Publié le 9 janvier 2015

Carême 2015

La Création a besoin d’une vraie mobilisation !

Chacun y va de son couplet sur l’importance du respect des équilibres écologiques et de la nature. Les associations rouspètent et proposent. Les politiques font des déclarations. Signe que le sujet est d’importance, le pape annonce une encyclique… Que demander de plus pour « sauver la planète » ? La vraie mobilisation n’est pas encore au rendez-vous !

Il reste à provoquer l’élan d’un cœur tout entier et d’un peuple tout entier.

Un cœur tout entier

Notre « cœur », le ressort de nos choix et de nos actions, n’est pas encore vraiment convaincu. Comment agir en profondeur et rejoindre nos contemporains dans leurs rendez-vous existentiels ? La dimension spirituelle de l’action du CCFD-Terre Solidaire ne consiste pas en un prêchi-prêcha qui rassurerait ; ni en une évasion dans un « grand bleu » ; pas plus en une posture idéologique qui peut devenir oppressante. ll s’agit de découvrir que les équilibres écologiques et notre relation à la nature ont quelque chose à voir avec la fraternité incarnée, avec la responsabilité envers les générations futures, avec le témoignage d’amour dont chacun a tant besoin, avec l’annonce d’une vraie bonne nouvelle qui est au cœur du message chrétien. « La confiance de Dieu en l’humain est un pari fou qui nous fait grandir en nous faisant co-créateur ».
La « conversion » profonde à laquelle appelle le temps du carême peut se traduire en un approfondissement spirituel, une interrogation de nos modes de consommation et une compréhension des dégradations actuelles pour en énoncer les causes. Alors deviendront évidentes les actions auprès des responsables politiques et économiques ainsi que l’alliance avec ceux et celles qui en France et à travers le monde n’acceptent pas l’inacceptable.

Les partenaires du CCFD-Terre Solidaire soulignent l’urgence d’une conversion du regard porté sur la nature : possession destructrice ou relation d’harmonie créatrice ? Eux, dont le travail s’attache à gérer la terre dans une perspective durable, comptent sur notre aide dans ce combat. Le geste que chacun de nous peut faire à l’occasion du carême leur permettra de sauvegarder leur ressource.

Un peuple tout entier ?

L’humanité entière est convoquée à ce rendez-vous politique !
Que ce mot n’effraie personne en cette période de carême ! Il s’agit bien de savoir quelle cité nous voulons construire. S’attaquer aux causes structurelles de la faim exige une action efficace contre les phénomènes d’épuisement définitif des sols sous le coup de la surexploitation ; contre les transformations climatiques qui provoquent la multiplication des typhons ou la montée des eaux qui noient la population et détruit la nature ; ou encore contre la déforestation qui provoque des sécheresses extrêmes. Il est démontré que, pour une grande part, ces phénomènes destructeurs sont la conséquence de pratiques humaines. C’est bien un peuple tout entier qui doit se mobiliser pour réagir en questionnant ses systèmes économiques, en déployant des régulations communes, en inventant des solidarités au secours des victimes.

La réunion COP21 à Paris en décembre prochain prend alors une dimension particulière. Elle exige la mobilisation de tous. Personne ne peut se sentir étranger à ce combat, non pour faire des miracles mais pour freiner les dérèglements climatiques qui menacent l’avenir. Les partenaires du CCFD-Terre Solidaire sont déjà à l’œuvre. À chacun de les rejoindre.

Guy Aurenche, président du CCFD-Terre Solidaire

Dossier de presse Carême 2015

Nos projets

16 mai 2018

Bénin : l’association Sin Do donne la voix aux femmes

Face aux violences faites aux femmes et aux jeunes filles au Bénin, l’association Sindo lutte avec elles pour leur dignité et développe (...)

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

A la veille de l’élection présidentielle au Mexique, n’oublions pas les personnes disparues. Selon la société civile, au moins 180 000 (...)

S’informer

13 de julio de 2018

¿Qué hacen los miembros de la Unión europea para que la ONU acabe con la impunidad de las empresas multinacionales?

Un colectivo de 36 organisaciones de la sociedad civil (asociaciones y sindicatos) interpeló a los Estados miembros de la Unión europea (...)

12 July 2018

What are the European Union and its individual Member States doing at the UN to stop corporate impunity?

On 11 July 2018, during the consultations taking place at the UN, a group of 36 civil society organisations called on the Member States (...)

12 juillet 2018

Que font les Etats membres de l’Union européenne à l’Onu pour mettre fin à l’impunité des multinationales ?

Ce 11 juillet 2018, un collectif de 36 organisations de la société civile (associations et syndicats) a interpellé les Etats membres de (...)