Un avenir sans faim

Publié le 05.05.2006 • Mis à jour le 14.01.2014

Favoriser la scolarisation des enfants roms roumains installés en Ile de France

L’avenir des enfants Roms passe par l’école 

Le contexte

Entre 4000 et 5000 Roms roumains vivent en Ile de France, dont 500 enfants. Ils cumulent les difficultés : exclusion et précarité sur le plan juridique, installation sur des terrains non autorisés et dans des zones à risque, logements insalubres, etc. L’ASAV (Association pour l’accueil des voyageurs) a été créée en 1990 pour aider deux types de populations tsiganes installées en France : les Gens du voyage et les Roms roumains, qu’ils soient itinérants ou sédentarisés.

Le projet

L’ASAV entend favoriser la scolarisation des enfants Roms roumains installés en Ile de France, spécialement dans le département de Seine-Saint-Denis où 200 d’entre eux résident. Cette scolarisation se heurte à de nombreux obstacles, émanant des municipalités, des établissements scolaires et des familles elles-mêmes. Des freins d’ordre juridique interviennent également ; ils sont liés aux expulsions de terrains et aux évolutions législatives contraignantes de la demande d’asile. Deux médiateurs de l’association, parlant roumain, sont chargés d’améliorer les conditions de la scolarisation de ces enfants.

Les réalisations

Les médiateurs de l’ASAV organisent des réunions collectives avec les familles dans le but de leur faire prendre conscience du rôle de l’école et de l’intégration. Des films leur servent de support d’intervention. Ils mènent un travail de sensibilisation et de médiation avec les communes d’accueil des Roms, que ce soit auprès des élus ou auprès des services. Ils collaborent avec les enseignants affectés aux missions de soutien à la scolarisation des enfants du voyage. L’association initie des actions auprès des tribunaux administratifs en cas de refus de scolarisation.

lien vers le site Citoyens à part entière

Nos projets

24 février 2017 SEMS (Socially Engaged Monastic Schools)

En Birmanie, une école monastique ouverte à tous les enfants

À Hlaing Tha Yar, une banlieue très pauvre de Rangoun, un moine bouddhiste a ouvert une école monastique "engagée socialement". Gratuite et (...)

30 janvier 2017 Assesoar

Le rêve agronomique d’Ayrton au Brésil

Issu d’une famille de petits agriculteurs brésiliens dits "conventionnels", Ayrton Luis Rodrigues Freiré a choisi de se former à (...)

23 janvier 2017 Assesoar

Au Brésil, des agriculteurs familiaux résistent depuis 50 ans à un agro-business destructeur

Alors qu’elle a fêté en 2016 son demi-siècle d’existence, l’association Assesoar, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, peut s’enorgueillir (...)

S’informer

30 mai 2017

Lettre ouverte d’associations et institutions à Monsieur le Président Emmanuel Macron

À l’occasion de la refonte de la Directive européenne Accueil qui sera votée en juin prochain, nous demandons à ce que, conformément à la (...)

23 mai 2017

Quand la solidarité monte sur les planches

FDM n°293

L’art peut-il être un vecteur de liens, un moyen d’émancipation et de développement ? Pour les membres du CCFD-Terre Solidaire de la région (...)

27 avril 2017

"Extrême-droite : quelles réponses ?"

A la veille du second tour, il est temps de relire le numéro de la revue jésuite Projet d’octobre 2016 dédié à la montée des idées (...)