Un avenir sans faim

Publié le 12 juin 2013

Pacte pour une Terre solidaire

La campagne électorale du printemps 2012 a été marquée par un foisonnement sans précédent d’interpellations de la société civile. Le CCFD-Terre Solidaire a su faire émerger auprès des citoyens et des politiques avec le Pacte pour une Terre solidaire.

« Quand le CCFD-Terre Solidaire élève le débat électoral » [1]

Inviter la solidarité internationale dans le débat des élections présidentielle et législatives françaises n’était pas chose facile dans un climat dominé par la crise.

Déterminé à obtenir des engagements des candidats de tous bords, et à se faire entendre des médias et de l’opinion, le CCFD-Terre Solidaire a formulé seize propositions étayées, concrètes et innovantes.

Régulation de la finance et des multinationales mais aussi défense des droits des migrants : les thèmes du Pacte faisaient le pont entre la crise et les dysfonctionnements de la mondialisation.

450 rendez-vous avec des candidats, 130 événements, 20 débats publics : les 15 000 bénévoles de l’association, notamment le réseau de référents plaidoyer, ont réussi ce pari avec une énergie remarquable.

Parallèlement, au sein des plateformes Coordination SUD et CRID, le CCFD-Terre Solidaire a porté d’autres revendications : augmentation de l’aide au développement, promotion de la Taxe sur les transactions financières...

L’engagement des candidats

C’est dans le champ de la régulation économique que les engagements ont été les plus nombreux et les plus forts : avant la responsabilité des multinationales en matière de droits humains et la régulation des marchés agricoles, c’est bien la lutte contre l’évasion fiscale qui a recueilli le plus d’engagements des candidats. Et leurs réponses au Pacte ont montré à quel point le monde politique est aujourd’hui attentif aux interpellations de la société civile... mais aussi, combien la société civile a mûri dans sa manière d’interpeller les politiques.

Ainsi, dans un courrier du 5 avril, François Hollande s’est engagé à mettre en œuvre sept de nos propositions, nous assurant notamment de sa volonté de lutter contre les paradis fiscaux, mais aussi de veiller au respect des droits humains par les multinationales.

Au soir des résultats des élections législatives, pas moins de 70 députés élus de gauche comme de droite, avaient souscrit à nos propositions.

Du Pacte aux actes

Lors de la Conférence environnementale de septembre, le gouvernement s’est engagé à créer en France une plateforme globale d’actions pour la responsabilité sociale des entreprises (RSE). Déclaration qui reste à concrétiser. De leur côté, les députés engagés par le Pacte pour une Terre solidaire, à nouveau interpellés par les bénévoles du CCFD-Terre Solidaire, ont saisi l’opportunité du débat sur la loi bancaire, pour introduire des propositions majeures dans le sens d’une plus grande transparence. Une première victoire dans la lutte contre les paradis fiscaux.


Trois questions à... Catherine Gaudard, Directrice du plaidoyer

Quel est le principal enseignement de cette campagne Pacte pour une Terre solidaire ?

La société civile a des propositions pour plus de solidarité internationale qui concernent également les défis auxquels la France est confrontée. Cela peut surprendre, mais les solutions que le CCFD-Terre Solidaire promeut pour faire avancer le développement dans les pays du Sud répondent également à des enjeux en Europe.

La question de l’évasion fiscale bien entendu, mais également celle de la régulation des marchés agricoles qui ont des impacts forts au Sud comme au Nord. Cette campagne a démontré que la valeur ajoutée du CCFD-Terre Solidaire quand il s’exprime en France, c’est la force de sa vision globale construite avec ses partenaires et alliés du Sud.

Comment le plaidoyer national et local du CCFD-Terre Solidaire s’articulent-ils ?

Nous sommes aujourd’hui capables de porter nos propositions autant au niveau national – interpellant les autorités françaises – qu’au niveau international (Union européenne, Nations Unies, G8, G20, OCDE, etc..). Notre plus est la capacité de bénévoles de l’association de relayer ce plaidoyer auprès des élus locaux. Nous avons ainsi constitué un réseau de « référents plaidoyer » bénévoles qui, en lien avec les chargés de plaidoyer à Paris, vont convaincre les politiques sur le terrain.

Des bénévoles du CCFD-Terre Solidaire devant l’Assemblée nationale pour remettre aux candidats un chèque de 100 milliards d’euros équivalent à l’évasion fiscale pendant un quinquennat.

Témoignage d’un bénévole

« L’actualité résonne des scandales de l’évasion fiscale qui propulsent sur le devant de la scène les paradis fiscaux et leurs utilisateurs. Il était temps que ces pratiques de l’ombre soient projetées en pleine lumière. Les bénévoles du CCFD-Terre Solidaire engagés dans les actions de plaidoyer connaissent bien ces questions. Ils peuvent revendiquer leur part dans cette prise de conscience. Voilà dix ans qu’ils s’échinaient, non sans succès, à informer le public, à sensibiliser la société civile, à tenter de mobiliser les élus.

Un engagement passionnant mais exigeant. Il faut d’abord se former. (...) Il faut ensuite se préparer à s’adresser aux publics (...) Et bien sûr, aller sur le terrain à la rencontre des élus, ceux qui votent les lois et qui peuvent changer les règles du jeu, national et international ».

Jean-François Hibon
Référent plaidoyer dans le Val-d’Oise

[1Extrait de la lettre de réponse du Modem au Pacte pour une Terre solidaire

Nos projets

21 août 2017 Kuchub’al

Au Guatemala, les petits producteurs s’émancipent (témoignage)

La communauté La Florida au Guatemala produit du chocolat, du café et de nombreux produits agricoles. Après avoir conquis leurs terres, (...)

12 juillet 2017 Nafso

Sri Lanka : appuyer les pêcheurs face à l’accaparement du littoral

Développer le pays. Si le mot d’ordre du gouvernement sri lankais parait louable, les bénéfices de cette politique restent trop souvent (...)

12 juillet 2017 Nafso

Sri Lanka : aider les personnes déplacées par la guerre, en particulier les veuves

Après des années d’un long conflit meurtrier, l’association sri lankaise Nafso accompagne le retour des personnes déplacées par la guerre, (...)

S’informer

18 août 2017

Elles, ils ont fait plier Monsanto

300 - Juillet-Août

Le Burkina Faso se libère du coton Bt C’est ce qui s’appelle un revirement brutal : il y a trois ans, la variété Bt de Monsanto, (...)

16 août 2017

La paix en marche en Colombie

300 - Juillet-Août

Au mois de juillet 2017, Bernard Pinaud, délégué général du CCFD-Terre Solidaire, était de retour en Colombie. Il connait bien ce pays où il (...)

16 août 2017

Karnataka : Les peuples de la forêt défendent leurs droits

300 - Juillet-Août

En Inde, les populations tribales du Karnataka sont expulsées des forêts où elles vivent depuis plusieurs décennies. Des milliers de (...)

Nos rapports

PDF