Publié le 27.03.2018 • Mis à jour le 11.04.2018

Benoît FAUCHEUX, nouveau délégué général du CCFD-Terre Solidaire

Sylvie Bukhari-de Pontual, présidente du CCFD-Terre Solidaire, a nommé Benoît Faucheux comme nouveau délégué général du CCFD-Terre Solidaire. Il succède à Bernard Pinaud, délégué général du CCFD-Terre Solidaire depuis juin 2010, qui part à la retraite.

Professionnel du développement depuis plus de 20 ans, Benoît Faucheux a travaillé dans plusieurs ONG de solidarité internationale. Expert des questions de souveraineté alimentaire, il est également militant de longue date de l’action catholique.

Ingénieur en agriculture de formation, Benoît Faucheux a travaillé au GRET (ONG internationale de développement), et au CFSI (Comité français pour la solidarité internationale) entre 2004 et 2007. Il y a conduit, notamment, des travaux de recherche sur le lien entre les politiques agricoles, les accords de libre-échange et le développement. En tant qu’expert des questions de souveraineté alimentaire, il a effectué de nombreuses missions en Asie, Amérique Latine, Afrique et Maghreb. Entre 2008 et 2010, il a été Conseiller du Ministère de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural d’Haïti.

Il a travaillé ensuite sur les politiques de transition écologique et de lutte contre les dérèglements climatiques. En 2015, il devient Vice-président du Conseil régional Centre-Val de Loire (groupe Écologistes), délégué à l’environnement et à la transition énergétique et président de la Commission développement durable des Régions de France. Demeurant conseiller régional, il a quitté ces deux fonctions et le parti EELV pour rejoindre le CCFD-Terre Solidaire.

Militant de l’action catholique, Benoît Faucheux a travaillé entre 1992 et 2002 au MRJC (Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne), au CMR (Chrétiens dans le Monde Rural), où il était membre de l’équipe nationale, et au CCFD-Terre Solidaire, où il avait la responsabilité d’animer un réseau de bénévoles.

Pour Benoît Faucheux « face aux inégalités et aux dérèglements climatiques, le CCFD-Terre Solidaire doit contribuer au renouvellement des modèles de développement et des politiques publiques. C’est en soutenant les projets de nos organisations partenaires et en analysant avec eux les réussites et les échecs que notre contribution est pertinente. C’est en amplifiant les mobilisations citoyennes que nos propositions prennent du poids et influencent la décision publique ».

Contact presse :
Sophie Rebours, 01 44 82 80 64 / 07 61 37 38 65 – s.rebours@ccfd-terresolidaire.org

Lire aussi : Quatre questions à Benoît Faucheux, nouveau délégué général du CCFD-Terre Solidaire

S’informer

15 octobre 2018

Les pistes inexplorées pour ne pas dépasser les 1,5°C (Rapport)

Le rapport du GIEC paru la semaine dernière nous confirme qu’il est possible de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C et respecter (...)

11 October 2018

UN Treaty on transnational corporations and human rights: the moment of truth for France?

On 26 June 2014, the United Nations Human Rights Council established an intergovernmental working group to draw up ‘an international (...)

8 octobre 2018

Traité ONU sur les entreprises transnationales et les droits humains : l’heure de vérité pour la France ?

Le 26 juin 2014, le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies a établi un groupe de travail intergouvernemental afin « d’élaborer un (...)

Nos projets

13 septembre 2018

Au Sénégal, la population vent debout contre la centrale à charbon de Bargny

Au Sénégal, la construction d’une centrale à charbon suscite une forte opposition locale. Outre son impact sur le réchauffement climatique (...)

21 août 2018

Egypte : une pépinière théâtrale au Caire

FDM n°305

Alors que la libre parole se réduit à peau de chagrin depuis la prise de pouvoir du président Sissi en 2013, un centre de formation au (...)

26 juillet 2018

Le niébé, un haricot au coeur de la bataille pour les semences paysannes

Le niébé est un haricot très populaire en Afrique de l’Ouest, et particulièrement nutritif. Pour le promouvoir et le protéger, l’AOPP, une (...)