Publié le 02.07.2018 • Mis à jour le 03.07.2018

Le Bien-vivre résonne des quatre coins du monde

Du 6 au 8 juin 2018, la ville de Grenoble accueillait le Forum international pour le bien-vivre, une première du genre au niveau européen. Aux côtés d’autres institutions, le CCFD-Terre Solidaire y poursuivait sa réflexion sur les indicateurs de richesse à inventer pour construire une société plus juste. Reportage.

Le Forum international pour le bien-vivre en quelques chiffres

  • 3 jours, du 6 au 8 juin 2018
  • 200 intervenants invités, dont : Pablo Solon, homme politique bolivien ambassadeur de la Bolivie aux Nations unies de 2009 à 2011 ; Vivian Labrie chercheure au Québec ; Dasho Karma Ura, directeur du Centre d’études bhoutanaises ; le philosophe Patrick Viveret ou encore Eva Sas, députée et auteure de la Loi Sas sur les indicateurs de richesse du 2 avril 2015.
  • 12 partenaires du CCFD-Terre Solidaire ont fait le déplacement, venus du Timor Leste, d’Afrique du Sud, de Bolivie, du Bhoutan, de Thaïlande, de Birmanie et du Brésil. Ils ont échangé sur leurs pratiques au quotidien, notamment en matière de souveraineté alimentaire et d’intégration des minorités.

Pour en savoir plus sur les initiatives concrètes menées par les partenaires du CCFD-Terre Solidaire, lire l’article : Le bien vivre en actes et en pratiques (bientôt en ligne).

  • Plus de 1000 participants enthousiastes
  • 100 propositions, de plus de 30 pays représentant les cinq continents, ont été déclinées en tables-rondes, ateliers, espaces d’animation, spectacles... De quoi alimenter les débats : le bien-être individuel est-il compatible avec la justice sociale et environnementale ? De la croissance au bien vivre : comment porter un changement de cap ? Décroissance : choix ou obligation ?

Pour en savoir plus rendez vous sur le site du Forum international pour le bien-vivre.

« La transformation de la société mondiale est en route ! »

C’est sur ces mots que se lance le premier Forum international pour le bien-vivre, le 6 juin 2018, sur le campus grenoblois. Face à un amphithéâtre comble, la présidente du CCFD-Terre Solidaire Sylvie Bukhari-de Pontual l’affirme  :

« Oui, tout changement profond de la société viendra de la société civile ».

D’ailleurs, les sociétés civiles aux multiples facettes sont venues du monde entier. Elles étaient au cœur de ce rendez-vous inédit impulsé par le CCFD-Terre Solidaire, aux côtés des collectivités locales grenobloises, de l’Université Grenoble Alpes et du collectif FAIR [1].

Explorer les multiples visions du bien vivre

En projet depuis trois ans, ce forum avait pour ambition d’interroger les notions de « bien vivre », de « bien être », du « bonheur » en s’interrogeant sur les indicateurs de richesse à mettre en place pour y aboutir. Vaste programme qui a valu deux années de préparation. L’idée a germé très tôt dans l’esprit de Céline Bernigaud, chargée de développement associatif au CCFD-Terre Solidaire Rhône-Alpes :

« Au retour du voyage d’étude au Bhoutan sur le thème du Bonheur National Brut (BNB) en novembre 2015, il allait de soi qu’il fallait continuer cette réflexion autour des indicateurs de richesse et créer un rendez-vous à Grenoble, ville impliquée sur ces questions ».

Pour en savoir plus, écoutez l’interview de Céline Bernigaud :

La métropole grenobloise s’intéresse en effet à ce concept depuis près de vingt ans. « On essaie de penser à des indices de mesure plus positifs comme le vivre-ensemble, la sociabilité, la convivialité ou encore l’engagement » explique Hélène Clot, coordinatrice Evaluation et observation à la Métropole depuis 2002. Un pari intellectuel plutôt risqué vu le fossé culturel entre les différentes conceptions : du « bien vivre » au « mieux vivre » en passant par le « well being » asiatique ou le « buen vivir » latino-américain. Pablo Solon, ambassadeur de la Bolivie aux Nations unies entre 2009 et 2011 le résume ainsi :

« Le bien vivre est un concept en perpétuelle construction et polémique, il n’existe pas une seule définition mais différentes visions. »

Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ?

Le forum, organisé en partie par une soixantaine de bénévoles, aura réuni plus d’un millier de participants. « Et maintenant, qu’est ce qu’on fait quand on sort d’ici ? » lance en conclusion Jean-François Carron, le maire de Loos-en-Gohelle, un bassin minier qu’il a relevé au rang de ville pilote du développement durable depuis 2001.

« Je suis persuadé qu’il faut construire de nouveaux indicateurs pour changer les représentations. Il faut compter ce qui compte vraiment pour tout un chacun » continue-t-il sur un ton engagé.

De son côté, le philosophe Patrick Viveret appelle à « carburer à la joie » tandis que le Brésilien Asie Ansorena, membre de l’institut Banco Palmas [2] interpelle le public : « chaque petite expérience du quotidien est un pas en avant. Osez prendre des risques, et des décisions audacieuses dans chacune de vos organisations ».

Le forum se conclut avec un poème d’un « ministre du bonheur et de la contemplation des petites choses », fil rouge du forum, et d’une chanson, chantée en cœur…

© CCFD-Terre Solidaire/Clémentine Méténier

Ecoutez la chanson et si le coeur vous en dit, chantez avec nous !

© CCFD-Terre Solidaire/Clémentine Méténier

Lire aussi : Le bien vivre, c’est quoi pour vous ?

En vidéo, voici les réponses de nos partenaires :

Auteur(s): Clémentine Méténier

[1Forum pour d’Autres Indicateurs de Richesse

[2Première banque communautaire du Brésil, pour l’inclusion financière et le développement durable des communautés.

S’informer

13 novembre 2018

8 avenue Lénine : le combat d’une famille rom pour l’intégration (documentaire)

Mention spéciale au Budapest International Documentary Festival 2018 et sélectionné à DokLeipzig, au Human Film Festival de Berlin et à (...)

5 novembre 2018

1 an après les Paradise Papers : Où en est la lutte contre l’évasion fiscale ? (communiqué)

Les Paradise Papers, révélés le 5 novembre 2017 par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), ont porté à la (...)

5 novembre 2018

Un an après les Paradise Papers, où en est la lutte contre l’évasion fiscale ? (vidéo)

Le 5 novembre 2017, éclatait un nouveau scandale fiscal : les Paradise papers. En quoi consistaient ces nouvelles révélations ? Quelle a (...)

Nos projets

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

21 mars 2018

A Haïti, entre cyclones et sècheresses, assurer l’accès à l’eau

Dans le cadre de la Journée mondiale de l’eau, zoom sur Haïti. Dans un pays touché par des sècheresses de plus en plus longues et intenses, (...)

1er décembre 2017

L’agriculture paysanne et l’agroécologie en Afrique : un pari gagnant

301 - Septembre-Octobre

Le soutien à une agriculture paysanne et l’agroécologie peuvent-ils améliorer les conditions de vie et la cohésion des populations rurales (...)