Covid-19 : nos témoins d’une terre solidaire

Coronavirus au Salvador : agriculteurs, éleveurs… comment faire face à la crise en zones rurales ?

Publié le 14.04.2020 Mis à jour le 14.08.2020

En confinement, notre partenaire du Salvador Funprocoop accompagne à distance les producteurs locaux touchés de plein fouet par la pandémie de Covid-19. Témoignage du directeur, Mauricio Vanegas.

Coronavirus au Salvador : agriculteurs, éleveurs… comment faire face à la crise en zones rurales ?

Les problématiques de l’agriculture et de l’élevage sont colossales. La main d’œuvre se réduit et coûte plus cher, et les consommateurs achètent aussi beaucoup moins.

0,30

dollars le litre de lait, contre 0,38 avant la crise

L’exemple du lait est frappant – la moitié du volume commercialisé habituellement – avec des prix qui sont passés de 0,38 à 0,30 dollars le litre. Plus personne n’achète non plus de fromage. Les unités de transformation ont baissé leurs ventes de 35 %. Ce qui affecte aussi directement les producteurs de lait.

En parallèle, les dépenses des producteurs – dont la Funprocoop (voir encadré ci-dessous) – augmentent, en raison du prix des intrants et des matières premières, en hausse de 20 %.

Les producteurs familiaux sont aussi affectés par le manque de transports. Les marchés sont quasiment fermés et il y a peu d’échanges. La situation tourne au profit des grandes chaines de supermarchés, presque les seuls distributeurs d’aliments dans le pays.

Je crois que pour les petits producteurs, la crise sera critique. Beaucoup d’entre eux devront cesser leurs activités, libérant d’autant plus d’espace aux nouveaux investissements des grands producteurs ou à ceux qui peuvent bénéficier de crédits bancaires.

Un accompagnement via WhatsApp

Les salariés de la Funprocoop travaillent depuis chez eux. Heureusement, pour l’heure, il n’y a pas de cas de Covid-19 au sein des communautés que nous suivons. Et nous tentons de continuer à les accompagner.

Pour cela, nous avons créé un groupe WhatsApp de la Commission nationale des coopératives. Avec cet outil, nous sommes directement en contact avec les producteurs ruraux et leur donnons des conseils sur les mesures proposées par le gouvernement, comme une aide de 300 dollars par famille dont les revenus ont baissé à cause de la crise liée au Covid-19.

Mais de nombreuses personnes en zones rurales n’ont pas été prises en compte dans la liste de bénéficiaires. On essaye de les accompagner pour qu’ils puissent recevoir de l’aide.

Sous la parcelle couverte, les cultures sont diversifiées et complémentaires : la chayotte suspendue, protège du soleil les aubergines et les poivrons © Funprocoop / CCFD-Terre Solidaire

Influencer les propositions municipales

Nous encourageons les leaders à intégrer les commissions municipales de suivi de la crise. Pour qu’ils influencent les propositions en matière d’investissement :

. distribution de paquets alimentaires et de médicaments liés à la pandémie
. appui à la production d’aliments à très court terme pour la sécurité alimentaire.

Par ailleurs, le 1er avril, une réunion s’est tenue avec le ministre de l’agriculture, pour traiter de la question du secteur paysan.
Nous avons été impressionnés de constater à quel point le gouvernement n’a pas été en mesure d’anticiper les effets de la crise sur la microéconomie, l’économie populaire, et sur les secteurs les plus défavorisés.

Par Mauricio Vanegas, directeur de Funprocoop

Soutient à la promotion d’une agriculture durable

La Funprocoop, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, soutient la promotion d’une l’agriculture durable dans les coopératives et les communautés du secteur rural, à travers l’éducation populaire, l’assistance technique et le plaidoyer en faveur de politiques publiques plus favorables au secteur paysan.

L’association anime un centre de formation et une ferme qui permettent des apports en fonds propres, à partir de la production agroécologique et expérimentale (lait, maraîchage, fruits).

- Retrouvez notre dossier spécial : Covid-19 : nos témoins d’une terre solidaire

À lire
Donner
Suivez-nous
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim
et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066