Un avenir sans faim

Publié le 22 février 2011

50 ans déjà, 50 ans seulement

Deux événements de lancement du cinquantenaire CCFD-Terre Solidaire ont eu lieu les 5 et 6 mars, à la Basilique Saint-Denis, puis une célébration solennelle à Notre-Dame de Paris. Pendant un an, le CCFD-Terre Solidaire invite le public, à travers des événements nationaux, régionaux et diocésains à découvrir les expériences et les propositions qui font de lui un acteur clé de la solidarité internationale.

Paris, le 22 février 2011

Pour fêter son anniversaire, le CCFD-Terre Solidaire a fait résolument le choix de célébrer le parcours accompli avec l’ensemble de ses composantes. Les partenaires du Sud, qui dans des situations de pauvreté les plus dures, ont inventé et mis collectivement en œuvre des actions concrètes pour leur propre développement. Le réseau de bénévoles, mobilisé tout au long de l’année pour rendre nos concitoyens davantage acteurs de solidarité internationale. La collégialité de mouvements et service d’Église, à l’origine de sa création, qui décide des grandes orientations de l’association.

Célébrer l’espérance. 50 ans après l’appel de la FAO, et l’engagement de milliers d’hommes et de femmes dans la lutte contre la pauvreté, la faim est toujours au coeur de nos sociétés et la barre du milliard d‘humains victimes de malnutrition a été franchie en 2009. Mais nous faisons le choix de refuser le défaitisme, de ne pas ajouter aux malheurs du monde nos regards d’impuissance. Nous choisissons de porter d’abord notre attention sur ces femmes et ces hommes, nos partenaires du Sud qui, parfois dans la fragilité, toujours dans l’imagination et le courage, jusqu’au risque de leur vie, ont contribué - et contribuent encore aujourd’hui - à créer un monde un peu moins injuste et plus fraternel.

Approfondir nos convictions et les partager. Nous voulons démontrer qu’aujourd’hui comme hier - et nous veillerons à ce qu’il en soit ainsi demain - les actions que mène le CCFD-Terre Solidaire n’ont de sens que parce qu’elles sont reliées à des convictions. Les compétences sans les convictions peuvent devenir de la technocratie asséchante. Mais les convictions sans les compétences peuvent se traduire par des actions stériles, voire contre-productives. La place des convictions est essentielle pour l’humanisation de la mondialisation. Et pour nous, la Bonne Nouvelle est message d’espérance.

Aller vers les autres. Pour le CCFD-Terre Solidaire, la célébration de ses 50 ans, représente bien plus qu’une réunion de famille. Notre association a toujours été pleinement inscrite dans la société. Cet anniversaire est donc l’occasion de rencontrer d’autres publics, de prendre le risque d’être secoué, bousculé dans ses certitudes, de confronter ses approches dans un esprit d’ouverture et de collaboration.

Les évolutions du monde nous bousculent et nous invitent à faire évoluer la pensée du développement, à nous interroger sur nos modèles de gouvernance, à faire des propositions pour un développement humain et solidaire. Inventer le monde de demain en inventant le CCFD-Terre Solidaire de demain !

Fêter 50 ans, c’est, pour le CCFD-Terre Solidaire, l’occasion de rappeler que notre engagement a toujours été fondé sur la conviction qu’un monde plus humain est toujours possible. Cette célébration n’est pas tournée vers le passé, mais vers l’avenir. Pour relever les nouveaux défis, anticiper les réponses pour construire le monde de demain de façon plus juste et plus solidaire.

Que notre anniversaire devienne « avenirversaire » !

Guy Aurenche, président du CCFD-Terre Solidaire


Samedi 5 mars
Veillée œcuménique à la Basilique Saint-Denis (93) à 19h, point de convergence pour les jeunes d’Ile-de-France, elle mêlera la prière à différentes formes d’expression artistique (Glorious, slam, chorale sénégalaise ...).

Dimanche 6 mars Célébration eucharistique à Notre-Dame de Paris à 10h30, présidée par le Cardinal Vingt-Trois, président de la Conférence épiscopale française. Retransmise en direct dans le cadre de l’émission le Jour du Seigneur sur France 2, consacrée aux 50 ans du CCFD-Terre Solidaire.

 

Nos projets

24 février 2017 SEMS (Socially Engaged Monastic Schools)

En Birmanie, une école monastique ouverte à tous les enfants

À Hlaing Tha Yar, une banlieue très pauvre de Rangoun, un moine bouddhiste a ouvert une école monastique "engagée socialement". Gratuite et (...)

30 janvier 2017 Assesoar

Le rêve agronomique d’Ayrton au Brésil

Issu d’une famille de petits agriculteurs brésiliens dits "conventionnels", Ayrton Luis Rodrigues Freiré a choisi de se former à (...)

23 janvier 2017 Assesoar

Au Brésil, des agriculteurs familiaux résistent depuis 50 ans à un agro-business destructeur

Alors qu’elle a fêté en 2016 son demi-siècle d’existence, l’association Assesoar, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, peut s’enorgueillir (...)

S’informer

20 mars 2017

La solidarité internationale absente des débats : interpellons les candidat-e-s sur Twitter

Le débat qui réunira ce soir, sur TF1, les cinq candidat-e-s pour lesquels les intentions de votes dépassent les 10 % sera un moment (...)

17 mars 2017

Accord UE-Turquie : une autre politique migratoire est possible

Face à l’échec des politiques migratoires française et européenne - qui se traduit par les milliers de morts en Mer Méditerranée et les (...)

16 mars 2017

Réaction à la publication du programme de Benoit Hamon sur les enjeux de solidarité internationale

Le candidat à la présidentielle pour le parti socialiste et de ses alliés Benoît Hamon a présenté ce jeudi 16 mars son programme. Action Aid (...)

Nos rapports