Publié le 26.08.2008 • Mis à jour le 21.02.2013

Maroc

A l’extrémité nord-ouest de l’Afrique, le Maroc est une monarchie héréditaire constitutionnelle. Ses représentants sont descendants de la dynastie des Alaouites. Successeur de Hassan II en 1999, Mohammed VI est le troisième monarque du pays depuis 1956, fin du protectorat français.

Mots-clés :

Il a lancé plusieurs réformes politiques : nouveau code de la famille en 2004 -donnant aux femmes des droits égaux à ceux des hommes, décentralisation du pouvoir, ouverture démocratique, signature de l’article de la convention des Nations-Unies contre la torture. En 2007, l’Instance équité et réconciliation a publié un rapport sur les violations des droits de l’homme entre 1956 et 1999.

Cependant, la question du Sahara occidental, annexé en 1975 et dont le Front polisario revendique l’indépendance, n’est toujours pas réglée. Quant au radicalisme islamique, à l’origine de plusieurs attentats, il semble s’étendre.

Les 34 millions de Marocains, Berbères à plus de 40 %, vivent majoritairement dans les villes.
Concentrée sur les 1 000 kilomètres de côtes, l’économie se développe rapidement. De l’exploitation des ressources primaires –phosphates- et agricoles -huile d’olive et agrumes, elle est passée à l’industrie (28 % du PNB), notamment chimique, pharmaceutique et textile, puis aux services –tourisme et finance.
La population souffre cependant du chômage, du manque d’infrastructures et de la corruption. Avec un PNB de 54 milliards d’euros (chiffres 2007), soit une richesse par habitant de 1725 euros, le Maroc se situe au 126ème rang du développement humain sur 177 pays. De fait, l’analphabétisme touche encore 52 % de la population. Le roi a lancé en 2005 le programme « INDH », destiné à réduire la pauvreté dans certaines villes et communes rurales mais les effets tardent à venir. D’où une forte émigration des Marocains, traditionnellement vers l’Europe mais de plus en plus vers les états du Golfe. Par ailleurs, le Maroc est devenu lui-même une terre de passage pour les Africains qui cherchent à atteindre l’Europe soit depuis Tanger vers Algésiras, soit depuis les côtes de l’atlantique vers les Canaries.

La vie associative est très active au Maroc. Le CCFD y soutient l’association Afoulki, qui travaille pour l’école rurale dans le sud-ouest du pays, l’association Femme Action ainsi que le réseau Carrefour associatif. Citons également IDD et La Source. En 2008-09, en partenariat avec ces associations, le CCFD lance une action de plaidoyer sur la responsabilité sociale et environnementale des acteurs du tourisme au Maroc.

Nos projets

16 juin 2014 Laurence Estival

Maroc/Économie sociale et solidaire, un pas vers l’autonomie

FDM n°281

Appuyés par l’association Femme Action, créée en 1989, un nombre croissant de groupes de femmes combattent la pauvreté par la création (...)

12 décembre 2013 IDD

Au Maroc, des migrants soutiennent des initiatives de développement local

L’association Immigration Développement et Démocratie (IDD) encourage des initiatives locales de développement et la structuration d’un (...)

20 février 2009 Femme Action

Evolution des rapports hommes-femmes pour plus d’égalité

La persistance de la pauvreté et de l’analphabétisme, en particulier en milieu rural, continue à peser sur le processus de développement du (...)

S’informer

4 septembre 2014

Maroc : Le réveil des enfants du peuple

FDM n°282

Si les mouvements sociaux existent depuis longtemps au Maroc (mouvement contre la vie chère, sit-in des diplômés chômeurs), le Mouvement du (...)

3 mai 2010

Des actions coordonnées

Beaucoup de migrants sont également refoulés par la police marocaine à la frontière saharo-mauritanienne. De plus en plus de femmes (...)

3 avril 2009

La ferme Théodore Monod

Situé au nord-ouest de l’Afrique, le Sahara occidental est bordé par le Maroc, l’Algérie et la Mauritanie. Plus de trente ans après le (...)