Un avenir sans faim

Publié le 16 juin 2005

Le contexte social et politique

Un conflit armé depuis 1976

Comme d’autres provinces indonésiennes, Aceh est le théâtre, depuis 1976, d’une rébellion, animée par le GAM (Mouvement pour un Aceh Libre), qui s’explique en partie par le sentiment des habitants d’Aceh d’être marginalisés par le pouvoir central de Jakarta et dépossédés de leurs ressources en hydrocarbures.

Avant le tsunami, la province d’Aceh était complètement fermée à l’extérieur et contrôlée par l’armée indonésienne. En 2003, Jakarta y avait instauré la loi martiale et lancé une vaste offensive pour éradiquer le GAM.

Le tsunami a changé la donne. Les deux parties au conflit ont repris les négociations et pourraient signer un accord de paix le 15 août prochain. Mais sur le terrain, les affrontements entre militaires et rebelles armés se poursuit depuis la catastrophe. Les militaires souhaitent garder la main-mise sur les opérations humanitaires. Pour la population, les multiples violations des droits humains et violences commises par les militaires et les séparatistes les discréditent fortement.

Un contexte religieux sensible

Dans cette région fermée au reste du monde, l’arrivée soudaine d’acteurs étrangers a créé des tensions.

Aceh est une province particulière, réfractaire au pouvoir central, réputée pour sa ferveur religieuse musulmane la province est très attachée à un islam strict et conservateur, mais politiquement modéré. Elle est si singulière que les ONG indonésiennes n’y interviennent qu’à travers des ONG locales.

À la faveur de la situation post-tsunami, des groupes d’islamistes radicaux ont pris position à Aceh et utilisent l’aide pour rallier les populations à leur cause. Ils ont rejeté l’aide occidentale dénonçant le prosélytisme d’associations chrétiennes.

Pas toujours sans fondements. Des organisations européennes et américaines ont commis quelques maladresses qui ont indisposé la conférence épiscopale indonésienne elle-même.

PDF - 51.5 ko
Le conflit à Aceh
Word - 30.5 ko
Implications du conflit séparatiste d’Aceh pour les opérations de secours en Indonésie

Nos projets

10 janvier 2017 ITECA , Concert’Action

Trois mois après l’ouragan, des nouvelles d’Haïti

Les 3 et 4 octobre 2016, l’ouragan Matthew a dévasté Haïti. Vous avez été nombreux à manifester votre solidarité avec les Haïtiens en (...)

7 octobre 2016

Ouragan Matthew, solidaire avec le peuple haïtien

Alors qu’Haïti se relevait péniblement de l’impact du terrible séisme de 2010, le pays vient d’être frappé les 3 et 4 octobre 2016 par le (...)

7 janvier 2016 ANPFa

Le Népal, huit mois après

En avril et mai 2015, Le Népal connait deux secousses sismiques. Des milliers de morts, des millions de sans-abris et huit mois après, (...)

S’informer

29 septembre 2016

Bernard Pinaud au Timor Leste, "soutenir les paysans et la société civile"

Le Délégué général du CCFD-Terre Solidaire, Bernard Pinaud, était en mission au Timor Leste du 12 au 22 juillet 2016 pour aller à la (...)

29 juillet 2016

Un reportage BD sur le "Bonheur national brut"

Benjamin Flao, scénariste et dessinateur de bande dessinée (BD) a participé au voyage d’étude au Bhoutan organisé par le CCFD-Terre (...)

21 avril 2016

Séisme, solidaire avec le peuple équatorien

Le CCFD-Terre Solidaire exprime sa solidarité envers la population équatorienne ébranlée par le séisme qui a secoué le pays le 16 avril (...)