Publié le 03.11.2014 • Mis à jour le 13.01.2015

Agir pour les victimes des conflits syrien et irakien

Alors que les conflits syriens et irakiens provoquent des millions de victimes, de réfugiés et de personnes déplacées, dont une majorité d’enfants, le CCFD-Terre Solidaire et ses partenaires s’engagent sur le terrain avec ceux qui leur viennent en aide

Faites un don pour aider nos partenaires à intervenir

En Irak et en Syrie, la fragmentation des Etats actuels et l’érosion de la légitimité des pouvoirs en place ont renforcé les clivages interconfessionnels et favorisé l’émergence des extrémismes. Les violences touchent désormais la majorité de la population, mais aussi des groupes précis, que ce soit des minorités ou les groupes identifiés comme ennemis.

Le CCFD-Terre Solidaire est très attentif aux bouleversements en cours et au sort des minorités religieuses, en particulier des chrétiens, tout en gardant conscience que la majorité de la population de la région est en grande souffrance.
Pour en savoir plus sur les Chrétiens d’Orient, lire ici

Dans leurs pays déchirés, les partenaires locaux organisent les secours. Les projets que nous soutenons sont développés par ces acteurs qui désirent plus que tout vivre dans la paix et la dignité.

Les partenaires syriens accueillent déplacés et réfugiés

En Syrie, la guerre a fait près de 200 000 morts, plus de 3 millions de réfugiés et 6 millions de déplacés internes. Plusieurs partenaires syriens agissent auprès des Syriens en Syrie et dans les pays voisins où ils sont réfugiés. Toutes ces associations permettent aux Syriens de ne pas être seulement victimes des bouleversements régionaux, mais aussi de faire face à la crise très difficile qu’ils traversent et de continuer à être acteurs de leur destin grâce à des actions de solidarité.

  • Le Jesuit Refugee Service  :
    Le JRS apporte une assistance humanitaire en s’appuyant sur un grand réseau de jeunes volontaires, des paroisses et des centres d’accueil qui constituent des relais à travers la Syrie et dans les pays limitrophes. Cette aide comprend l’éducation et le soutien psychosocial, la distribution de nourriture et de biens de premières nécessité, des solutions d’hébergement et de soins de santé primaire, grâce à des cliniques et un système de référencement. Au total, environ 300 000 personnes sont prises en charge par le JRS dans les régions de Damas, Homs et Alep. Le JRS a reçu en 2014 le prix international Pax Christi pour son action auprès des Syriens.
  • Les monastères de Mar Elian (Saint Julien) et Mar Moussa el-Habachi (Saint Moïse l’Abyssin)  :
    Le CCFD-Terre Solidaire soutient depuis avant la guerre les deux monastères. Le monastère de Mar Elian participe désormais à l’accueil des populations déplacées et vulnérables. Il coopère également avec le Jesuit Refugee Service.
    Pour en savoir plus sur les monastères, lire l’article qui leur est consacré
  • Le Collectif du Développement et du Secours Syrien (CODSSY) :
    Le collectif représente une grande chaîne de solidarité pour promouvoir l’entraide entre Syriens. Basé à Paris, il regroupe plusieurs associations de France, de Syrie et des pays d’accueil des réfugiés. Le Collectif facilite la coordination des différents acteurs, aide à évaluer les priorités et à apporter une réponse dans les régions isolées où l’aide humanitaire ne parvient pas.
    Le CCFD-Terre Solidaire a choisi de soutenir CODSSY sur des projets ciblés autour de la résilience des enfants pour aider les Syriens à envisager un avenir, malgré les destructions actuelles. Ecoles sous les tentes, soutien psychologiques pour les enfants ayant vécu des scènes de guerre, cours de théâtre mêlant enfants déplacés et enfants des régions d’accueil, activités pédagogiques.
    Racha Abazied, secrétaire générale du CODSSY, évoque avec admiration le travail du réseau « des gardiens de l’enfance » soutenu par le CCFD-Terre Solidaire : « Ils font un travail extraordinaire et très innovant en Syrie ! Ils agissent à la fois à travers leur centre socio-éducatif situé dans la région de Damas et à travers un réseau d’enseignants, d’animateurs sociaux et de psychologues dans tout le pays. C’est un travail main dans la main entre des acteurs de différentes régions, toutes confessions confondues pour redonner un avenir à la « génération perdue », ces enfants qui ne connaissent que la guerre, la peur, le déracinement, la déscolarisation. »
    Un exemple ? Leur magazine « Cerf-volant », publié depuis 2 ans, qui permet de sensibiliser les enfants aux valeurs de paix, de fraternité, de compréhension et de tolérance à travers des mots et des images simples.
    Pour en savoir plus sur CODSSY, lire ici l’article qui lui est consacré

En Irak, un appel à l’aide

En Irak, chaque mois passé depuis la proclamation de « l’Etat Islamique en Irak et au Levant » en juin 2014 a apporté son lot de morts, de blessés et de déplacés. Rien que pour le mois d’août, l’ONU recensait ainsi 1 420 morts et 1 370 blessés et 850 000 déplacés. L’été dernier a en effet marqué une nouvelle étape dans l’aggravation de la situation régionale, engendrant des déplacements de population d’une nouvelle ampleur.

  • Face à la crise, le CCFD-Terre Solidaire appuie le travail de l’ONG italienne FOCSIV, membre du réseau catholique de la Coopération Internationale pour le Développement et la Solidarité et impliquée dans le secours aux déplacés au Kurdistan irakien.
  • Le Jesuit Refugee Service vient également en aide à des dizaines de milliers de réfugiés syriens et irakiens en Turquie, au Liban et en Jordanie.

L’accueil des réfugiés, un défi énorme pour les partenaires libanais

Les pays voisins de la Syrie et de l’Irak peinent à répondre à cet afflux de réfugiés et sont eux-mêmes déstabilisés sur les plans économique, social, mais aussi sécuritaire.
Selon le HCR, le Liban comptera en décembre 2014 1,5 million de réfugiés, pour une population de quatre millions de personnes. 53% de ces réfugiés sont des enfants : c’est donc l’avenir de toute une génération qui est concerné.
Ces nouveaux réfugiés sont venus grossir les rangs de réfugiés anciennement installés, notamment Palestiniens et Irakiens. Les partenaires du CCFD-Terre Solidaire au Liban sont impliqués dans l’accueil des réfugiés.

  • Le Mouvement Social Libanais agit pour la prise en charge socio-éducative des enfants syriens réfugiés et la bonne cohabitation entre les communautés libanaise et syrienne.
  • L’association Najdeh, qui travaille traditionnellement avec les réfugiés palestiniens au Liban, accueille désormais dans ses activités les réfugiés palestiniens venus de Syrie dans ce deuxième exil qu’ils subissent. Pour en savoir plus, lire l’interview d’une coordinatrice de Najdeh ici
  • Les associations Mada et Fair Trade Lebanon, qui travaillent sur des projets de développement socioéconomiques, se mobilisent elles aussi pour créer les conditions d’un meilleur vivre ensemble entre les populations locales et les réfugiés.

Nos projets

7 janvier 2016 ANPFa

Le Népal, huit mois après

En avril et mai 2015, Le Népal connait deux secousses sismiques. Des milliers de morts, des millions de sans-abris et huit mois après, (...)

1er octobre 2015 Group 484

En Serbie, Groupe 484 se mobilise pour aider les migrants

Dossier : 2015, les réfugiés en Europe

En Serbie, l’association Groupe 484, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, travaille depuis plusieurs années auprès des migrants pour leur (...)

14 septembre 2015

Soutenir les Syriens sur place et dans les pays voisins

Dossier : 2015, les réfugiés en Europe

Alors que le conflit est entré dans sa cinquième année, la situation humanitaire à l’intérieur de la Syrie, comme celle des millions de (...)

S’informer

22 septembre 2016

La responsabilité des chefs d’Etat engagée après l’attaque du convoi humanitaire près d’Alep

L’attaque délibérée de lundi 19 septembre 2016 sur un convoi humanitaire apportant de l’aide essentielle pour venir en aide aux habitants (...)

3 août 2016

« Couloir humanitaire » en Syrie : 39 ONG dénoncent la proposition russo-syrienne

La proposition de la Russie et de la Syrie visant à établir de prétendus « couloirs humanitaires » à l’est d’Alep présente d’énormes lacunes (...)

22 juillet 2016

Le conflit syrien pour les nuls

Le site Internet "Le conflit syrien pour les nuls" propose des réponses claires et concises à tous ceux qui ont l’impression d’avoir les (...)