Publié le 27.03.2018 • Mis à jour le 11.04.2018

Benoît FAUCHEUX, nouveau délégué général du CCFD-Terre Solidaire

Sylvie Bukhari-de Pontual, présidente du CCFD-Terre Solidaire, a nommé Benoît Faucheux comme nouveau délégué général du CCFD-Terre Solidaire. Il succède à Bernard Pinaud, délégué général du CCFD-Terre Solidaire depuis juin 2010, qui part à la retraite.

Professionnel du développement depuis plus de 20 ans, Benoît Faucheux a travaillé dans plusieurs ONG de solidarité internationale. Expert des questions de souveraineté alimentaire, il est également militant de longue date de l’action catholique.

Ingénieur en agriculture de formation, Benoît Faucheux a travaillé au GRET (ONG internationale de développement), et au CFSI (Comité français pour la solidarité internationale) entre 2004 et 2007. Il y a conduit, notamment, des travaux de recherche sur le lien entre les politiques agricoles, les accords de libre-échange et le développement. En tant qu’expert des questions de souveraineté alimentaire, il a effectué de nombreuses missions en Asie, Amérique Latine, Afrique et Maghreb. Entre 2008 et 2010, il a été Conseiller du Ministère de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural d’Haïti.

Il a travaillé ensuite sur les politiques de transition écologique et de lutte contre les dérèglements climatiques. En 2015, il devient Vice-président du Conseil régional Centre-Val de Loire (groupe Écologistes), délégué à l’environnement et à la transition énergétique et président de la Commission développement durable des Régions de France. Demeurant conseiller régional, il a quitté ces deux fonctions et le parti EELV pour rejoindre le CCFD-Terre Solidaire.

Militant de l’action catholique, Benoît Faucheux a travaillé entre 1992 et 2002 au MRJC (Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne), au CMR (Chrétiens dans le Monde Rural), où il était membre de l’équipe nationale, et au CCFD-Terre Solidaire, où il avait la responsabilité d’animer un réseau de bénévoles.

Pour Benoît Faucheux « face aux inégalités et aux dérèglements climatiques, le CCFD-Terre Solidaire doit contribuer au renouvellement des modèles de développement et des politiques publiques. C’est en soutenant les projets de nos organisations partenaires et en analysant avec eux les réussites et les échecs que notre contribution est pertinente. C’est en amplifiant les mobilisations citoyennes que nos propositions prennent du poids et influencent la décision publique ».

Contact presse :
Sophie Rebours, 01 44 82 80 64 / 07 61 37 38 65 – s.rebours@ccfd-terresolidaire.org

Lire aussi : Quatre questions à Benoît Faucheux, nouveau délégué général du CCFD-Terre Solidaire

S’informer

12 décembre 2018

Devoir de vigilance : agir plutôt que communiquer

Nos organisations, soutiens de la première heure de la loi sur le devoir de vigilance des sociétés-mères et entreprises donneuses d’ordres, (...)

5 décembre 2018

Deux volontaires péruvienne et vietnamienne acceuillies à Grenoble par le CCFD-Terre Solidaire (portraits)

FDM n°305

Depuis longtemps la Délégation catholique pour la coopération (DCC) envoie des volontaires dans les pays du Sud pour des missions de un ou (...)

30 novembre 2018

COP 24 : quels enjeux pour notre planète et l’humanité ? (vidéos)

Du 2 au 14 décembre 2018, les dirigeants du monde entier se réunissent à Katowice, en Pologne, à l’occasion de la COP24. Trois ans après (...)

Nos projets

30 novembre 2018

Cop 24 : Accorder l’humain et la planète, les initiatives qui marchent ! (carte interactive)

Il peut sembler difficile d’articuler écologie et droits humains. Pourtant, le CCFD-Terre Solidaire accompagne ses partenaires dans le (...)

5 novembre 2018

Après le séisme et le tsunami sur l’île de Sulawesi en Indonésie, l’aide s’organise

Un violent séisme suivi d’un tsunami ont durement frappé l’île de Sulawesi en Indonésie le 28 septembre dernier. Les organisations (...)

23 octobre 2018

En Amazonie, lutter contre le désespoir et le suicide des jeunes indigènes Madiha

Les Madiha, peuple indigène amazonien, sont confrontés à une grave crise sociale qui se traduit par une vague de suicides sans précédents (...)