Un avenir sans faim

Publié le 20 septembre 2011

"Pour une terre solidaire", un beau livre pour ouvrir les yeux sur une autre mondialisation

CCFD-Terre Solidaire, un demi-siècle d’histoire d’un autre monde possible

Paris, le 20 septembre 2011

Coécrit par Doan Bui, journaliste au Nouvel Observateur et Jean-Paul Rivière, journaliste indépendant, "Pour une terre solidaire" témoigne d’un engagement collectif pour construire un monde plus humain et nous interroge sur notre avenir commun. Un livre choral, sensible et qui ose une parole politique forte.

Quand Jacqueline Méaux exige d’être embarquée par la police, quand Stéphane Hessel récite un poème et nous berce d’espérance, quand Ariane Ascaride pousse un "coup de gueule" contre les injustices, quand Angelica Lopez fait vivre la cosmogonie maya, quand Patrick Viveret nous parle du bonheur et de la démesure, quand Didier Daeninckx affirme "nous sommes tous des gitans belges", quand Charles Williams lutte pour une juste répartition des terres en Afrique du Sud..., tous nous disent que face au néant, il est urgent de repenser le monde. Á l’individualisme, ils opposent l’action collective, au cynisme, ils répondent par l’espoir, la ténacité, la dignité.

"Pour une terre solidaire" est une invitation à rejoindre cette immense chaîne humaine qui se rassemble pour bâtir un monde de justice : une terre solidaire.

Ce livre existe également en version numérique, enrichie de nombreux bonus : plus de 200 liens hypertexte et de nombreux contenus multimédia (reportages, entretiens, ...).

Á propos du CCFD-Terre Solidaire : Créé en 1961, le CCFD-Terre Solidaire est aujourd’hui la première ONG de développement en France. Il soutient chaque année 500 projets de développement menés par des acteurs locaux dans 60 pays. En France, il sensibilise l’opinion publique à la nécessité de s’engager ici pour lutter contre les causes de la pauvreté et de l’injustice dans le monde. Il interpelle les responsables économiques et politiques pour que leurs décisions prennent en compte l’intérêt des populations dans les pays du Sud. Le CCFD-Terre Solidaire, qui fête cette année ses 50 ans, s’appuie sur un réseau de 15 000 bénévoles et la fidélité de 300 000 donateurs.

Parution le 27 octobre 2011
Collection « Beaux Livres »
256 pages (25x28) - 29 €
Mise en vente le 27 octobre 2011 dans toutes les bonnes librairies

Contacts presse :
Cherche midi éditeur
Victoria Marchal - portable : 06 75 01 15 02 - victoria.marchal@wanadoo.fr

CCFD-Terre Solidaire
Véronique de La Martinière, 01 44 82 80 64 - 06 07 77 05 80, v.delamartiniere@ccfd.asso.fr

Télécharger le communiqué de presse (pdf)

GIF - 22.9 ko

Nos projets

24 février 2017 SEMS (Socially Engaged Monastic Schools)

En Birmanie, une école monastique ouverte à tous les enfants

À Hlaing Tha Yar, une banlieue très pauvre de Rangoun, un moine bouddhiste a ouvert une école monastique "engagée socialement". Gratuite et (...)

30 janvier 2017 Assesoar

Le rêve agronomique d’Ayrton au Brésil

Issu d’une famille de petits agriculteurs brésiliens dits "conventionnels", Ayrton Luis Rodrigues Freiré a choisi de se former à (...)

23 janvier 2017 Assesoar

Au Brésil, des agriculteurs familiaux résistent depuis 50 ans à un agro-business destructeur

Alors qu’elle a fêté en 2016 son demi-siècle d’existence, l’association Assesoar, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, peut s’enorgueillir (...)

S’informer

27 mars 2017

Le 3 avril 2017, la société civile célèbre l’anniversaire des Panama Papers

Lundi 27 mars 2017 - A l’occasion de l’anniversaire des Panama papers, la société civile organise à Paris une journée de mobilisation avec (...)

24 mars 2017

Devoir de vigilance : le Conseil Constitutionnel valide l’essentiel de la loi

Paris, le 24 mars 2017- Le Conseil constitutionnel a rendu hier sa décision suite à la saisine dont il a fait l’objet concernant la loi (...)

20 mars 2017

La solidarité internationale absente des débats : interpellons les candidat-e-s sur Twitter

Le débat qui réunira ce soir, sur TF1, les cinq candidat-e-s pour lesquels les intentions de votes dépassent les 10 % sera un moment (...)

Nos rapports