Noël contre la faim

Publié le 1er mars 2006

Le Carême, un temps privilégié pour la mission du CCFD

Les trois dimensions du carême

Loin des clichés présentant ces 40 jours qui précèdent Pâques comme une période de privations, le CCFD, en communion avec toute l’Eglise, propose une démarche active, joyeuse et chaleureuse qui puise son inspiration dans les trois piliers du carême : la prière, le jeûne et le partage. Un moment privilégié pour concrétiser la générosité des catholiques envers leurs prochains les plus démunis et les plus lointains.

La prière révèle l’injustice

Dans la prière, qui est un dialogue avec Dieu, les chrétiens sont en lien avec leurs frères et soeurs à travers le monde et communient à leurs joies comme à leurs peines. La perception, au cœur de la prière, des situations d’injustice subies par des hommes et des femmes partout dans le monde est une étape importante, indissociable de l’action et de l’engagement. Des moments de prière en communion avec ceux qui souffrent dans le monde ont lieu pendant le carême, notamment à l’occasion du mercredi des Cendres et du premier dimanche de carême.

Jeûner pour se mettre à l’écoute

Toute personne qui jeûne se débarrasse du superflu qui l’encombre, qui alourdit sa marche et se retrouve ainsi plus ouverte sur l’extérieur. Avec le jeûne, vécu comme une démarche de conversion, les chrétiens deviennent disponibles pour écouter l’autre, découvrir que l’on peut vivre plus simplement. Pendant le carême, les soirées de jeûne manifestent cette volonté de quitter l’accessoire pour se rendre disponible à l’autre.

Le partage, échange réciproque

Dans ces rencontres, le jeûne est associé au partage. Le vide qu’instaure le jeûne crée les conditions d’une réciprocité, dans laquelle deux personnes ou deux groupes différents donnent et reçoivent à la fois. Ce partage s’incarne dans la relation de partenariat vécue avec des acteurs du développement au Sud et à l’Est. Au cours des soirées de jeûne et partage, les participants découvrent toute la richesse de l’apport de ces partenaires, que ceux ci soient chrétiens ou non, et donne à leur don une dimension de partage authentique

Le Christ présent dans l’autre

Derrière ces trois dimensions du carême, il y a la conviction que Dieu appelle chacun à s’engager pour l’autre. Le chemin à suivre est celui du Christ qui parle à nos contemporains à travers des situations humaines. « Aimez vous les uns les autres », a dit le Christ à ses disciples. Pour le CCFD, ces « autres », ce sont les populations souffrant de la faim et de l’injustice dans le monde.

Nos projets

24 février 2017 SEMS (Socially Engaged Monastic Schools)

En Birmanie, une école monastique ouverte à tous les enfants

À Hlaing Tha Yar, une banlieue très pauvre de Rangoun, un moine bouddhiste a ouvert une école monastique "engagée socialement". Gratuite et (...)

30 janvier 2017 Assesoar

Le rêve agronomique d’Ayrton au Brésil

Issu d’une famille de petits agriculteurs brésiliens dits "conventionnels", Ayrton Luis Rodrigues Freiré a choisi de se former à (...)

23 janvier 2017 Assesoar

Au Brésil, des agriculteurs familiaux résistent depuis 50 ans à un agro-business destructeur

Alors qu’elle a fêté en 2016 son demi-siècle d’existence, l’association Assesoar, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, peut s’enorgueillir (...)

S’informer

21 février 2017

Devoir de vigilance : adoption d’une loi historique

Les député-e-s français-e-s ont adopté définitivement mardi 21 février 2017, la loi relative au devoir de vigilance des sociétés mères et (...)

21 février 2017

Présidentielle 2017 : L’aide publique au développement en 3 questions

La France doit augmenter le financement de son aide publique au développement (APD). C’est le constat de Coordination Sud, la plateforme (...)

20 février 2017

Devoir de vigilance : verdict le 21 février

FDM n°297

Le devoir de vigilance des entreprises sera-t-il définitivement adopté à l’Assemblée nationale le 21 février 2017, malgré les blocages du (...)

Nos rapports

PDF

Rapport d'activité 2015 {PDF}