Des nouvelles du Paraguay : la communauté San Jorge lutte pour protéger ses terres

Publié le 19.11.2021 Mis à jour le 22.11.2021

Floriane Louvet, chargée de mission, est allée à la rencontre de la communauté paysanne San Jorge, victime de l’accaparement de ses terres et de violences policières. Avec notre partenaire local, l’OLT, nous nous mobilisons à leurs côtés pour défendre leurs droits et leurs moyens de subsistance. Depuis Caazapá, elle témoigne.

"Un paysan sans terre, ce n’est personne. Ta terre, c’est ton mode de vie. C’est ton identité, ta dignité. Donc, on préfère mourir en luttant plutôt que de renoncer à nos terres".

La communauté paysanne San Jorge souffre d’un manque de terres pour pouvoir continuer à se nourrir et à se loger. Pendant ce temps, un grand producteur allemand s’est accaparé 3 000 hectares pour y cultiver des cultures transgéniques.

Face à l’inefficacité des voies légales et à la corruption, la communauté est contrainte de passer par l’occupation de ces terres mal acquises pour pouvoir continuer à faire vivre les familles.

Quotidiennement, elle se retrouve confrontée aux débarquements nocturnes de la police, qui intervient dans la violence et au prétexte de fausses accusations pour les chasser.

"C’est le cas de milliers de familles paysannes au Paraguay, qui quand elles réclament un bout de terre qui leur est dû, se retrouvent confrontées à cette immense violence. (…) On est dans un pays où 85% des terres sont entre les mains de 2% de propriétaires".

Floriane nous partage sa rencontre avec les membres de la communauté, contraints de se cacher ou incarcérés en prison. Avec l’Organisation de Lutte pour la Terre (OLT), elle intervient pour soutenir la communauté, les écouter et les accompagner juridiquement.

À lire
Donner
Suivez-nous
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim
et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066