Noël contre la faim

Publié le 11.10.2007 • Mis à jour le 11.02.2013

Asie

Le continent joue un rôle central dans un monde devenu multi-polaire et ce malgré les turbulences économiques et financières mondiales. L’Asie dispose d’un capital d’attraction unique vis-à-vis du reste du monde, d’un point de vue énergétique, économique et commercial mais aussi plus globalement d’un point de vue géopolitique.

Mots-clés :

Cette nouvelle influence sur la scène internationale ne s’accompagne pas aujourd’hui d’une autorité morale et d’une éthique pourtant nécessaires face aux multiples dérèglements du monde.
Le modèle de « l’Etat capitaliste développeur », adopté par la majorité des pays d’Asie, est caractérisé par :
- une politique extractive entrainant la captation des ressources naturelles : terre, eau, forêt
- l’incitation aux investissements étrangers dans les domaines agricoles, industriels et désormais financier, avec la création de zones économiques spéciales entrainant l’expropriation des petits paysans et pêchers, populations tribales, …
- l’exploitation d’une main d’œuvre abondante (l’Asie compte les deux tiers de la population mondiale), souvent peu qualifiée, mal payée et flexible
- l’autoritarisme étatique, exercé par un appareil politique peu efficace et corrompu.

Ces 10 dernières années, le nombre d’accords de libre-échange bilatéraux a augmenté de 500 % fragilisant les pays intégrés dans l’économie globale. Pourtant, en période de crise mondiale, aucun des pays du continent n’a décidé de réorienter sa politique d’exportation fondée sur les investissements et le libre-échange.

Ce modèle est fortement générateur de disparités alors même que les populations asiatiques aspirent au progrès économique et social :
- concentrations des richesses et des investissements autour des mégapoles et enclavement économique, sanitaire et social des zones rurales où le chômage et les épidémies explosent,
- disparités entre groupes ethniques ou religieux,
- augmentation des flux migratoires internes et externes,
- discrimination envers les femmes.

L’absence de politiques publiques efficaces limite la redistribution des richesses et la majorité des populations tombe dans la précarité au bénéfice d’une minorité.
De plus, le caractère autoritaire de la plupart des Etats entrave les coopérations régionales, le respect des libertés individuelles et la participation des populations à la société civile.

Enfin, ce modèle soumet l’environnement à une énorme tension et entraîne des modifications importantes : dégradation des terres et déforestation intense due à une exploitation capitalistique effrénée, épuisement des ressources hydriques et biologiques fortes, émissions de carbone... sans que des mesures de protection à la hauteur des enjeux soient prises.

Ce modèle constitue ainsi une source majeure de conflits potentiels sociaux et politiques, entre les pays et au sein même des pays.

En matière de conflit, la situation en Mer de Chine et plus globalement la crainte de l’hégémonie chinoise, constituent des éléments générateurs de tensions fortes et l’émergence d’un nationalisme exacerbé et d’une militarisation croissante de la région.

Dans ce contexte, le CCFD-Terre Solidaire choisit de soutenir les initiatives locales (organisations ouvrières et syndicales, mouvements paysans, mouvements pour les droits des femmes et contre la discrimination sexuelle, organisations de base représentant les peuples autochtones et leurs sociétés traditionnelles, mouvements écologiques, mouvements sociaux, Eglises...) qui poussent le continent à réorienter la trajectoire de son modèle économique actuel vers une voie plus juste, écologique et démocratique. Il s’agit de favoriser une distribution équitable des richesses, rétablir des valeurs de respect des droits fondamentaux et de dignité partagée, favoriser l’émergence de solidarités actives en dépassant les replis identitaires,...

Pour chacune des 6 thématiques (prévention et résolution des conflits, souveraineté alimentaire et modèles de développement agricole, économie sociale et solidaire, l’évolution des rapports Femmes/Hommes, les migrations internationales, le partage des richesses financières) du Rapport d’orientation 2008-2012, le CCFD-Terre Solidaire a identifié des axes prioritaires sur la base d’une analyse partagée avec les partenaires et alliés.

Le CCFD-Terre Solidaire soutient plus de 60 associations dans 11 pays d’Asie ainsi que des organisations de niveau régional qui travaillent notamment à l’élaboration de nouveaux paradigmes de développement comme Focus on the Global South, au renforcement de la capacité des organisations de travailleurs à défendre leurs droits et à la promotion d’un système de protection sociale en Asie (Asia Monitor Ressource Center, AEPF) ou encore à coordonner la lutte des organisations paysannes contre l’accaparement des terres et pour une politique agricole juste au sein de l’espace ASEAN (Asia Pacific Network on Food Sovereignty, La Via Campesina Asie).

Nos projets

16 novembre 2016

La COP22 dans l’œil de jeunes reporters méditerranéens

Âgés de 18 à 30 ans, de jeunes algériens, marocains, français et tunisiens posent un regard neuf et original sur les enjeux de la COP 22 à (...)

28 octobre 2016

COP22 : "l’Odyssée des alternatives Ibn Battûta", une flottille pour la justice climatique

Plusieurs associations et mouvements citoyens d’Afrique et d’Europe ont choisi de faire de l’avant-COP22 un temps fort de la mobilisation (...)

7 octobre 2016

Ouragan Matthew, solidaire avec le peuple haïtien

Alors qu’Haïti se relevait péniblement de l’impact du terrible séisme de 2010, le pays vient d’être frappé les 3 et 4 octobre 2016 par le (...)

S’informer

29 septembre 2016

Bernard Pinaud au Timor Leste, "soutenir les paysans et la société civile"

Le Délégué général du CCFD-Terre Solidaire, Bernard Pinaud, était en mission au Timor Leste du 12 au 22 juillet 2016 pour aller à la (...)

7 octobre 2014

Basil Fernando (Hong Kong) récompensé du Right Livelihood Award

Directeur des politiques et programmes de l’Asian Human Rights Commission, une ONG hongkongaise partenaire du CCFD-Terre Solidaire, (...)

2 avril 2014

Birmanie : Une ouverture sous contrôle

FDM n°271

Après cinquante ans de dictature militaire, la Birmanie s’engageait, en 2010, dans une phase de démocratisation. Opération qui lui (...)