Un avenir sans faim

Publié le 18.07.2006 • Mis à jour le 06.02.2013

Aider les familles de réfugiés du Kosovo

Suite à la guerre au Kosovo, de nombreux Serbes et Roms vivant dans cette province se sont réfugiés en Serbie. Dans ces familles, un certain nombre d’enfants souffrent de retards de développement.

Un espoir pour les enfants

Ils doivent affronter, de plus, les difficultés nées des suites de la guerre et de l’exil : logement dans des centres collectifs, perte d’un ou des deux parents, insécurité sociale et économique, etc.Plus que d’autres, ils rencontrent des difficultés à entrer en relation avec leur entourage. En Serbie, peu de professionnels sont compétents pour s’occuper de ces enfants retardés et les institutions étatiques spécialisées sont rares. Les parents sont désemparés ; ils ne savent que faire de leur enfant.

Le partenaire

Depuis 1995, Group 484 se donne pour objectif de construire du lien social entre la société serbe et les Serbes arrivants des zones de guerre. Au-delà de son action, Group 484 a été un espace pour une expression critique à l’égard de la politique nationaliste et militariste qui a conduit la Serbie dans la guerre.

Le projet

Soutenir des enfants et des adolescents ayant des troubles du développement, originaires de familles originaires du Kosovo réfugiées en Serbie. Sans ce but, Group 484 organise des activités en direction d’enfants rencontrant des retards divers : difficultés d’apprentissage, troubles des sens, déficience intellectuelle, etc.

Les réalisations

  • Group 484 a créé un club dont les bénéficiaires sont les enfants en difficulté, au nombre d’une quarantaine.
  • Des entretiens individuels sont menés avec les enfants et leurs parents.
  • Des activités et travaux en groupe ont lieu pour les enfants et les jeunes.
  • Des ateliers de réflexion sont organisés une fois par semaine pour les parents. Les volontaires donnant de leur temps pour ce travail bénéficient de séminaires de formation.
  • Enfin, Group 484 met en place des groupes de réflexion sur les droits des enfants et des jeunes.

Nos projets

19 avril 2017

Victimes de la sécheresse et de Boko Haram, les éleveurs du lac Tchad appellent à la solidarité

Dossier : La faim guette les populations fragilisées par les crises politiques en Afrique

Dans un environnement déjà fortement fragilisé par la sécheresse, les populations de la région du Lac Tchad sont soumises aux violences et (...)

15 septembre 2016

Un rapport pour comprendre la crise en République centrafricaine

Le Réseau des Organisations de la Société Civile Centrafricaine pour la Gouvernance et le Développement (ROSCA-GD), partenaire du (...)

8 août 2016 AZHAR

Au Mali, l’association Azhar soutient les initiatives Touaregs contribuant au vivre-ensemble

Assinamar Ag Rousmane est coordinateur de programme au sein de l’ONG Azhar, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire depuis sa création en (...)

S’informer

3 mai 2017

Tchad – Demande de libération immédiate pour les deux activistes torturés pendant leur détention en secret

Les autorités tchadiennes doivent immédiatement libérer deux activistes de la société civile qui ont été torturés pendant leur détention en (...)

14 avril 2017

Témoignage de Mgr Muyengo, évêque d’Uvira au Sud Kivu (RDC)

298 Mars-Avril

Nommé depuis décembre 2013 évêque d’Uvira, âgé de cinquante-huit ans, dans la province du Sud-Kivu en République démocratique du Congo (RDC), (...)

13 avril 2017

En Birmanie, les violences contre les minorités ethniques continuent

298 Mars-Avril

Après plus de 60 années de conflit armé avec ses minorités ethniques, la Birmanie s’est engagée dans un processus de paix. Il y a urgence, (...)