Un avenir sans faim

Numéro 276 Septembre-Octobre 2013

 

Un peu d’éthique, ce n’est pas du luxe !

"Art de diriger la conduite" (Petit Robert), l’éthique est à la mode. Le monde tâtonne et en même temps, il invente de nouveaux modes de Vivre ensemble. Il multiplie les débats prospectifs, mais il ringardise toute personne qui ose parler de valeurs. Il faut aller de l’avant, mais sans s’imposer de directions communes.

Auteur(s) : Guy Aurenche

Le CCFD-Terre Solidaire invite les décideurs politiques à « mettre un peu d’éthique dans le moteur ».
Certes, les récents événements de Syrie montrent que les rappels éthiques n’empêchent pas 110 000 morts, ni l’utilisation de gaz sarin contre les populations civiles. Pourtant, le problème soulevé par le choix des « modes » d’intervention prouve que l’on ne peut s’abstenir d’interroger les repères essentiels qui doivent guider la construction d’un monde de paix.

Dans le cadre de sa campagne « Investissements Hors-jeu » qu’il lance à la mi-octobre, le CCFD-Terre Solidaire rappelle aux investisseurs et tout spécialement aux instances politiques, qu’investir dans un pays exige de répondre à ces questions : à côté du rendement pour l’entreprise, quels « bénéfices » les populations locales en tireront-elles ? « On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs », mais quels dégâts, économiques, socioculturels et écologiques définitifs les infrastructures envisagées vont-elles entraîner ? Quelle consultation a été menée en amont auprès des populations concernées et quelle place sera faite à leur participation ? Quelle contribution fiscale de ces investissements dans le pays ?
Dans le bras de fer, qui l’emportera du pouvoir politique ou des multinationales ?

Non, le CCFD-Terre Solidaire n’est pas hostile aux entreprises, ni à leurs investissements.
Non, le CCFD-Terre Solidaire ne s’oppose pas systématiquement aux autorités en place.

Oui, nous contestons les objectifs du Tout super-profit ou du Tout spéculatif. Ce système démontre chaque jour sa nocivité.
Oui, nous désirons que les pouvoirs publics édictent des règles contraignantes (françaises et européennes) relatives aux conditions des investissements dans les pays du Sud. Cela est également valable pour ceux du Nord.
Ce combat éthique urgent et déterminant pour l’avenir, nous le menons avec tous : individus, associations, entreprises, Églises, États. Sommes-nous d’accord pour que la quête du Bien commun et le respect de la dignité de chaque personne soient premiers dans les décisions à prendre ?
Nous n’acceptons pas les jugements Tout blanc ou Tout noir et nous avons d’autant plus besoin d’affirmer des points de repère fondamentaux.
Toutes les bonnes volontés sont convoquées à ce rendez-vous qu’il convient de ne pas manquer.

Article mis en ligne le 9 octobre 2013

S’informer

16 octobre 2017

10 ans après les émeutes de la faim, où en sont les engagements internationaux ? (rapport)

Dans son rapport intitulé « La faim justifie les moyens ! », le CCFD-Terre Solidaire constate la montée de l’insécurité alimentaire dans le (...)

13 octobre 2017

En Irak, la société civile appelle fermement au dialogue

Des associations du Kurdistan, de Bagdad et d’autres régions en Irak s’inquiètent de voir monter les risques de guerre. Elles font entendre (...)

12 octobre 2017

Madagascar : Libération immédiate demandée pour le militant Raleva

M. Raleva, défenseur des droits environnementaux, est emprisonné à Madagascar depuis le 27 septembre 2017. Son tort : s’être opposé à un (...)

Nos projets

15 septembre 2017 ITECA

Irma, Maria : solidaires avec les peuples des Caraïbes !

Au cours de leurs passages, les ouragans Irma et Maria ont causé des dégâts considérables dans les Caraïbes. A Haïti et à Cuba, les (...)

15 septembre 2017 ITECA

Haiti : La culture de la mangue m’a permis d’aller à l’école (témoignage)

Ovalson OVID a 24 ans et vit près de la ville de Gros Morne à Haiti. Il raconte tout ce que lui a permis de faire l’association locale (...)

12 septembre 2017

En vacances avec des demandeurs d’asile au Pays basque (diaporama)

Inviter des familles de demandeurs d’asile à passer des vacances ensemble ? C’est le pari relevé au mois d’août par des bénévoles du (...)