Noël contre la faim

Publié le 9 janvier 2015

Suite à l’attentat de Charlie Hebdo, les partenaires manifestent leur solidarité

Depuis l’attentat contre Charlie Hebdo, de partout dans le monde nous parviennent des messages de soutien. Nous remercions chaleureusement nos partenaires et amis de la solidarité de leurs messages. A l’heure où nous écrivons ces lignes, et que les retombées de l’attentat continuent de se faire sentir, ils nous réchauffent le cœur. Vous en trouverez ci-dessous quelques extraits que nous souhaitons partager.
Bernard Pinaud

JPEG - 67.2 ko
Hommage du dessinateur Saâd paru dans El Watan Week-End, le 9 janvier 2015, Algérie
Les visages des dessinateurs et journalistes de Charlie Hebdo apparaissent aux côtés de personnalités algériennes du monde des arts et de la presse assassinées durant la "décennie noire".

De la Syrie à Charlie : faisons couler l’encre…

JPEG

Avec le début de la révolution syrienne, les langues se déliaient après quatre décennies de dictature et on a assisté à une véritable déferlante de textes et d’images. Des artistes, des poètes ont exprimé leur désaccord, ont dénoncé la répression et ont porté les slogans et les aspirations populaires que les politiciens et les leaders de l’opposition se montraient incapables d’incarner. Les notions de résistance, d’espoir, d’émancipation et de solidarité étaient véhiculées et partagées par des milliers de Syriens qui se reconnaissaient tout à coup dans ces formes d’expression. La caricature devenait une échappatoire.
On se souvient encore du cas du caricaturiste Ali Ferzat qui a été battu et dont les mains avaient été prises pour cible par ses tortionnaires. A l’époque, beaucoup de dessinateurs et journalistes s’étaient mobilisés dans le monde, dont Charlie, avec ce dessin de Jul.
Pour beaucoup de Syriens, la France représente le berceau des valeurs humanistes et des droits de l’Homme, dont la liberté d’expression est l’un des symboles forts. Défendre ces valeurs, c’est défendre nos libertés à tous, c’est une nécessité et un devoir.C’est pourquoi, aujourd’hui, notre association se joint à l’indignation générale et scande haut et fort avec tous les Français : Nous sommes tous Charlie !
Par Racha Abazied, présidente de Syrie MDL (Syrie-France)

Nous avons été attristés par ces attentats et prises d’otage lâches et barbares contre des innocents. Tous les paysans du Foutah membres de notre organisation se joignent à moi pour exprimer nos condoléances aux familles des victimes. Nous sommes à vos côtés et partageons vos douleurs en ces moments difficiles. Nous réaffirmons que nous sommes contre et regrettons que l’on se serve de l’islam pour faire du mal car c’est le contraire des principes de cette religion. Ce que nous nous avons de nos parents c’est un islam tolérant et qui accepte les autres. Nous souhaitons tous que plus jamais de tels crimes ne se reproduisent dans nos sociétés. Nous sommes tous Charlie, nous sommes tous policiers, nous sommes tous juifs.
Moussa "Para" DIALLO, Président de la Fédération des Paysans du Foutah Djallon-Guinée

Chers amis,
Recevez, de la part de l’équipe de SERJUS, notre appui moral et solidaire devant le lâche attentat subi le 7 janvier. Nous espérons que vous allez bien et nous unissons au rejet de ce type d’action qui prétend restreindre la liberté d’expression.
Salutations solidaires.
SERJUS (Guatemala)

Dans ces jours de violence et de haine, et après l’horreur de l’attaque de Charlie Hebdo, je tiens à partager mon soutien et ma plus profonde empathie avec vous. Espérons que le racisme ne se développera pas plus qu’il l’a déjà fait. Dans une période comme celle-ci, nous nous devons de contrer le racisme par la tolérance, la compréhension et la volonté de s’engager. C’est un chemin qui n’est pas facile en particulier dans ces circonstances, mais nous voyons à quel point c’est nécessaire. Espérons que la réponse à cette attaque sera plus de solidarité avec ceux qui souhaite une société plus juste et moins violente, en France, en Europe, et ici au Moyen-Orient.
Yonathan Mizrahi, Association Emek Shaveh (Israël)

« Avec stupeur et indignation, nous avons pris connaissance de l’attentat contre le journal Charlie Hebdo, qui est un attentat à la liberté de pensée et d’expression, un droit humain universel.
Nous souhaitons exprimer ici notre solidarité avec les familles des victimes d’abord, mais aussi avec la société française et tous ceux qui voient dans ce crime horrible un attentat au droit et à la dignité humaine : la coexistence interculturelle et inter-religieuse.
Comme vous le dites dans votre communiqué : La terreur n’aura pas le dernier mot et l’espérance ne sera pas assassinée. Salutations fraternelles, »
Lorenzo Soliz Tito, Directeur général, CIPCA (Bolivie)


« Chers amis de France
Le francophile que je suis a toujours éprouvé beaucoup de plaisir à savourer les dessins de Wolinski et surtout ceux de Cabu dans le Canard Enchainé. Penser que je ne lirai plus ces deux sommités du dessin politique me parait difficile à concevoir (…). Avec mon amitié, »

Paul, ancien directeur du BASC (Caritas Cameroun)

"Les événements a Paris sont choquants et l’attaque sur Charlie Hebdo est simplement une attaque contre la démocratie et la liberté de l’expression. L’attaque et les événements doivent être catégoriquement condamnés. Nous prions pour les familles des victimes et pour les blessés et nous exprimons notre solidarité avec vous, CCFD et les Parisiens et le Peuple Français. Avec sincères condoléances et sentiments de solidarité et amitié." Bernard Sabella, (DSPR), Palestine

Notre solidarité fraternelle va vers le CCFD-Terre solidaire et le peuple de France.
Ce sont des faits aberrants, qui ne servent à rien. Aujourd’hui, plus que jamais, nous devons réaffirmer nos valeurs.
Nous sommes de tout coeur avec vous, nous vous accompagnons par la prière. Que la Paix et l’Espérance continuent à alimenter notre chemin.
Maria Estela, DESMI (Mexique)

12 ONG Tunisiennes font part de leur soutien, dont le Forum Tunisien des Droits Economiques et Sociaux (FTDES), partenaire du CCFD-Terre Solidaire.
Elles considèrent que cette agression barbare, sans précédent dans l’histoire de la presse française, vise essentiellement à saper le droit à la liberté d’expression et à la critique, qui est l’un des piliers de toute société démocratique, et sans lequel aucune société ne peut être immunisée contre la tyrannie.
Cette agression sert également les intérêts des milieux racistes et xénophobes, hostiles à l’islam et aux musulmans, et ne fait qu’entraver les efforts visant à assurer la coexistence pacifique et l’égalité entre les adeptes des différentes religions dans le monde.
Alors que la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord est devenue, ces dernières années, l’une des régions les plus dangereuses pour les journalistes et les professionnels des médias, il incombe à la société civile, en Tunisie et dans le reste des pays arabes, de s’engager d’urgence dans la lutte contre l’utilisation de l’islam comme prétexte pour attenter à la liberté d’expression et de critique, pour assassiner les défenseurs de la liberté d’opinion, tels que les martyrs Chokri Belaid et Mohamed Brahmi, ou pour kidnapper des journalistes, comme Soufiene Chourabi et Nedhir ktari, détenus depuis quatre mois en Libye.
Voir ici la totalité du communiqué tunisien

« Ce mail pour vous dire à vous tous, et tous ceux qui aiment la liberté, à tous ceux qui croient en la liberté, mon yako (ndlr : ma compassion), et sachez que je vous soutien dans cette difficile épreuve que vous et la France toute entière traversez aujourd’hui, en ce moment. (...)
Demain est un jour où les peuples seront libres. »

Madi, directeur de l’ONG Paips (Côte d’Ivoire)

« Le réseau IDD s’associe à toutes les forces républicaines en France pour dénoncer avec la plus grande fermeté l’attentat à l’encontre des journalistes de Charlie- Hebdo. (…)
Nous réaffirmons avec force notre soutien inaliénable à la liberté de la presse.
La liberté d’expression est fondamentale pour notre démocratie et nos valeurs. Nous exprimons solennellement notre plus vive solidarité et affection à l’ensemble des journalistes et leurs familles en deuil. »

Mohammed Bazza, Président, pour le réseau IDD et ses membres (France-Maroc)

Les membres de la Plateforme nationale des ONG palestiniennes (PNGO) lors d’une soirée de solidarité au Centre culturel français de Gaza, le 11 janvier 2015

« Chers amis
Après cette attaque barbare contre le journal Charlie Hebdo, contre la démocratie et la liberté, l’Organisation "L’éducation construit la Bosnie-Herzégovine" assure votre pays et tous vos concitoyens de son soutien et de sa solidarité dans ces moments douloureux. Nous adressons aussi nos sincères condoléances aux parents et familles des victimes du journal et des policiers dans ce lâche attentat. »

Jovan Divjak, L’éducation construit la Bosnie-Herzégovine

« Croyants, nous nous insurgeons devant le blasphème de ces hommes. On fait injure à Dieu en donnant la mort au Nom de Celui en qui nous reconnaissons la source de la vie.
Citoyens, nous nous inquiétons de donner en spectacle aux jeunes générations des scènes de violence qui créent un avenir de terreur.
Frères en humanité, nous disons notre sympathie aux familles en deuil.
On pouvait désapprouver les caricatures de Mohammed et déplorer le manque de respect pour une religion ayant du mal à trouver sa place. Notre démocratie permet à chacun d’exprimer ses convictions. Que vive la liberté de parole ! On ne peut remplacer celle-ci par des instruments de mort sans quitter les bornes de l’humanité. »
Le bureau de « La Maison Islamo Chrétienne »
Saad Abssi, Mohammed Benali, Christine Fontaine, Michel Jondot

Merci beaucoup pour votre communication.
En tant qu’organisation d’Eglise qui travaille pour la défense et la promotion des droits humains à partir de l’Evangile et de la Doctrine sociale de l’Eglise, nous rejetons toute violence, d’où qu’elle vienne, nous rejetons le terrorisme et l’intolérance. Nous recherchons la construction de la Paix et la Justice... Nous croyons au dialogue, au respect, à l’éthique pour la construction de la paix.
En tant qu’organisation soeur du CCFD-Terre solidaire, nous nous sentons aussi concernés par votre communiqué.
Avec nos salutations fraternelles et solidaires,
Humberto Ortiz Roca, Secrétaire exécutif, CEAS (Pérou)

NDLR : Suite aux événements, le Président de la Conférence épiscopale péruvienne, Mgr Salvador Piñeiro García Calderón a présidé une Journée de prière en solidarité avec la France pour demander la paix dans le monde le 12 Janvier

Nos projets

16 novembre 2016

La COP22 dans l’œil de jeunes reporters méditerranéens

Âgés de 18 à 30 ans, de jeunes algériens, marocains, français et tunisiens posent un regard neuf et original sur les enjeux de la COP 22 à (...)

28 octobre 2016

COP22 : "l’Odyssée des alternatives Ibn Battûta", une flottille pour la justice climatique

Plusieurs associations et mouvements citoyens d’Afrique et d’Europe ont choisi de faire de l’avant-COP22 un temps fort de la mobilisation (...)

7 octobre 2016

Ouragan Matthew, solidaire avec le peuple haïtien

Alors qu’Haïti se relevait péniblement de l’impact du terrible séisme de 2010, le pays vient d’être frappé les 3 et 4 octobre 2016 par le (...)

S’informer

1er décembre 2016

Alep : L’ONU doit d’urgence « s’unir pour la paix »

Alors qu’Alep-Est en Syrie pourrait tomber dans les prochains jours et est le théâtre d’une catastrophe humanitaire sans précédent, plus de (...)

30 novembre 2016

Devoir de vigilance des multinationales : un pas de plus vers l’adoption définitive de la loi

Le 29 novembre 2016, les députés ont adopté en nouvelle lecture, la proposition de loi sur le devoir de vigilance des sociétés mères et (...)

30 novembre 2016

Union européenne : l’accord sur les « minerais du conflit » conclu mais insuffisant

Les institutions européennes ont conclu, le 22 novembre 2016 à Bruxelles, les négociations relatives à une législation sur les « minerais (...)

Nos rapports

PDF

Rapport d'activité 2015 {PDF}

Rapport financier 2015 {PDF}