Publié le 12.07.2017 • Mis à jour le 12.03.2018

Coupe budgétaire sur l’aide publique au développement (communiqué)

Réaction du CCFD-Terre Solidaire : "Cette annonce est choquante"

Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a annoncé le 11 juillet, dans le cadre d’un plan destiné à dégager 4,5 milliards d’euros d’économie budgétaire d’ici la fin de l’année, que l’enveloppe consacrée à l’aide publique au développement pourrait être amputée de plus de 140 millions d’euros. Lors de sa campagne, Emmanuel Macron s’était pourtant engagé à porter le budget alloué à l’aide au développement à 0,7 % du revenu national brut d’ici à 2030.

Pour Bernard Pinaud , délégué général du CCFD-Terre Solidaire :

Cette annonce est choquante. Le président de la République avait affirmé, lors de son premier discours, qu’il serait attentif au respect des engagements de la France en matière de développement et de lutte contre le changement climatique. On se demande aujourd’hui avec quels moyens ! La lutte contre la pauvreté, les inégalités et le changement climatique ne saurait être une variable d’ajustement du déficit public : nous parlons ici de centaines de milliers de victimes.

S’informer

2 juillet 2018

Le Bien-vivre résonne des quatre coins du monde

Du 6 au 8 juin 2018, la ville de Grenoble accueillait le Forum international pour le bien-vivre, une première du genre au niveau (...)

7 juin 2018

Le bien vivre, c’est quoi pour vous ?

Le PIB, produit intérieur brut, et le taux de croissance, censés mesurer la richesse d’un pays ont fait leur temps. Vive les nouveaux (...)

6 novembre 2017

Paradise Papers : pourquoi les Etats doivent reprendre la main face aux multinationales

Les Paradise Papers ont révélé des scandales d’une ampleur inédite concernant les pratiques de riches particuliers, d’hommes d’État et de (...)

Nos projets

12 juillet 2017

Sri Lanka : aider les personnes déplacées par la guerre, en particulier les veuves

Après des années d’un long conflit meurtrier, l’association sri lankaise Nafso accompagne le retour des personnes déplacées par la guerre, (...)