Noël contre la faim

Publié le 31 mars 2005

Edito

Comme il l’a rappelé dans ce dernier texte, Jean-Paul II était profondément convaincu que « l’enseignement et la diffusion de la doctrine sociale de l’Eglise appartiennent à sa mission d’évangélisation ; c’est une partie essentielle du message chrétien. »

Lui qui avait sévèrement critiqué le socialisme soviétique, ne nourrissait aucune illusion sur les excès du capitalisme, dont l’erreur primitive, écrivait-il dans Laborem Exercens, « peut se répéter partout où l’homme est en quelque sorte traité de la même façon que l’ensemble des moyens matériels de production, comme un instrument et non selon la vraie dignité de son travail, c’est-à-dire comme sujet et auteur, et par là même comme véritable but de tout processus de production. »

Comme ses prédécesseurs, Jean-Paul II n’a pas fait de cette doctrine sociale une « troisième voie ». Elle est, rappelait-il dans Sollicitudo Rei Socialis, « la formulation précise des résultats d’une réflexion attentive sur les réalités complexes de l’homme dans la société et dans le contexte international, à la lumière de la foi et de la tradition ecclésiale. » Si la question sociale a acquis une dimension mondiale, ajoutait-il, « c’est parce que l’exigence de justice ne peut être satisfaite qu’à cette échelle ». Et d’appeler « les nations les plus puissantes et les plus riches » à prendre leur responsabilité pour que « s’instaure un véritable système international régi par le principe de l’égalité de tous les peuples … »

Par ailleurs très soucieux de la question écologique, Jean-Paul II a eu la lucidité de ne jamais la couper de sa dimension sociale et internationale. « Il n’est pas juste qu’un petit nombre de privilégiés continuent à accumuler des biens superflus en dilapidant les ressources disponibles, alors qu’une multitude de personnes vivent dans des conditions de misère, au niveau le plus bas de la vie », écrivait-il en janvier 1991, dans son message pour la Journée mondiale de la Paix. Et d’affirmer que « la société actuelle ne trouvera pas de solution au problème écologique, si elle ne révise pas sérieusement son style de vie ».

Nos projets

4 mars 2015

Mgr Blaquart, accompagnateur du CCFD-Terre solidaire, en visite au Nicaragua

Il y a un an Mgr Blaquart était élu par les évêques de France président du Conseil national de la solidarité, et à ce titre évêque (...)

2 février 2015

Un projet de gouvernance minière pour Madagascar

Améliorer la gouvernance dans l’exploitation des mines, gérer les recettes de manière plus transparente et veiller à ce qu’elles servent au (...)

22 janvier 2015

Mozambique : programme d’aide aux migrants et réfugiés

La Commission épiscopale pour les migrants, les réfugiés et les personnes déplacées du Mozamique (Cemirde), partenaire du CCFD-Terre (...)

S’informer

12 janvier 2018

Les enjeux de la visite du pape au Pérou et en Amazonie

Du 18 au 21 janvier 2018, le pape François se rendra au Pérou. Une visite importante dans ce pays très inégalitaire, qui a aussi donné (...)

29 novembre 2017

Henri Burin des Roziers, grand avocat des paysans sans terre au Brésil, nous a quittés

Henri Burin des Roziers est mort le 26 novembre 2017 à Paris à l’âge de 87 ans. Frère dominicain français épris de justice et de liberté, (...)

24 novembre 2017

Visite du pape en Birmanie : l’éclairage du CCFD-Terre Solidaire sur un pays sous tension (vidéo)

Drame des Rohingyas, situation politique, enjeux économiques, rôle des chrétiens... A la veille de la visite du pape François en Birmanie (...)