Noël contre la faim

Publié le 9 octobre 2007

Le CCFD-Terre Solidaire et ses partenaires latino-américains, un lien historique

Mots-clés :

Histoires parallèles
L’histoire du CCFD et celle de l’Eglise latino-Américaine ont souvent été parallèles. On peut, à ce titre, retenir quatre dates principales. D’abord 1961, avec la création du CCFD, qui intervient six ans après la 1ère Conférence épiscopale des Evêques d’Amérique Latine et des Caraïbes (CELAM) en 1955, à Rio de Janeiro.

La seconde étape importante remonte à 1966, soit deux ans avant Medellin, lorsque le Comité Contre la Faim est devenu le Comité Contre la Faim et pour le Développement. A l’époque le terme de « développement » était nouveau et l’on peut dire que le CCFD a été pionnier dans la notion de développement.

La troisième date qui a marqué la vie du CCFD, c’est 1986, date à laquelle nous avons été vivement attaqués par un quotidien français, qui a prétendu à l’époque qu’en soutenant des mouvements sud-américains considérés comme révolutionnaires, le CCFD était une organisation « catholique communiste. » Cette attaque nous a certes ébranlés mais elle nous a surtout permis de consolider nos convictions.

Dernière date enfin,1992, qui correspond exactement au 4ème CELAM à Saint-Domingue. Ca coïncide également avec la rencontre du Bourget qui a réuni 30 à 40 000 personnes, permettant ainsi de repartir sur de nouvelles bases.

Deux intuitions
Fort de cette histoire, le CCFD a bâti une philosophie de travail avec ses partenaires latino-américains. Avec deux intuitions. D’une part, « le ICI et le LA-BAS », à savoir que les choses en Amérique latine ne pourront changer que si nous changeons nos propres comportements, en Europe et en France en particulier.

La seconde intuition, est la notion de « partenaire » qui, elle, a un peu évolué dans le temps. Elle consiste à dire que le CCFD peut éventuellement participer aux financements des projets de nos partenaires, mais que ces derniers ont aussi beaucoup à nous apporter. Ce qui est d’ailleurs frappant, c’est de constater que, malgré les difficultés auxquelles ils sont parfois confrontés, nos partenaires ont une foi extraordinaire dans ce qu’ils entreprennent et une foi extraordinaire également sur le plan de leur vie chrétienne.

Partage et accès aux droits
Concernant la politique d’appui à nos partenaires latino-américains, nous avons deux objectifs essentiels : le partage des richesses et l’accès aux droits, en particulier aux droits humains. A l’intérieur de ces objectifs, le CCFD s’est fixé six champs thématiques pour les années à venir : la paix, la souveraineté alimentaire, le partage des richesses, le problème des migrations auxquels le partenaires d’Amérique Latine sont d’ailleurs très sensibles, la promotion d’une économie sociale et solidaire et enfin, l’évolution des rapports entre les hommes et les femmes pour plus d’égalité. Un terme auquel les partenaires souhaiteraient d’ailleurs substituer le mot « équité. »

Jacques Matthys
Secrétaire national du CCFD

Nos projets

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

21 mars 2018

A Haïti, entre cyclones et sècheresses, assurer l’accès à l’eau

Dans le cadre de la Journée mondiale de l’eau, zoom sur Haïti. Dans un pays touché par des sècheresses de plus en plus longues et intenses, (...)

29 août 2016

Brésil : l’agriculture au service de l’éducation populaire

Acteur historique de l’Éducation Populaire au Brésil, le Centre d’Action Communautaire – partenaire du CCFD-Terre Solidaire – se sert de (...)

S’informer

10 May 2018

Mères mexicaines et centre-américaines, nous marchons avec vous, ce 10 mai, depuis la France

Ce 10 mai, au Mexique, aura lieu la VIIe Marche de la Dignité Nationale des « Mères qui cherchent leurs fils et filles, la vérité et la (...)

3 avril 2018

Déclaration de solidarité envers le père Amaro et la Commission pastorale de la terre

Le 27 mars 2018, le père Amaro Lopes de Sousa, agent de la Commission pastorale de la terre et curé au Brésil, a été arrêté et incarcéré. (...)

3 avril 2018

Au Brésil, le père José Amaro, défenseur des sans-terres, est jeté en prison

Le père José Amaro Lopes, prêtre à Anapu au Brésil, a été arrêté le 27 mars 2018 et incarcéré. Défenseur des droits des sans terres, il est (...)