mais aussi dans un travail d’observation des conditions de distribution de l’aide nationale et internationale afin que celle-ci bénéficie à tous, sans discrimination de groupes sociaux, de religion, d’âge, de sexe.

Plusieurs organisations envisagent dès maintenant leur action dans le long terme et souhaitent que la reconstruction et la réhabilitation se fassent avec la participation des communautés victimes de la catastrophe. Il faut éviter que des décisions clés pour l’avenir économique des régions dévastées soient prises de l’extérieur, au profit d’entreprises de pêche industrielle ou de promoteurs immobiliers et au détriment de populations qui seraient alors doublement victimes.

- Sans une aide logistique des Etats du G8, comment les pays locaux et les ONG pourront-ils gérer l’aide ?

Les pays de la région sont dans des situations très variées. Il est probable que l’Inde et la Thaïlande sont les mieux équipées pour faire face aux besoins de manière quasi autonome, sauf sur des points très spécifiques. Les autres pays ont sans doute besoin d’un appui logistique mais nous pensons vraiment qu’il faut au maximum s’appuyer sur les compétences locales très nombreuses dans ces pays. Un travail important de coordination est nécessaire compte tenu de la multiplicité des initiatives et la confusion, et pour que certaines catégories de population ne soient pas oubliées. Les ONG locales ont cette capacité et méritent d’être soutenues dans ce sens. Nous attirons également l’attention des pays donateurs sur le risque de récupération de l’aide, au profit de forces politiques ou de groupes de populations dans ces contextes sensibles.

- Sur le long terme, quels seront les principaux enjeux de la reconstruction ?

  • La relance des activités économique des artisans, des pêcheurs artisanaux, en lien avec les acteurs associatifs et les élus locaux dont le rôle dans le développement est déterminant.
  • La remise en route des services à la population : infrastructures sanitaires, éducatives, voies de communication.
  • La mise en oeuvre de programmes de développement spécifiques pour les orphelins et les veuves qui ont perdu tout moyen de subsistance.
  • Le respect du droit des populations à être mieux protégées des conséquences de telles catastrophes naturelles.

Nos projets

7 janvier 2016 ANPFa

Le Népal, huit mois après

En avril et mai 2015, Le Népal connait deux secousses sismiques. Des milliers de morts, des millions de sans-abris et huit mois après, (...)

11 août 2015 ANPFa

Au Népal, soutenir les populations paysannes victimes du séisme

Depuis le tremblement de terre qui a ravagé le Népal en avril 2015, le CCFD-Terre Solidaire soutient All Nepal Peasants Federation, une (...)

30 avril 2015

Aidons les Népalais touchés par le séisme

Le terrible séisme qui a frappé le Népal samedi 25 avril, a fait, à ce jour, plus de 5 000 morts et 10 000 blessés. Des dizaines de milliers (...)

S’informer

21 avril 2016

Séisme, solidaire avec le peuple équatorien

Le CCFD-Terre Solidaire exprime sa solidarité envers la population équatorienne ébranlée par le séisme qui a secoué le pays le 16 avril (...)

10 janvier 2015

5 ans après le séisme en Haïti, le CCFD-Terre Solidaire fait le bilan de son soutien

L’appel au don lancé par le CCFD-Terre Solidaire à la suite du séisme lui a permis de réunir 2 millions d’euros pour renforcer son soutien (...)

7 janvier 2015

Reportage de Faim et Développement aux Philippines : Les écueils de la reconstruction

FDM n°284

Un an après le passage du typhon Haiyan, les régions sinistrées peinent à se relever. La décision d’interdire la construction d’habitations (...)