Un avenir sans faim

Publié le 27.01.2015 • Mis à jour le 27.01.2015

Des ONG appellent la France à cesser toutes relations économiques avec les colonies israéliennes

La France doit cesser toutes relations économiques avec les colonies israéliennes ont déclaré aujourd’hui la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine et la FIDH, lors du lancement de la campagne Made in illegality.

Dans un document, les ONG rappellent que les colonies israéliennes sont illégales au regard du droit international et que toutes relations économiques avec ces colonies doivent être proscrites.

« En commerçant avec les colonies israéliennes, la France joue un rôle certain dans le renforcement de la colonisation. Or la France s’est positionnée contre la colonisation » ont déclaré les ONG. « Ce double discours est incohérent et doit être corrigé au plus vite » .

Des obligations juridiques de droit international interdisent ce type d’aide au maintien d’une situation illégale. La France, l’UE et les autres États membres ont pour devoir et responsabilité de prendre des mesures visant à l’arrêt de la colonisation et de l’occupation du Territoire palestinien par Israël.

Les échanges économiques et commerciaux entre la France et les colonies israéliennes sont très importants : commercialisation en France de produits fabriqués dans les colonies, entreprises françaises menant des activités économiques dans les colonies, autant d’activités qui font que la France et l’UE participent au soutien de cette politique de colonisation et contribuent à sa prospérité, comme à son expansion.

Par exemple, la société Orange, dont l’État est l’actionnaire minoritaire, est impliquée dans des activités dans les colonies à travers sa relation d’affaires avec Partner Communications. Cette société israélienne, opérateur de téléphonie, participe directement à la colonisation en Cisjordanie et sur les hauteurs du Golan. La société civile se mobilise depuis plusieurs années pour obtenir qu’Orange mette fin à sa relation d’affaire avec Partner Communications.

Parmi les produits manufacturés provenant des colonies, il y a les gazéificateurs Sodastream, fabriqués dans la colonie de Maale Adumim, qui sont vendus dans plusieurs centaines de magasins en France. Ces appareils nécessitent d’acheter régulièrement des recharges de gaz et des sirops, également produits en partie à Maale Adumim. L’entreprise Sodastream a récemment relocalisé une partie de sa production en Israël sur des terres dont les Bédouins sont expulsés par la force.

PDF - 610.4 ko
Dossier de presse MADE IN ILLEGALITY

Nos projets

8 août 2016 AZHAR

Au Mali, l’association Azhar soutient les initiatives Touaregs contribuant au vivre-ensemble

Assinamar Ag Rousmane est coordinateur de programme au sein de l’ONG Azhar, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire depuis sa création en (...)

20 juin 2016 ANAFE

Défendre les droits des migrants aux frontières et en zone d’attente

Partenaire du CCFD-Terre Solidaire, l’Anafé – Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers – est l’une des rares (...)

15 juin 2016 RNSCM

Nicaragua : Sheila Reyes, au plus près des migrantes

Dans un pays étranglé depuis des années par la crise économique, de nombreux Nicaraguayens ne trouvent d’issue à leur situation personnelle (...)

S’informer

24 mars 2017

Devoir de vigilance : le Conseil Constitutionnel valide l’essentiel de la loi

Paris, le 24 mars 2017- Le Conseil constitutionnel a rendu hier sa décision suite à la saisine dont il a fait l’objet concernant la loi (...)

17 février 2017

Les droits fondamentaux sont indissociables

FDM n°297

Qu’ils soient civils, politiques ou économiques, sociaux et culturels, les droits fondamentaux sont indissociables. L’amélioration d’un (...)

6 février 2017

Colombie : Les assassinats menacent la construction de la paix

Dans un contexte de démobilisation de la guérilla des FARC - Forces Armées Révolutionnaires de Colombie - et de mise en application de (...)