Un avenir sans faim

Publié le 23 octobre 2012

Hommage à Gabriel Marc

L’une des grandes figures emblématiques de l’histoire du CCFD-Terre Solidaire vient de nous quitter.

Gabriel Marc s’est éteint paisiblement dans la nuit de vendredi à samedi 20 octobre à l’âge de 79 ans.

Gabriel a été le quatrième président du CCFD-Terre Solidaire de 1981 à 1987, après avoir été président de l’ACI (Action Catholique des Milieux Indépendants).

Il a eu la lourde tâche de faire front avec foi et courage aux campagnes de dénigrement menées par des groupes et journaux d’extrême droite qui accusaient faussement le CCFD Terre Solidaire de soutenir le marxisme.

Grâce à lui et à d’autres responsables, avec l’appui des évêques de France, le CCFD-Terre Solidaire a tenu bon et a continué à se structurer et à innover. « La phase très dure que j’ai vécue m’a appris que si l’on se fait solidaire des pauvres qui ne veulent plus le rester on est perçu comme subversif de l’ordre des puissants et objet de persécution » nous disait-il en 2011.

Gabriel a aussi été l’un des inspirateurs du premier Fonds Commun de Placement solidaire d’Europe : le FCP Faim et Développement. Parallèlement, il osait lancer le CCFD-Terre Solidaire dans la création de la SIDI (Solidarité Internationale pour le Développement et l’Investissement).

Passionné par l’Aventure du CCFD-Terre Solidaire et sa mission de solidarité internationale, au nom de l’Église, il n’a eu de cesse de faire entendre ses « coups de gueule » de chrétien engagé dans la justice sociale lors de nombreuses conférences et dans des tribunes publiées dans La Croix, Témoignage chrétien ou Le Monde, qu’il signait « ancien président du CCFD-Terre Solidaire ».

Jusqu’à sa mort, il fut membre d’une équipe locale.

A l’occasion de son inhumation, des dons au CCFD-Terre Solidaire pourront être faits par celles et ceux qui le souhaitent.

Sa parole libre et ancrée dans l’Évangile se conjuguait à une fidélité profonde à l’Église. « Il faut aimer l’Église, nom de Dieu ! » titrait l’un de ses livres.

Il demeure un repère, un exemple pour de nombreux chrétiens (et non chrétiens) engagés pour la construction d’un monde plus juste et plus fraternel.

Le CCFD-Terre Solidaire, en lien avec Simone, son épouse, et ses enfants, organisera à Paris une messe en sa mémoire.

Il est vivant dans le cœur de CCFD-Terre Solidaire.

Guy Aurenche
Président du CCFD-Terre Solidaire

Bernard Pinaud,
Délégué général du CCFD-Terre Solidaire

Nos projets

24 février 2017 SEMS (Socially Engaged Monastic Schools)

En Birmanie, une école monastique ouverte à tous les enfants

À Hlaing Tha Yar, une banlieue très pauvre de Rangoun, un moine bouddhiste a ouvert une école monastique "engagée socialement". Gratuite et (...)

30 janvier 2017 Assesoar

Le rêve agronomique d’Ayrton au Brésil

Issu d’une famille de petits agriculteurs brésiliens dits "conventionnels", Ayrton Luis Rodrigues Freiré a choisi de se former à (...)

23 janvier 2017 Assesoar

Au Brésil, des agriculteurs familiaux résistent depuis 50 ans à un agro-business destructeur

Alors qu’elle a fêté en 2016 son demi-siècle d’existence, l’association Assesoar, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, peut s’enorgueillir (...)

S’informer

24 mars 2017

Devoir de vigilance : le Conseil Constitutionnel valide l’essentiel de la loi

Paris, le 24 mars 2017- Le Conseil constitutionnel a rendu hier sa décision suite à la saisine dont il a fait l’objet concernant la loi (...)

20 mars 2017

La solidarité internationale absente des débats : interpellons les candidat-e-s sur Twitter

Le débat qui réunira ce soir, sur TF1, les cinq candidat-e-s pour lesquels les intentions de votes dépassent les 10 % sera un moment (...)

17 mars 2017

Accord UE-Turquie : une autre politique migratoire est possible

Face à l’échec des politiques migratoires française et européenne - qui se traduit par les milliers de morts en Mer Méditerranée et les (...)

Nos rapports