Un avenir sans faim

Publié le 12.08.2006 • Mis à jour le 06.02.2013

Le Mouvement social libanais agit auprès de 10 000 déplacés

Le Mouvement social s’est engagé depuis le premiers jours de l’offensive de juillet 2006 dans l’aide d’urgence auprès des déplacés et n’a pas arrêté d’appeler à une large mobilisation pour le cessez-le-feu.

Partenaire(s) : MLS

Aide aux déplacés et coordination
Le mouvement agit aujourd’hui auprès de 10 000 déplacés, hébergés dans des centres d’accueil, chez des proches ou des habitants qui les ont recueillis, dans les régions de Beyrouth, Akkar, Saïda et Beit-Meri.

Les axes de l’aide du MSL
• L’alimentation
Le MSL a mis en place une cuisine permanente dans onze centres d’hébergements et assure quotidiennement l’approvisionnement dans neuf autres centres, assurant ainsi une alimentation saine et équilibrée pour les déplacés.
• Les produits de première nécessité
Le MSL fournit médicaments, produits d’hygiène et sanitaires, produits pour les enfants.
• Activités pour les enfants
Parce qu’il est essentiel, dans un contexte particulièrement traumatisant, de créer un espace d’expression et de divertissement pour les enfants, une équipe de volontaires du MSL organise des séances d’animation dans plusieurs centres d’accueil (dessin, cinéma, jeux...) et des soirées de divertissement.

Un travail en coordination
• Le MSL assure une coordination d’organisations libanaises engagées dans l’aide d’urgence pour assurer une répartition équitable de l’aide et garantir la plus grande couverture géographique possible.
• Dans les centres d’accueil, le MSL agit en concertation quotidienne avec les autres associations qui interviennent dans les centres pour identifiés les besoins et les produits manquants.
• Le MSL assure l’achat, le stockage dans ses entrepôts et l’acheminement des produits distribués.

La présentation du Mouvement social. Pour en savoir plus sur l’action du MSL auprès des déplacés. Lire l’appel du Mouvement social (20 juillet 2006)

Nos projets

2 juin 2017

En Palestine, soigner une société traumatisée

Cinquante ans après la conquête par Israël de la Cisjordanie, de Jérusalem Est et de la Bande de Gaza, et près d’un quart de siècle après (...)

19 avril 2017

Victimes de la sécheresse et de Boko Haram, les éleveurs du lac Tchad appellent à la solidarité

Dossier : La faim guette les populations fragilisées par les crises politiques en Afrique

Dans un environnement déjà fortement fragilisé par la sécheresse, les populations de la région du Lac Tchad sont soumises aux violences et (...)

15 septembre 2016

Un rapport pour comprendre la crise en République centrafricaine

Le Réseau des Organisations de la Société Civile Centrafricaine pour la Gouvernance et le Développement (ROSCA-GD), partenaire du (...)

S’informer

9 juin 2017

Crise oubliée : la guerre fait rage dans le nord de la Birmanie dans les Etats Kachin et Nord Shan depuis six ans (CP)

Six ans après la reprise du conflit dans l’État Kachin (le 9 juin 2011), nos organisations se solidarisent avec le peuple Kachin pour (...)

8 juin 2017

A lire "Un royaume d’olives et de cendres" par 25 grands écrivains

L’ONG israélienne « Breaking the Silence », partenaire du CCFD-Terre Solidaire, a demandé à 25 écrivains du monde entier de se rendre dans les (...)

1er juin 2017

En Birmanie, la société civile appelle le gouvernement à coopérer avec la mission d’enquête des Nations unies

Soixante organisations de la société civile birmane, dont plusieurs partenaires du CCFD-Terre Solidaire – CYSH, Humanity Institute, KWAT (...)