Comment les centrafricaines agissent en médiatrices de paix dans leur pays en crise

Publié le 05.02.2021

Depuis la crise de 2013, la société civile centrafricaine fait preuve de résistance face à ceux qui cherchent à souffler sur les braises de la violence intercommunautaire. Les femmes jouent un rôle majeur.

Comment les centrafricaines agissent en médiatrices de paix dans leur pays en crise

Depuis décembre 2020, la Centrafrique vit un nouvel épisode de crise politique et armé. Les élections législatives et présidentielles se sont mal passées et l’opposition en conteste les résultats. Heureusement cette énième crise n’a pas réactivé les tensions intercommunautaires et plus ou moins confessionnelles qui avaient marquées la crise de 2013-2015.

Pour Bruno Angsthelm, chargé de mission au service Afrique du CCFD-Terre Solidaire, il y a un décalage très net, entre ce qui se passe à la base dans les communautés, et les enjeux de pouvoir à Bangui :

"Les efforts fait par la société civile centrafricaine depuis 4 ans ont été vraiment très utiles. Un exemple, dans la ville de Boda occupée pendant un mois, les rebelles n’ont pas réussi à recruter de combattants, et cela grâce au travail de la PIJCA notre partenaire. Je peux témoigner que les populations veulent clairement la paix et la réconciliation."

Mais les problèmes sécuritaires et politiques ne sont toujours pas réglés.

"Il y a toujours plus de corruption, tout est toujours concentré dans la capitale et le processus électoral n’a pas été transparent… Bref, rien n’a vraiment changé dans la manière qu’ont les élites centrafricaines de gouverner leur pays, ce qui l’avait conduit dans toutes ces crises" raconte Bruno Angsthelm.

En RCA, le CCFD-Terre soutient la Plateforme interconfessionnelle de la jeunesse centrafricaine qui encourage les femmes à être actrices de paix.

La PIJCA rassemble une vingtaine d’associations confessionnelles de jeunes, catholiques, protestants et musulmans qui fait la promotion des valeurs du vivre ensemble et qui anime très concrètement des dynamiques de réconciliation.

Au sein de la PIJCA, il y a un groupe, la PIJCA Filles qui s’est créée pour aider les jeunes femmes qui ont particulièrement souffert de toutes ces crises.

La PIJCA Filles a formé des centaines de jeunes femmes comme médiatrices sociales pour aider les communautés et les familles à régler leurs problèmes du quotidien.

Par exemple en s’occupant des femmes âgées isolées, en essayant de convaincre les parents d’envoyer leur petite fille à l’école, ou encore en tentant d’empêcher un mariage forcé. D’une manière générale, les médiatrices sociales accompagnent les communautés à retrouver la confiance en elles, une vie apaisée et solidaire.

Lire aussi notre reportage : RCA : femmes médiatrices de paix

À lire
Donner
Suivez-nous
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim
et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066