Un avenir sans faim

Publié le 20 février 2012

Publication des actes du colloque

Paris, le 20 février 2012

Le CCFD-Terre Solidaire s’est engagé avec ce colloque, dans un travail de réflexion prospective pour mieux être au rendez-vous des enjeux de demain. il nous faut revisiter le concept même de développement ; il nous faut définir des pistes pour relever les défis d’aujourd’hui et de demain tant au sud qu’au nord ; il nous faut trouver des solutions aux crises financière, économique, sociale, environnementale, alimentaire et morale d’un système en bout de course. Pour reprendre la contrepèterie de Francis Blanche : « Il vaut mieux penser le changement plutôt que changer le pansement ».

Et cela, nous ne pouvons le faire seuls ! Ce n’est qu’ensemble, décideurs, chercheurs, militants, partenaires, dans l’écoute des uns et des autres, le débat et la confrontation d’idées, que des propositions réellement novatrices peuvent germer.

En rassemblant tous ces acteurs, et plus de vingt nationalités, ce colloque a permis de faire émerger des propositions novatrices et audacieuses pour un développement humain et solidaire.

Ces propositions, que nous avons souhaité rassembler dans ces actes synthétiques et dynamiques, concernent 3 thématiques centrales abordées par les invités de nos tables rondes et introduites respectivement par des textes de Xavier Ricard, Catherine Gaudard et Guy Aurenche pour le CCFD-Terre Solidaire.

1.L’économie

Dans ce monde où prédomine le capitalisme « actionnarial » et où la finance a pris le pas sur l’économie réelle, peut-on aller vers une économie au service de l’homme ? si oui, comment ? quelle transition possible vers cette « autre économie » ?

L’économie sociale et solidaire peut-elle être une alter- native globale ?

2.La gouvernance

La gouvernance mondiale, de toute évidence, ne fonctionne pas bien en l’état pour réguler la mondialisation dans sa phase néolibérale. C’est en particulier vrai de la régulation de l’économique et du financier. une gouvernance pour une terre solidaire est-elle possible ? si oui, comment ? quelle place pour les territoires, du local à l’état-nation, aux grandes régions et au mondial ? quelle articulation entre ces niveaux ? quelle place pour les sociétés civiles ?

3.La personne et sa responsabilité

Face à ces enjeux, chaque personne est-elle responsable et peut- elle devenir actrice de changement ? l’homme, individu singulier ou membre du collectif humanité ? quelle place aux convictions dans ce processus ?

Pour construire cet autre monde, il faudra actionner ces différents leviers :

  • celui de l’économique, bien sûr ; sans lequel le développement n’est pas possible,
  • celui de la gouvernance, et donc du politique, qui reste premier,
  • celui de la responsabilité de chaque personne et de l’action citoyenne.

Il nous faudra aussi, et surtout, partager l’espérance et l’énergie qu’ont témoignées tous les participants de ce colloque à travers ces deux jours de débats riches et constructifs : « Un autre monde est possible ».

C’est à cet enjeu que veut s’atteler le CCFD-Terre Solidaire dans les années à venir !

Bonne lecture à tous (télécharger les actes)

Bernard Pinaud
délégué général du CCFD-Terre Solidaire

Nos projets

12 septembre 2017

En vacances avec des demandeurs d’asile au pays basque (diaporama)

Inviter des familles de demandeurs d’asile à passer des vacances ensemble ? C’est le pari relevé au mois d’août par des bénévoles du (...)

21 août 2017 Kuchub’al

Au Guatemala, les petits producteurs s’émancipent (témoignage)

La communauté La Florida au Guatemala produit du chocolat, du café et de nombreux produits agricoles. Après avoir conquis leurs terres, (...)

12 juillet 2017 Nafso

Sri Lanka : appuyer les pêcheurs face à l’accaparement du littoral

Développer le pays. Si le mot d’ordre du gouvernement sri lankais parait louable, les bénéfices de cette politique restent trop souvent (...)

S’informer

15 septembre 2017

Irma : solidaires avec les peuples des Caraïbes !

Au cours de son passage, l’ouragan Irma a occasionné des dégâts considérables dans les Caraïbes. A Haïti et à Cuba, les organisations locales (...)

15 septembre 2017

Haiti : La culture la mangue m’a permis d’aller à l’école (témoignage)

Ovalson OVID a 24 ans et vit près de la ville de Gros Morne à Haiti. Il raconte tout ce que lui a permis de faire l’association locale (...)

15 septembre 2017

L’insécurité alimentaire dans le monde s’aggrave

La FAO, le FIDA, l’OMS, le PAM et l’UNICEF ont publié aujourd’hui « L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2017 ». (...)

Nos rapports

PDF