Noël contre la faim

Publié le 30.11.1999 • Mis à jour le 06.02.2013

Un tremplin pour les jeunes diplômés au chômage

Le chômage des jeunes est l’un des problèmes sociaux majeurs de l’Algérie. Le taux de chômage est en effet de 25%. Il touche aussi les jeunes diplômés qui trouve difficilement un emploi dans une économie où l’investissement productif reste limité.

Partenaire(s) : CIARA

Seule une minorité de chaque tranche d’âge parvient à s’insérer dans le marché du travail C’est l’une des motivations pour l’émigration, mais surtout un facteur de tension sociale et de découragement très fort.

Le partenaire

L’Eglise d’Algérie s’est donné comme vocation d’être au service de la population algérienne et d’encourager ses initiatives. C’est pourquoi, elle est à l’origine de nombreuses associations à but social. C’est le cas du Collectif d’Initiation à des Activités de Recherche Appliquée (CIARA), animé par le père Joseph Rivat, dont l’objectif est de mettre à disposition des étudiants des lieux et des moyens pour faire aboutir des projets à caractère professionnel dans la prolongation de leurs études.

Le projet

La finalité du collectif est d’encourager les jeunes diplômés à s’investir professionnellement dans leur pays. Le but est que les bénéficiaires des programmes repartent confiants en eux, avec une formation technique consolidée, de bonnes notions de travail en équipe, une mise à niveau linguistique, un CV rédigé de façon convaincante et une culture des outils de bureautique maîtrisée. Le CCFD soutient les activités de formation du CIARA.

Les réalisations

Le CIARA s’adresse aux jeunes diplômés en biologie ou en informatique, et aux professionnels graphistes de la région de l’Algérois et de Tizi-Ouzou. Il leur propose une culture tant associative que professionnelle afin de s’appuyer sur un réseau d’échange d’informations. Le réseau BIOS concernant la filière biologie a comme ambition de favoriser une réflexion sur les métiers de la biologie qui réponde aux forts besoins de l’Algérie en terme de santé publique et de qualité de vie. Les « anciens du CIARA », quant à eux, représentent six promotions et font régulièrement acte de solidarité en aidant les nouveaux et en élargissant le réseau.

Les premières sessions ont pu d’ailleurs s’enorgueillir d’un placement à 100%.

Nos projets

27 septembre 2016

En France, les jeunes habitants des bidonvilles privés d’école

Le Collectif pour le droit des enfants roms à l’éducation a réalisé une étude, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire, permettant de mieux (...)

29 août 2016 CEDAC

Brésil : l’agriculture au service de l’éducation populaire

Acteur historique de l’Éducation Populaire au Brésil, le Centre d’Action Communautaire – partenaire du CCFD-Terre Solidaire – se sert de (...)

13 avril 2016 REJA , ASB

Burundi : paroles d’étudiants face à la crise

De retour du Burundi à la rencontre des partenaires, Samuel Pommeret, chargé de mission Afrique au CCFD-Terre Solidaire, évoque la (...)

S’informer

11 septembre 2015

Des ados sensibilisés aux parcours des migrants

Dans le cadre du partenariat Bouge ta Planète, le CCFD-Terre Solidaire s’est allié avec Okapi et Phosphore, deux titres du groupe Bayard, (...)

14 janvier 2015

L’art, une force d’émancipation

FDM n°282

Plus de trois ans après le début des bouleversements régionaux, on assiste à un foisonnement d’innovations dans les modes de mobilisation. (...)

28 mai 2014

Des bénévoles du CCFD-Terre Solidaire au Laos

14 représentants du CCFD-Terre Solidaire de la région Auvergne Limousin sont partis au Laos en voyage d’immersion à la rencontre des (...)