Noël contre la faim
n°269 - novembre 2012
Édito

Article rédigé le 5 novembre 2012, mis en ligne le 5 novembre 2012

Vive le partenariat !

Auteur(s) : Bernard Pinaud
Mots-clés :

J’ai pu, début juillet dernier, visiter plusieurs organisations partenaires du CCFD-Terre Solidaire, en particulier deux syndicats paysans, l’un au Bénin – Synergie paysanne (Synpa), l’autre au Togo – le Mouvement pour une alliance paysanne togolaise (Mapto). Je suis revenu très impressionné par les progrès accomplis en moins de dix ans par ces deux syndicats partenaires.

À la fin des années 1990, le MRJC (Mouvement rural de jeunesse chrétienne) du Bénin demande au CCFD-Terre Solidaire de financer la venue à Lokossa (Bénin) de deux cents jeunes paysans béninois et togolais qui ne se reconnaissent pas dans les syndicats paysans existants. De cette rencontre va naître un nouveau cadre organisationnel [1] favorisant les échanges d’expériences entre ces jeunes leaders qui vont ensuite créer Synpa, en 2002, et le Mapto en 2003.

Une décennie plus tard, j’ai rencontré des organisations en plein essor qui sont devenues les syndicats les plus importants de leur pays et des interlocuteurs incontournables des pouvoirs publics. Au Bénin, Synpa, avec ses 1 500 paysans adhérents, est l’organisation de référence sur les questions foncières et sur celle de l’accaparement de terres, phénomène récent qu’il a contribué à dénoncer.

Côté togolais, le Mapto, avec 20 000 adhérents, s’est fait connaître en défendant les intérêts des petits paysans. Le syndicat a obtenu le doublement du prix du maïs payé aux paysans en 2009-2010 et, grâce à ses formations (utilisation des sols, des semences améliorées...), a permis aux paysans formés, de multiplier leurs revenus par quatre !

Ces deux parcours témoignent du dynamisme de ces organisations, mais aussi de la pertinence de la méthode de partenariat du CCFD-Terre Solidaire : partir de la demande exprimée par les intéressés eux-mêmes, faire confiance, accepter le droit à l’erreur, accompagner dans la durée un processus collectif et enfin permettre le renforcement de ces organisations au-delà des actions de terrain.

Avec un souci constant de vivre cette relation partenariale dans la réciprocité : régulièrement, des responsables de ces deux syndicats viennent témoigner en France et partager leurs expériences avec des paysans.

Cette aventure lumineuse du partenariat, nous voulons la faire connaître largement au public à travers une campagne de communication appelée « Il n’y a pas de petites réussites » .

Quand je vois l’impact social et économique sur les populations de l’action de nos partenaires, vraiment, je me dis que ce ne sont pas de petites réussites.

Vive le partenariat ! ■

Décès de Gabriel Marc

Alors que j’écris ces lignes, j’apprends le décès, le 20 octobre, de Gabriel Marc à l’âge de soixante-dix-neuf ans. Quatrième président du CCFD-Terre Solidaire (de 1981 à 1987), il a eu la lourde tâche de faire front avec courage aux campagnes de dénigrement menées par des groupes d’extrême droite et quelques médias accusant l’association de soutenir le marxisme dans le monde. Il fut l’un des inspirateurs du premier Fonds commun de placement solidaire d’Europe : le FCP Faim et Développement et de la création de la Sidi (Solidarité internationale pour le développement et l’investissement). Voix de chrétien inlassablement engagé dans la justice sociale, il demeure pour nombre d’entre nous, un repère

[1Le Carrefour national des jeunes ruraux (Cnjr).

Découvrir le magazine

Découvrir le magazine

S'abonner

En ligne
Je m'abonne
Par courrier

En téléchargeant et en renvoyant le formulaire d'abonnement

Je m'abonne

Que trouve-t-on dans Faim et Développement Magazine ?

Des dossiers thématiques pour penser autrement les enjeux sociaux, politiques, économiques d’un monde en pleine mutation.

Des sujets de reportage peu traités dans les grands médias qui donnent la parole aux actrices et acteurs du Sud mobilisés pour un autre monde.

Des rubriques originales comme "ils bâtissent un autre monde" qui explorent des alternatives citoyennes au modèle de développement actuel en France et ailleurs.

Des pages Cultures du monde pour aller à la découverte de livres, musiques, films...