Publié le 21.10.2005 • Mis à jour le 21.02.2013

"Noël, Bonne Nouvelle pour la terre"

Le CCFD et 7 autres mouvements chrétiens s'unissent pour la préservation de l'environnement, ils lancent une campagne pour l'Avent : "Noël, Bonne Nouvelle pour la terre" (21 octobre 2005)

Epuisement des ressources naturelles, dérèglements climatiques, destruction des écosystèmes, montée du niveau des mers… Alors que les équilibres écologiques de la planète sont gravement atteints sous l’effet de l’action humaine, 8 mouvements chrétiens ont pour la première fois décidé d’unir leurs efforts pour la préservation de l’environnement. A l’occasion de l’Avent, ils vont lancer une campagne intitulée « Noël, Bonne Nouvelle pour la terre ».

Pourquoi une initiative chrétienne alors que de nombreux acteurs sont déjà fortement engagés sur le terrain de l’écologie ? D’abord parce que la sauvegarde de l’environnement fait partie intégrante de la foi chrétienne : la Genèse nous enseigne que la terre est un don de Dieu que l’homme doit gérer avec sagesse (« Yahvé prit l’homme et l’établit dans le jardin d’Eden pour le cultiver et le garder » 2,15). Par ailleurs, les blessures infligées à l’environnement entraînent un accroissement des inégalités et sont une cause majeure de conflits. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 20 % de la population mondiale consomme 80 % des ressources naturelles ; si toute l’humanité consommait comme un Français, trois planètes seraient nécessaires à la satisfaction de tous les besoins…

Dès lors, le combat pour l’environnement est inséparable du combat pour la solidarité et la paix, des engagements traditionnellement chers aux chrétiens. Il met en application deux principes importants de la pensée sociale de l’Eglise : l’option préférentielle pour les pauvres et surtout la destination universelle des biens : « Dieu a destiné la Terre et tout ce qu’elle contient à l’usage de tous les hommes et de tous les peuples » (Vatican II, Constitution Gaudium et spes, n.69). Cette solidarité s’étend aux générations futures comme le rappelle le catéchisme de l’Eglise catholique (n° 2415) : « La domination accordée par le Créateur à l’homme sur les êtres inanimés et les autres êtres vivants n’est pas absolue ; elle est mesurée par le souci de la qualité de vie du prochain, y compris des générations à venir ».

Avec l’interdépendance des enjeux sociaux et environnementaux, la question écologique est donc devenue l’affaire de tous nos mouvements, un enjeu transversal à nos actions. Chacun à notre manière, en fonction de notre histoire et de notre sensibilité, nous sommes présents sur ce terrain. Sous l’impulsion de Pax Christi France, dont l’antenne « Environnement et modes de vie » a publié l’ouvrage « Planète vie, planète mort : l’heure des choix » nous nous sommes réunis pour créer une synergie entre nos actions et élaborer une parole commune à l’occasion de l’Avent.

En cette période où nous nous préparons à accueillir Celui qui s’est fait pauvre, nous voulons proposer de « vivre Noël autrement » en invitant à la simplicité et à la sobriété. Une sobriété qui n’est pas synonyme d’austérité, mais qui est l’expression d’un choix pour la vie de l’humanité présente et à venir, comme l’indique le tract diffusé à l’occasion de cette initiative : « la fête sera plus belle encore si nous la célébrons en famille avec des amis , des voisins, des étrangers, sans remplir nos caddies de cadeaux superflus qui encombrent les armoires et les décharges, sans faire des kilomètres inutiles avec notre voiture, mais en offrant un peu de temps, un sourire, une oreille attentive… en inventant des gestes qui contribuent à sauver l’air, l’eau, la terre, la mer, la forêt… et les préservent pour nous et les générations futures ».

Parce que notre modèle de développement n’est ni viable (il bute sur les limites physiques de la planète), ni généralisable, nos sociétés ne pourront échapper à une révision de leurs modes de vie. Dans son Message pour la Journée de la paix du 1er janvier 1990, Jean Paul II parlait même de « convertir » nos comportements, montrant qu’il s’agit d’un véritable enjeu spirituel.

Action Catholique des Enfants (ACE)
Chrétiens dans le monde rural (CMR)
Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD)
Communauté vie chrétienne (CVX)
Justice et paix
Mouvement rural de jeunesse chrétienne (MRJC)
Pax Christi France
Secours catholique

Dossier de presse

Affiche à télécharger (2 Mo)

Affiche Bonne nouvelle pour la terre

S’informer

5 juin 2018

Pour sauver l’Amazonie, le peuple wampis se constitue en nation (vidéo)

Face aux dérèglements climatiques et aux convoitises économiques, le peuple wampis, au Nord du Pérou, s’est constitué en nation. Avec un (...)

1er juin 2018

La séquestration du carbone dans les terres agricoles, miracle ou alibi ? (Rapport)

L’agriculture est tour à tour considérée comme responsable ou victime des dérèglements climatiques. Certains voient en elle des solutions (...)

1 June 2018

Carbon sinks in farmlands, miracle or good excuse ? (Report)

While farming is one of humanity’s activities that generates most greenhouse gas, carbon sequestration in farmland is increasingly put (...)

Nos projets

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

21 mars 2018

A Haïti, entre cyclones et sècheresses, assurer l’accès à l’eau

Dans le cadre de la Journée mondiale de l’eau, zoom sur Haïti. Dans un pays touché par des sècheresses de plus en plus longues et intenses, (...)

1er décembre 2017

L’agriculture paysanne et l’agroécologie en Afrique : un pari gagnant

301 - Septembre-Octobre

Le soutien à une agriculture paysanne et l’agroécologie peuvent-ils améliorer les conditions de vie et la cohésion des populations rurales (...)