Accaparement des terres

L’accaparement des terres recouvre l’achat, la location ou l’occupation de terres agricoles par des multinationales, des banques, des États (via les fonds d’investissements ) ou par des acteurs locaux.
Les communautés paysannes sont ainsi privées de plusieurs millions d’hectares dans de nombreux pays du Sud.
Ces transferts massifs de terres entraînent la destruction en profondeur de la vie des populations concernées et sont une des causes de la faim dans le monde.

Sans terres à cultiver, les populations locales ne peuvent plus se nourrir.

Accaparées par l’Etat, des entreprises agro-alimentaires, de grands propriétaires fonciers en vue de l’exportation, les terres agricoles échappent aux communautés paysannes dont la survie dépend de l’agriculture.

Les cultures locales variées, adaptées aux besoins des populations sont remplacées par des monocultures (soja, palmiers à huile…) à destination du commerce international.

L’accaparement des terres est l’une des causes de la faim dans le monde.

Cet agrobusiness menace à la fois les écosystèmes, fragilise les populations locales, et rend la planète plus vulnérable.

Les changements climatiques risquent d’accroitre l’accaparement des terres

Les terres agricoles représentent un enjeu stratégique dans la lutte contre le changement climatique.

De plus en plus de terres sont ainsi dédiées à la production d’agrocarburant.
Avec les dispositifs de compensation carbone, elles deviennent un élément de négociation dans la politique climatique des Etats.

Les terres risquent de perdre leur vocation première à nourrir les populations.

Lire aussi notre article : La séquestration du carbone dans les terres agricoles, miracle ou alibi ? (Rapport)

Rendre aux populations locales leur droit fondamental de vivre dignement de leur terre.

L’accaparement des terres agricoles par une minorité de grands propriétaires fonciers ou industriels met en lumière :

- le manque de prise en compte des droits des communautés locales

- l’absence de règles d’accès au foncier légitimes et partagées par tous.

Les organisations partenaires locales soutenues par le CCFD-Terre Solidaire accompagnent les paysannes et les paysans pour faire respecter leur droit à la terre.

Elles proposent des solutions basées sur le dialogue intercommunautaire et sur la reconnaissance des droits et des devoirs de chacun.

Retrouvez tous nos contenus sur l’accaparement des terres :

18 juin 2012

Le web doc TERRES pour dénoncer l’accaparement des terres

Le web doc TERRES pour dénoncer l'accaparement des terres Les premiers épisodes consacrés au Mali et aux Philippines sont projetés le 18 juin, au Sommet des Peuples à Rio (Brésil). Retrouvez les sur : (...)
17 juin 2012

Investissements et accaparements des terres et des ressources

Investissements et accaparements des terres et des ressources Le contrôle des ressources naturelles a toujours été une source de conflits pour l’humanité. L’accès à la terre, à ses sous-sols et à l’eau, s’il conditionne la (...)
17 juin 2012

Recommandations

Si les investissements ne sont pas conformes aux normes internationales en matière de droits humains, ils risquent de ne pas contribuer au développement de (...)
17 juin 2012

Comment y faire face ?

La Banque Mondiale elle-même reconnaît que les attentes suscitées par les investissements ne peuvent être comblées que « sous de bonnes conditions ». Quelles (...)
17 juin 2012

Investissements fonciers : une corne d’abondance… et d’injustices

Pour justifier les investissements sur des terres, (arables ou non), les acteurs publics et /ou privés rivalisent de discours alléchants sur les avantages et (...)
17 juin 2012

Acteurs et moteurs des accaparements de terres et de ressources

Le jeu d’acteurs Les entreprises multinationales ont été les premières à être désignées comme responsables de l’accaparement. Mais, bien qu’elles soient les (...)
17 juin 2012

Cerner le phénomène

Parmi les conséquences néfastes de la crise financière globale, il en est une qui inquiète particulièrement : la montée en puissance du secteur privé comme (...)
17 juin 2012

Résumé du rapport

Les États et les institutions internationales (Nations Unies, Banque Mondiale...), dont la crise de la dette fait vaciller les budgets, s’adressent de plus (...)
14 juin 2012

Mali : ruée sur les terres irrigables de l’Office du Niger

Mali : ruée sur les terres irrigables de l'Office du Niger
14 juin 2012

Philippines : « D’abord ils ont pris ma terre »

Philippines : « D'abord ils ont pris ma terre »
Donner
Suivez-nous
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim
et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066